Vidéo. Voici la déclaration de Mezouar qui lui a attiré les foudres du gouvernement    La Journée sans voiture laisse un écho favorable chez les casablancais    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Averses orageuses fortes avec chute de grêle et rafales dans plusieurs provinces du royaume    World Policy Conference 2019 : Ce qu'a dit Mezouar sur l'Algérie…    Salaheddine Mezouar annonce son départ de la CGEM    CGEM : Mezouar annonce sa démission    Le chapitre Mezouar fermé, que se passera-t-il à la CGEM ?    Zagora : clôture du 7ème Festival international du conte et des arts populaires    Emouvantes obsèques à Seddina «Tétouan» d'Abderrahmane Karkich    Agir pour un tourisme créatif!    Transport de marchandises : les professionnels suspendent leur sit-in    Sahara: des pétitionnaires latino-américains mettent en avant l'initiative marocaine    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Le groupe Renault se sépare de son Directeur général    Le PDG de Laprophan n'est plus !    Le thyphon Hagibis atteint les côtes du Japon    Les chants désespérés et pathétiques des supporters    Gouvernement : A la recherche de l'efficacité    Arrivée au Maroc du président rwandais Paul Kagame    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    WPC 2019: Mezouar voit positivement les mutations que connaît le Maghreb    «La culture est le meilleur moyen d'échange»    Fatima Attif: «Il n'y a pas beaucoup d'écriture pour la femme dans le cinéma marocain»    Faouzi Skali présente la culture soufie devant le Sénat français    L'édition 2020 du Symposium business et santé en Afrique (AHBS) aura lieu au Maroc !    Maroc – Libye : « Beaucoup de travail reste à faire », dixit Halilhodzic    Casablanca ne sera pas privé d'électricité le 20 octobre (ONEE)    Le secrétaire général des Nations unies épingle le Polisario    Les distributeurs africains des produits pharmaceutiques fédèrent leurs énergies    La Belgique première qualifiée à l'Euro 2020 : Les Pays-Bas se font peur    Le Sud-Africain Giniel De Villiers remporte le Rallye du Maroc 2019    Divers    Divers sportifs    La Banque mondiale prévoit une accélération de la croissance de l'économie marocaine    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    Les Tunisiens élisent leur président après un mois riche en rebondissements    Angelina Jolie : Je ne me suis jamais cantonnée dans un confort physique ou émotionnel    Beyoncé de nouveau enceinte    Bentalha victime d'une escroquerie    Institut français du Maroc. Que la saison commence !    Maroc-Lybie : Tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre    Wydad et Raja dans des groupes plus ou moins difficiles    Vahid Halilhodžić n'a pas encore trouvé l'équipe type    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CIH: Pourquoi BPCE sort du tour de table
Publié dans L'Economiste le 22 - 12 - 2011

La présence du groupe Banque Populaire-Caisse d'Epargne (BPCE) dans le tour de table du Crédit Immobilier et Hôtelier s'arrête au bout de la cinquième année. La Caisse de Dépôt et de Gestion reprendra les 23,8% du capital détenus par le groupe français. Elle portera ainsi sa participation à 67,9%. Le désengagement du groupe BPCE est certainement motivé par la nécessité pour l'établissement de mobiliser des capitaux pour faire face à la crise de la dette souveraine en Europe. Les besoins de fonds propres supplémentaires de BPCE ont été évalués à 3,7 milliards d'euros (41 milliards de DH) par l'Autorité bancaire européenne. Cela rend plus pertinent la cession de certaines de ses participations.
D'autres banques, notamment BNP Paribas qui détient 66,74% de la BMCI et la Société Générale présente dans le tour de table de sa filiale marocaine à hauteur de 57%, sont également concernées par le renforcement des fonds propres. Pour autant, celles-ci devraient maintenir leur position inchangée dans ces filiales, a laissé entendre Abdellatif Jouahri, gouverneur de la Banque centrale lors du Conseil du 20 décembre.
Le retrait du groupe Banque Populaire-Caisse d'Epargne du CIH lui rapporterait 1,3 milliard de DH sur la base du cours (252,05 DH) à la date de signature du protocole d'accord le 20 décembre. Le marché a, au passage, bien accueilli la nouvelle. A la clôture de la séance de mercredi 21, le titre CIH s'est apprécié de 5,53% à 266 DH.
Malgré son retrait du tour de table, le groupe BPCE entend poursuivre ses relations commerciales avec le CIH. Les deux entités avaient inauguré en octobre dernier la première représentation du CIH à l'extérieur, précisément à Marseille. Cette antenne qui est destinée à apporter des solutions bancaires aux MRE a été ouverte en partenariat avec la Caisse d'épargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC). L'offre de service cible notamment les étudiants marocains de la région marseillaise. Selon les deux partenaires, l'offre sera progressivement étendue à d'autres Caisses d'épargne. Pour rappel, le Groupe BPCE compte plus de 36 millions de clients et dispose d'un réseau de 8.000 agences. Sa présence dans le capital de CIH était un atout pour faciliter sa transformation en banque universelle. Pour l'heure, elle poursuit son redressement. L'établissement a bouclé le premier semestre avec des résultats en nette amélioration. La filiale de la CDG a par exemple baissé son coût du risque de 80% alors que cet indicateur est en hausse chez les autres acteurs du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.