48es Assises de l'Union internationale de la presse francophone : Latifa Akharbach anime une table ronde    Immobilier. Toujours pas de corrélation entre transactions et prix    Al Boraq: 2,5 millions de voyageurs en une année    Financement extérieur : Plus de 4 MMDH mobilisés en 2018    Unis contre Trump, les démocrates exposent leur division entre modérés et progressistes    IRAN: L'augmentation du prix de l'essence met le feu aux poudres…    Badr Hari organise le mariage secret de Ronaldo à Marrakech    Cartouches, montres de luxe, bijoux et 476 kg de cocaïne saisis à Harhoura    Ce vendredi, alerte météo dans plusieurs provinces du royaume    Accidents de la circulation : 9 morts et 1.711 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Le Maroc que nous voulons...    Billetterie en ligne : Le Raja et guichet.ma, champions de la transformation numérique du sport    L'ACAPS à la rencontre des associations de protection du consommateur    PLF 2020, M. Benchaaboun nu parmi les loups…    Edito : Modèle    Distinction : SMAA sacré «Meilleur importateur» d'Opel    Difficulté d'accès au financement : le constat choquant du HCP    Londres, une capitale qui se déguste!    MEDays: Le monde face à la subversion et aux incertitudes    Si l'école ne parle pas la langue de ses élèves…    Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    Les prix des actifs immobiliers repartent à la hausse    La bonne opération du Onze national à Bujumbura    L'EN des locaux déroule face à la Guinée    Dmii débarque à Tanger, Gamondi quitte Agadir    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Driss Lachguar : Il est nécessaire de doter les femmes des compétences scientifiques et d'encadrement    Habib El Malki et Fatiha Saddas élus au Conseil de l'Alliance progressiste    Gordon Sondland, l'ambassadeur au centre des accusations contre Trump    Un plan national de lutte contre la mendicité des enfants bientôt dévoilé    La SGM et l'Université Mohammed V scellent un partenariat    Le Maroc a choisi la voie du libéralisme et de l'ouverture    Les nouveautés en matière de géologie du quaternaire en débat à Kénitra    La richesse du patrimoine culturel africain célébrée à Mohammédia    Nouvelle édition du Festival international des écoles de cinéma de Tétouan    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    S'toon Zoo, les pros de l'impro sont de retour !    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amideast étoffe son offre
Publié dans L'Economiste le 19 - 02 - 1998

Amideast, l'organisation de soutien des étudiants dans leurs démarches pour des études à l'étranger, élargit ses services. L'organisation veut sortir de l'ombre.
Amideast Maroc s'agrandit et développe son activité principale de pourvoyeur de renseignements aux étudiants. L'organisation américaine à but non lucratif quitte son appartement au centre-ville de Rabat pour de grands locaux. Après trente ans de présence au Maroc, Amideast veut sortir de l'ombre. Dans quelques semaines, est attendu le président, M. William A. Rugh, qui vient promouvoir les fonctions élargies de l'organisation.
Les services d'Amideast vont du choix de l'université à l'assistance au séjour dans le pays d'accueil. Amideast offre différents services, notamment les inscriptions aux tests et les traductions des documents scolaires. Au siège de l'organisation sont organisés les principaux tests de prérentrée aux universités américaines, notamment le GRE (graduate record examination), le GMAT (graduate management admissions test) et le TOEFL (test of english as a foreign language). Les résultats de ces tests sont avalisés par les universités américaines. Amideast dispose aussi d'une bibliothèque où sont répertoriées plus de 3.050 universités reconnues par les Etats-Unis et le Maroc. De même, trois fois par semaine, l'organisation offre des séances d'information qui donnent tous les détails sur les conditions et les frais d'inscription et les possibilités d'aide financière.
L'organisme octroie en effet deux principales bourses. La première est celle de l'USAID. La seconde, Fulbright, est une bourse d'excellence. Contre cinq bourses octroyées annuellement il y a dix ans, aujourd'hui ce sont 18 chercheurs boursiers qui bénéficient de la Fulbright. Chaque année, la bourse est octroyée pour des domaines d'étude différents.
Pour bénéficier de ces bourses, il faut satisfaire aux phases de sélection: examen de dossier qui doit comporter l'historique de la scolarisation, les relevés de notes, etc «Nous prenons chaque fois les meilleurs», notent les cadres d'Amideast.
Le montant des bourses est variable, selon le coût de la vie dans la ville de destination. La bourse comprend les frais de voyage, d'inscription (entre 5.000 et 8.000 Dollars le semestre), une allocation mensuelle pour le loyer, l'habillement et la nourriture et une allocation semestrielle pour les fournitures et les livres. En outre, les services d'Amideast peuvent prendre en charge l'étudiant en cas de problème (la perte de papier, par exemple).
Plus sélectif encore, le TA (teatcher assistant) est accordé exclusivement aux étudiants de troisième cycle. Cette option est réservée aux meilleurs candidats qui, pour leur fonction d'assistant de professeur, sont payés par l'université. «C'est la seule dérogation au travail d'étudiant». En effet, le visa d'étudiant n'ouvre pas droit au travail sur le territoire américain.
Les étudiants peuvent également contracter des prêts d'études. «Nous pouvons faire le maximum pour qu'il y ait des papiers de change et pour organiser les transferts», assure-t-on auprès d'Amideast. Sur place, les étudiants ont les mêmes droits que les Américains pour contracter un crédit. Cependant, il leur faut de solides garanties ou un garant sur place qui avalise leurs prêts.
------------------------------------------------------------------------
Les autres activités
L'organisation a ouvert son bureau au Maroc en 1978. Mais ses premières actions remontent à trente ans plus tôt. Depuis, elle a développé ses activités. Aujourd'hui, elle déclare pouvoir assurer tout contact entre le Maroc et les Etats-Unis.
Récemment, fut créé un fonds pour l'héritage arabe. Ce fonds est destiné à sensibiliser et informer les Américains sur la culture arabe. Alimenté exclusivement par des dons, il édite des ouvrages et organise des séminaires entre autres.
Outre ce fonds, Amideast développe un service de diffusion publique pour promouvoir les échanges arabo-américains. Ainsi, l'organisation dispose de publications sur les opportunités de recherche, des cassettes vidéo sur les études aux USA
Pour l'aide à la création d'entreprises, Amideast peut offrir une assistance technique. Celle-ci comprend l'évaluation et la conception de projets, le recrutement d'experts et la gestion notamment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.