Météo: le temps qu'il fera ce mercredi au Maroc    Vie privée: Un outil de veille pour mars prochain    FMI: «Pour être riche, il faut investir dans les gens»    Fès: Le stade Hassan II rouvre ses portes, mais…    Droit d'accès à l'information: Attention au délai du 12 mars 2020    Cinéma: Les maux du pays auscultés dans un hôpital    Coronavirus: l'Algérie enregistre son premier cas (VIDEO)    Cap sur la production décarbonée    Lydec affiche une baisse de 17% de son résultat net    Divers    Un Américain meurt en voulant prouver que la Terre est plate    Maintenir ou non le carnaval en Haïti    Vers l'institutionnalisation des relations entre la Chambre des représentants et le Conseil saoudien de la Choura    Eden Hazard Fissure de la cheville et gouffre d'inquiétudes    Garrido, nouvel entraîneur du Wydad    Botola Pro D2 : Aucune visibilité avant le dernier tiers de l'exercice    DGSN: la police de Safi s'attaque aux fumigènes    Rencontre sur la réforme du système judiciaire    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    Insolite : Pour sauver sa main    Psychose de par le monde Le Coronavirus tend vers la pandémie    Une très grosse menace pèse sur l'Afrique    Le Crédit Agricole du Maroc booste son soutien aux TPE et aux petites entreprises    Les groupes "Meriem & Band" et "Khmissa" en concert à Casablanca et Rabat    Philippe Garrel revient à ses premières amours    Saad Lamjarred et Fnaire ont-ils plagié une chanson de Hamid Zaher ? (VIDEO)    SUEZ remporte deux contrats dans le secteur automobile au Maroc    Habib El Malki recadre certains politiciens d'Europe    Modèle de développement: Le forum des jeunes d'Al Akhawayn formule une série de recommandations    Casablanca: un “khettaf” percute volontairement un fourgon de police    HCP : les secteurs « des services » et « de l'agriculture, des forêts et de la pêche » demeurent les premiers pourvoyeurs d'emploi    L'ancien président égyptien Hosni Moubarak n'est plus    Quand la fédération cautionne le hooliganisme!    3e édition de l'Afrique du Rire    Charles Berling lit Nuit d'épine de Christine Toubira    Primaires démocrates : Sanders en pole position, Biden sous pression    6 jeunes auteurs en résidence d'écriture pour le film d'animation    Attijariwafa bank : un nouvel organigramme    Enseignement supérieur : clôture du projet de jumelage institutionnel Maroc-UE    Alliances Développement Immobilier : Alami Lazraq franchit à la hausse le seuil de participation    En Allemagne, une voiture fonce dans la foule d'un carnaval à Volkmarsen, et blesse une trentaine de personnes    Coronavirus : à Wall Street, pire séance en deux ans pour le Dow Jones    Pétitions, le Parlement fait le point    Le Wydad remercie Desabre et trouve son remplaçant (PHOTO)    4ème édition de Oulad Mogador Music Action : Deux groupes sélectionnés    Eliminatoires africaines de para-taekwondo: Rajaa Akermach et Soukaina Sebbar qualifiés aux Jeux de 2020    Mubawab annonce le lancement de sa nouvelle Business Unit "Mubawab Transaction"    Parution: «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CIH: Pourquoi BPCE sort du tour de table
Publié dans L'Economiste le 22 - 12 - 2011

La présence du groupe Banque Populaire-Caisse d'Epargne (BPCE) dans le tour de table du Crédit Immobilier et Hôtelier s'arrête au bout de la cinquième année. La Caisse de Dépôt et de Gestion reprendra les 23,8% du capital détenus par le groupe français. Elle portera ainsi sa participation à 67,9%. Le désengagement du groupe BPCE est certainement motivé par la nécessité pour l'établissement de mobiliser des capitaux pour faire face à la crise de la dette souveraine en Europe. Les besoins de fonds propres supplémentaires de BPCE ont été évalués à 3,7 milliards d'euros (41 milliards de DH) par l'Autorité bancaire européenne. Cela rend plus pertinent la cession de certaines de ses participations.
D'autres banques, notamment BNP Paribas qui détient 66,74% de la BMCI et la Société Générale présente dans le tour de table de sa filiale marocaine à hauteur de 57%, sont également concernées par le renforcement des fonds propres. Pour autant, celles-ci devraient maintenir leur position inchangée dans ces filiales, a laissé entendre Abdellatif Jouahri, gouverneur de la Banque centrale lors du Conseil du 20 décembre.
Le retrait du groupe Banque Populaire-Caisse d'Epargne du CIH lui rapporterait 1,3 milliard de DH sur la base du cours (252,05 DH) à la date de signature du protocole d'accord le 20 décembre. Le marché a, au passage, bien accueilli la nouvelle. A la clôture de la séance de mercredi 21, le titre CIH s'est apprécié de 5,53% à 266 DH.
Malgré son retrait du tour de table, le groupe BPCE entend poursuivre ses relations commerciales avec le CIH. Les deux entités avaient inauguré en octobre dernier la première représentation du CIH à l'extérieur, précisément à Marseille. Cette antenne qui est destinée à apporter des solutions bancaires aux MRE a été ouverte en partenariat avec la Caisse d'épargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC). L'offre de service cible notamment les étudiants marocains de la région marseillaise. Selon les deux partenaires, l'offre sera progressivement étendue à d'autres Caisses d'épargne. Pour rappel, le Groupe BPCE compte plus de 36 millions de clients et dispose d'un réseau de 8.000 agences. Sa présence dans le capital de CIH était un atout pour faciliter sa transformation en banque universelle. Pour l'heure, elle poursuit son redressement. L'établissement a bouclé le premier semestre avec des résultats en nette amélioration. La filiale de la CDG a par exemple baissé son coût du risque de 80% alors que cet indicateur est en hausse chez les autres acteurs du marché.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.