Coronavirus : 61 nouveaux cas, 8.132 au total, samedi 6 juin à 10h    La CNDP publie son bulletin sur la confiance numérique    Rabat prépare son plan de relance post Covid-19    Le Maroc au sommet mondial sur la vaccination    Distribution de kits sanitaires dans les centres de protection de l'enfance    Tribunaux numériques et cabinets d'avocats virtuels se pressent au portillon    Les entreprises ne jurent que par le marketing digital    Projet ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le premier cabinet d'avocat virtuel voit le jour à Casablanca    Belhanda troquerait Istanbul contre Riyad    Hamada El Baihi : L'Algérie est coupable de la persistance de la souffrance des populations séquestrées à Tindouf    Le capitalisme américain est-il raciste depuis toujours ?    Distribution de kits sanitaires à 4.300 enfants en situation de précarité    Saad Dine El Otmani : Le dépistage massif des salariés permettra d'accélérer la reprise de l'activité économique    Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire    Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Le Maroc plaide pour une mobilisation accrue contre les actes de violence de Daech en Afrique de l'Ouest et au Sahel    Les propositions du PPS pour un nouveau contrat politique»    Raul Gonzalez futur entraîneur d'Amine Harit?    Benfica: Taarabt élu homme du match contre Tondela    Un journal indien fustige le blackout total sur la situation du coronavirus à Tindouf    Chelsea en pole position pour accueillir Timo Werner!    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, vendredi 5 juin    Confinement: Tous ensemble?    Actes de violence de ce groupe terroriste en Afrique de l'Ouest et au Sahel    TDN: le Maroc en tête des destinations touristiques mondiales sûres dans l'après Covid    «De la nécessité de la réforme et restructuration du secteur des ICC»    La province de Khouribga désormais indemne du coronavirus    La vérité derrière le mensonge    Covid-19: Quand les contes populaires font front à l'impact de l'épidémie    Confinement: les Etats africains ont perdu plus de 100 milliards de dollars de recettes fiscales    Afghanistan: Les troupes US bientôt «at home»?    Coronavirus: une baisse de 54,6% du trafic aérien au mois de mars 2020    Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Record historique pour les aides au développement!
Publié dans L'Economiste le 10 - 04 - 2014

LA géostratégie internationale, minée par les conflits ouverts et les guerres qui ne disent pas leur nom, a enfin une bonne nouvelle à se mettre sous la dent: l'aide aux pays en développement a atteint un niveau record en 2013 «malgré les tensions budgétaires qui persistent dans les pays de l'OCDE». L'enquête annuelle sur le plan des dépenses des donateurs, menée par le Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE, fait état d'un rebond des aides publiques au développement (APD), qui ont augmenté de 6,1% en termes réels, atteignant 134,8 milliards de dollars nets au total. Le CAD estime même que cette tendance a de fortes chances de continuer sur sa lancée en 2014, avant de se stabiliser.
Faisant l'évaluation de la générosité de ses 28 membre, le Comité souligne que 17 Etats membres on augmenté leurs apports, tandis que 11 les ont réduits. Les Etats-Unis détiennent la palme du plus important donateur (en volume), avec des aides s'élevant à 31,5 milliards de dollars (+1,3% par rapport à 2012). Pour autant, cette augmentation est principalement imputable aux efforts consentis pour la lutte contre le Sida, alors que «l'aide bilatérale nette dispensée aux pays les moins avancés a baissé de 11,7% en termes réels, pour s'établir à 8,4 milliards de dollars». Une chute importante, qui trouve son origine dans la rupture des aides versées à l'Afghanistan, mais aussi dans la baisse tendancielle des versements d'APD en faveur de l'Afrique subsaharienne (-2,9%). Ceux-ci se sont établis à 8,7 milliards de dollars en 2013.
Après Washington, les donateurs les plus généreux sont Londres, Berlin, Tokyo et Paris. Pourtant, la France fait aussi partie des pays qui enregistrent le plus fort recul d'APD, avec le Canda et le Portugal. Le G7 reste la plus importante source d'aides au développement parmi les 28 Etats membres, et totalise 70% des dons.
Un bémol tout de même pour «l'aide allouée à certains des pays les plus démunis qui continue de baisser», souligne Angel Gurría, secrétaire général de l'OCDE. Cette question devra être examinée à Mexico dès la semaine prochaine, à l'occasion de la réunion du Partenariat mondial pour une coopération au développement efficace. En attendant, «l'aide bilatérale nette allouée à l'Afrique subsaharienne s'est élevée à 26,2 milliards de dollars, soit un repli de 4% par rapport à 2012». D'ailleurs, les aides affichent un net recul pour l'ensemble du continent africain. En baisse de 5,6%, elles s'établissent à 28,9 milliards de dollars. En contrepartie, l'aide destinée aux «pays les moins avancées» (PMA) a enregistré une hausse de 12,3%, se portant ainsi à quelque 30 milliards de dollars.
Mais le ratio aides/revenu
national brut ne dépasse les 0,7% conseillés par l'OCDE que dans 5 Etats, à savoir
la Norvège, la Suède,
le Luxembourg, le Danemark
et le Royaume-Uni


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.