Lutte contre le terrorisme et le crime organisé : Renforcement de la coopération entre le Maroc et les USA    Emprunt obligataire : sortie réussie du Maroc sur le marché international    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Derby Wydad-Raja (0-0) : Un nul sans spectacle !    Supercoupe UEFA : Bounou et En-Nesyri finalistes malchanceux !    Transferts : Ayoub El Kaabi rejoint le Wydad    Botola Pro D1 : La RSB ne lâche pas prise    Covid-19 : 413 élèves et 807 enseignants contaminés depuis la rentrée scolaire    Pas de report de l'examen régional de la 1-ère année du baccalauréat    Twitter ne protège pas assez les femmes, selon Amnesty International    Mission française : les parents d'élèves obtiennent un report de paiement des frais de scolarité    Les autorités serrent la vis à Casablanca    Le covid-19 ferme un célèbre quartier à Fès (PHOTOS)    Dislog: belle opération du groupe avec le rachat de Fine Hygienic Holding    Démarchage téléphonique : une loi française met-elle les call center marocains en danger ?    Finances - Bilan au 1er semestre 2020 : TAQA Maroc présente ses résultats    Omnisports : Courrier du Nord-Est    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Baromètre Deloitte des CEOs africains : L'après-Covid-19 vu par les patrons africains    Maroc : Bilan positif pour la 61è Assemblée des Etats membres de l'OMPI    Casablanca Finance city: la réorganisation du pôle financier est actée    L'agilité, c'est pour les gouvernements aussi    Liquidité des banques: le besoin se creuse en août    Agadir: les professionnels du tourisme se retroussent les manches    Les écoles françaises au Maroc font preuve de résilience    El Otmani a parlé des vaccins anti-covid 19    Sahara marocain: nouveau coup asséné au polisario et à l'Algérie    World News Day: D'esclave à activiste    A quoi servent les rapports d' activité des institutions de gouvernance ?    FAR: le général Louarak en visite d'inspection au mur de défense    Pathologique fièvre électorale aux Etats-Unis : Quel cap pour le Maroc face à une Amérique déchirée ?    L'ancien chef de mission de Macron, Alexandre Benalla testé positif au Covid    La nécessité de la Politique !    Officiel: Luis Suarez signe à l'Atletico de Madrid!    Maroc/Etats-Unis : Abdellatif Hammouchi reçoit à Rabat l'ambassadeur américain David Fischer    Le Musée Mohammed VI rend hommage à Gharbaoui    Rabat : A la capitale, les musées sont ouverts    "Watchmen", les super-héros qui confrontent l'Amérique à ses démons passés et présents    Le coup de gueule de Laura Smet contre la cruauté envers les animaux    Ayoub Qanir primé à Toronto et Venise    Le monde de l'écriture et les champs de la création maghnifique    Youssef Mhakkak interpelle notre conscience dans «je suis une conscience»    L'art des objets, l'art de la trace    À Washington, derniers hommages à la juge Ruth Bader Ginsburg avant la bataille politique    Mali : la Cédéao pourrait acter vendredi une levée des sanctions    Présidentielle américaine : Donald Trump peu enthousiaste à l'idée d'une passation pacifique du pouvoir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Concours des Grandes écoles françaises: L'oral, la grande étape décisive
Les candidats marocains pas suffisamment préparés Tout un dispositif pour les accompagner Billets d'avion, visas, logement, soutien et coaching
Publié dans L'Economiste le 17 - 07 - 2012

833. C'est le nombre de candidats marocains ayant réussi à franchir cette année les épreuves écrites d'accès aux Grandes écoles françaises. Les résultats des épreuves orales, en cours jusqu'à fin juillet, ne sont pas encore disponibles. Ainsi sur les 1.500 inscrits au départ, 1.200 environ ont passé les examens écrits au Maroc et 833 passent actuellement leurs oraux. Pour l'heure, la majorité d'entre eux (624) sont admis au Concours commun polytechnique (CCP), alors que le reste est réparti entre Mines/Ponts (96), Centrale-Supélec (87), Ecole Polytechnique (16) et ENS (10).
Mais pour que ces élèves passent leurs concours dans les meilleures conditions, toute une organisation est prévue pour leur accompagnement. Et comme chaque année, ces candidats méritants bénéficient du soutien de plusieurs institutions sous la houlette du Collectif CPGE (Classes préparatoires aux Grandes écoles). Il s'agit de faciliter le déplacement en France, pour les besoins de passage des épreuves orales d'accès aux Grandes écoles d'ingénieurs et de commerce, des candidats étudiant dans les classes prépas marocaines et ayant réussi les épreuves écrites de ces Grandes écoles.
Tout ce travail est réalisé en étroite collaboration avec la Direction du département du ministère de l'Education nationale en charge des classes prépas marocaines (CNIPE: Centre national d'innovation pédagogique et d'expérimentation).
Un dispositif est prévu en amont pour que les épreuves écrites se passent dans les meilleures conditions. Les élèves sont ainsi transportés des quatre coins du pays, logés et nourris lors du passage des épreuves écrites en avril-mai.
Des entreprises, comme Cosumar, Lafarge, Mdina Bus et Poste Maroc, participent depuis des années au transport local de ces candidats, parallèlement à l'aide apportée par l'ONE pour l'hébergement à Casablanca d'une partie d'entre eux.
De même, à l'instar des années précédentes, un programme particulier est engagé pour le passage des oraux 2012 en France. A commencer par 300 billets gratuits offerts cette année aux plus méritants par la RAM en vertu d'une convention signée avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Et bien évidemment, priorité est donnée à l'élite, c'est-à-dire aux élèves ayant réussi les examens Ponts et Chaussées, Mines et Centrale (une centaine généralement).
«J'ai bénéficié d'un billet aller-retour gratuit et d'une aide précieuse de la part du Collectif», témoigne Oualid Bouslame. Reçu à ESCP-Europe, ce jeune, qui attend encore les derniers résultats le 20 juillet, déplore la série de grèves (étudiants et professeurs) qui a ponctué l'année empêchant le bon déroulement des cours et une bonne préparation des oraux. C'est le talent d'Achille des candidats marocains, affirme un membre du Collectif ayant requis l'anonymat. Selon lui, les candidats sont bien préparés pour l'écrit, mais pas suffisamment pour l'oral, pourtant décisif. A signaler que grâce à la contribution de la Fondation Attijariwafa bank, une session de concentration et de préparation a été organisée à Ifrane pour les admissibles des meilleures grandes écoles. Dix-huit enseignants (dont 15 nationaux et 3 étrangers) les forment aux oraux de ces écoles.
Plusieurs professeurs font même le déplacement avec eux en France pour les aider sur place (grâce au soutien de RAM et la Fondation AWB).
Autre action entreprise par les membres du Collectif: l'accompagnement pour l'obtention des visas (assuré grâce à la contribution de Campus France, SCAC-France, consulats de France, Fondation Académia, Collectif CPGE, Fondation Moulay Youssef CPGE). En effet, vu les délais trop courts entre l'annonce des résultats de l'écrit et les épreuves orales, il est pratiquement impossible pour les étudiants d'obtenir leurs visas à temps. Grâce à l'intervention du Collectif, les visas sont accordés en un temps record.
A leur arrivée en France, les candidats ne sont pas lâchés dans la nature. Au contraire, d'autres actions sont entreprises pour la facilitation du logement et de l'accueil (avec le concours d'AMGE, Campus Int Télécom-Evry, Campus Centrale, Campus Ponts, Office des changes marocain, Fondation Académia.
.). Des aides sont également prévues sur place comme le financement des droits d'inscription aux concours pour les bons élèves à revenus familiaux modestes et une dotation en habillement et débours pour le séjour en France pendant le passage des oraux (Fondation Moulay Youssef CPGE, Fondation CDG, Groupe OCP, Lafarge Maroc, Lesieur.
.). Et ce n'est pas tout. A leur retour, les admis sont accueillis par leurs associations respectives (Ponts, Centrale …) pour mieux les intégrer.
Les membres du Collectif CPGE
CONSTITUE d'associations d'anciens élèves des classes préparatoires, d'amicales d'ingénieurs et de fondations d'entreprises ou de parents d'élèves, le Collectif CPGE Maroc accompagne les candidats admissibles méritants dans le processus de passage des oraux en France.
Ses membres actuels sont: l'Association marocaine des anciens élèves de l'Ecole Polytechnique française/ Groupe X-Maroc, l'Amicale des ingénieurs des Ponts et Chaussées, l'Association marocaine des ingénieurs diplômés des Ecoles des Mines de Paris, Nancy et Saint Etienne, l'Amicale des Centraliens du Maroc, l'Association des anciens des classes préparatoires, la Fondation Attijariwafa bank, la Fondation CDG, la Fondation Moulay Youssef CPGE et la Fondation Académia.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.