Un Monde Fou    Coupe Zayed : Le Raja se qualifie pour les quarts de finale    SM le roi Mohammed VI reçoit Antonio Guterres au palais royal de Rabat    La folle équipée du Raja de Casablanca    Un couple marocain meurt dans l'incendie d'un bâtiment en Italie    Hausse du nombre de travailleurs migrants à l'échelle mondiale    Foire régionale des produits du terroir, du 14 au 17 décembre à Taza    L'APRAM célèbre ses 20 ans d'existence    La Cour béninoise de répression des infractions économiques et du terrorisme menacerait-elle l'Etat de droit ?    Carlos Ghosn, l'empereur déchu de l'automobile    L'Iran déterminé à poursuivre ses essais de missiles    Divers    Madrid menace d'assumer le maintien de l'ordre en Catalogne    La commission des accords commerciaux du Parlement européen emboîte le pas à celle des affaires extérieures : Une évidence    Marcelo Gallardo Stratège et idole de River Plate    Valverde : Nous voulons aider Dembélé    Ronaldo : J'aimerais que Messi vienne en Italie    Rkia Derham : L'accord sur la ZLEC, un pas prometteur    Le secret de la longévité des tortues géantes des Galapagos    Rencontres de concertation au sujet des colonies de vacances    Lancement à Kénitra d'un modèle de classes d'enseignement préscolaire    « Ou ana ? », la campagne en faveur des mères célibataires    Insolite : Bague perdue    L'OCP Policy Center devient le "Policy Center For The New South"    Azoulay appelle les Souiris à s'enquérir des intérêts de leur cité    Open Innovation 2018 : BMCI s'engage avec 3 startups à l'issue de son programme    Fès : Convention pour la création d'"une école de deuxième chance" dans l'ancienne médina    Khashoggi désigné "personnalité de l'année" par le Time    Une secousse sismique a été ressentie à Al Hoceima    Migrations: Présentation à Marrakech d'un Manifeste sur les droits des femmes    «Si Dieu nous prête vie» de Intissar Haddiya présenté à Casablanca    Une exposition dédiée à sa «période africaine» : A la rencontre de Mohammed Kacimi au MuCEM de Marseille    Le Festival «Le Morocco Adventure Film» se déroulera à la Villa des arts de Rabat    Cinq grandes professionnelles du cinéma créent la Fondation Tamayouz    Comment l'affaire Hamieddine met le PJD dans la tourmente ?    Afrique. L'intégration des marchés financiers s'impose    Raja-Al Ismaily en 16è de finale retour de la Coupe arabe des clubs champions : Un match sous haute pression    L'ONU aurait besoin de 5 milliards de dollars pour le Yémen    Maladies professionnelles. La stratégie prend forme    Conférence intergouvernementale sur la migration à Marrakech    Bourse. Les transactions en baisse au cours du troisième trimestre    Gilets jaunes, Les mesures prises par Macron    Salé : Arrestation d'un individu impliqué dans un accident de circulation mortel sous l'effet de l'alcool    Le Wyadad et le Hassania en tête    Raja: apaiser la tension du staff technique    Décès à Marrakech de l'icône de la chanson populaire marocaine Hamid Zahir    «Sabah wa Massa» ou l'amour entre vérité et mensonge    Edito : Défenseur de migrants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Attijariwafa bank crée Dar Assafaa dédié aux produits « halal »
Publié dans La Nouvelle Tribune le 08 - 07 - 2010

Les produits alternatifs n'ont pas connu l'engouement tant espérer lors de leur lancement. L'une des principales raisons de ce faible engouement est à rechercher dans la distribution de ces produits dans les mêmes agences et guichets que ceux des produits bancaires classiques, suscitant ainsi une certaine appréhension de la part de certains clients qui ne souhaitent pas recourir aux crédits bancaires classiques. Désormais, Attijariwafa bank vient de franchir cet obstacle psychologique en créant Dar Assafaa, une filiale à 100 % dédiée exclusivement au financement des produits alternatifs conformément aux pratiques internationales en matière de finance alternative. Cette structure indépendante, dotée d'un capital de 50 MDH, a obtenu l'agrément de Bank Al-Maghrib le 13 mai dernier. Elle offre aux clients, à travers plusieurs formules de financement, la possibilité de réaliser leurs projets d'acquisition de biens meubles ou immeubles par le biais de produits alternatifs qui ne font pas appel aux intérêts bancaires classiques. En clair, les offres proposées par Dar Assafaa reposent sur le contrat Mourabaha. En clair, l'opération se matérialise par l'achat par Dar Assafaa du bien meuble ou immeuble et sa revente au client qui en avait fait la demande moyennant bien évidemment une marge commerciale. Et afin de faciliter l'accès des clients aux biens meubles et immeubles, le montant global de la transaction est réparti en plusieurs traites selon une périodicité convenue entre les deux parties.
4 formules de financement
Pour son lancement, Dar Assafaa a concocté 4 formules de financement couvrant les principaux besoins des clients particuliers et professionnels regroupés sous la marque Safaa : Safaa Immo, Safaa Auto, Safaa Conso et Safaa Tajhij. L'offre Safaa Immo permet le financement de l'acquisition d'un appartement, d'un terrain ou d'un local à usage commercial avec des conditions de financement très avantageuses. Outre une quotité de financement pouvant atteindre 100 % de la valeur du bien, la durée de remboursement de cette offre s'étale sur une période allant de 10 à 25 ans. Pour l'achat d'un véhicule, Dar Assafa propose la formule Safaa Auto permettant un financement en totalité de l'acquisition d'une véhicule neuf ou d'occasion. Pour cette offre, le plafond de financement est fixé à 500 000 dirhams pour une durée de remboursement maximale de 5 ans. Outre ces deux produits, Dar Assafa propose également des produits alternatifs pour l'acquisition des biens de consommation et d'équipement avec les formules Safaa Conso et Safaa Tajhiz. Pour financer les demandes de sa clientèle, Dar Assafaa compte dans un premier temps sur ses fonds propres institutionnels ainsi que sur des instruments alternatifs de dette. En cas de besoin de fonds, il n'est pas exclu de renflouer les fonds propres de l'établissement ou d'ouvrir le capital à d'autres acteurs financiers spécialisés. Pour le démarrage de son activité, Dar Assafaa dispose d'un réseau dédié de 9 agences implantées dans les grandes villes du Royaume : Casablanca, Rabat, Marrakech, Agadir, Tanger, Oujda, Fès et Meknès. Ce réseau sera étendu pour couvrir les principales villes du Royaume. Enfin, avec le lancement de cette structure dédiée, qui ne manquera pas de faire des émules, on peut entrevoir le développement des produits « halal » au Maroc, et ce d'autant que grâce à la Loi de Finance 2010, les produits alternatifs ne sont plus sanctionnés par la TVA puisqu'ils ne supportent plus cette taxe sur l'échéance totale mais uniquement sur le profit de la banque et au taux de 10 % contre 20 % auparavant. Cette mesure rend les produits alternatifs un peu plus compétitifs qu'auparavant et donc plus accessibles aux nombreux clients qui ne souhaitent pas recourir au financement bancaire classique. D'ailleurs, les réalisations du marché au cours de ces derniers mois augurent de bonnes perspectives de croissance pour les produits « halal ».
MD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.