Registre social unifié : Nouveau calendrier    Babioles à 5 milliards DH    Casablanca : Lydec reprend la distribution des factures d'eau et d'électricité    France: la composition du nouveau gouvernement attendue ce lundi    Vers un retour d'Ounajem au Wydad ?    Voici le temps qu'il fera ce lundi    Pour les joueurs, un été intense avant une année dense    Idiotorial : L'ovalie a son virus    "Jemâa El Fna en live" Quand les artistes de la place subjuguent le public par des spectacles virtuels à distance    L'Oriental fashion show, une édition digitale inédite    Les Instituts Cervantès au Maroc lancent la seconde partie du cycle du cinéma en ligne "Clásicos contigo"    Les marchands non financiers anticipent une diminution de leur activité    Le Maroc accueillera le premier Canopy by Hilton en Afrique du Nord    Le WAC et le Raja pas du tout tentés pas des matches au stade Père Jégo    Le Parlement et le HCP renforcent leur coopération    Rapatriement de 290 Marocains bloqués au Canada    La responsabilité de l'Algérie dans les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf établie à l'ONU    L'Algérie veut que se tienne des élections en Libye    L'ambassadeur de Chine à Rabat salue l'initiative Royale en faveur des pays africains    Safi en quarantaine : Le spectre du reconfinement plane sur d'autres cités    Coronavirus dans le monde : zones reconfinées en Espagne, le Maroc enregistre son bilan le plus lourd depuis mars    Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil dans le meilleur des PJD    Fraude aux cotisations sociales : la scandaleuse vidéo d'Amekraz qui aggrave son cas    Macron s'exprimera à l'occasion du 14 juillet, une première    Chelsea, Manchester United et Arsenal victorieux    Rapatriement des Marocains bloqués en Turquie : 2 nouveaux vols et 230 citoyens transportés samedi    Hong Kong: c entre Londres et Pékin    Castex et Macron mettent les «bouchées doubles»    NordinAmrabat testé positif au Coronavirus !    Raja Jeddaoui, la star du 7e art arabe n'est plus    Phraséologie humaniste, Horreur impérialiste    Grosse chaleur du dimanche à mardi dans plusieurs provinces du Royaume    Coronavirus : la région de Marrakech-Safi est la plus touchée ce dimanche    Serie A: large succès de la Juventus et de l'AC Milan    Casablanca: placé en garde à vue, il meurt après un malaise    Des ministres gaffeurs!    Nabil Benabdallah: «Se départir des velléités colonialistes»    La Fédération appelle à des assises nationales sur la presse et les médias    Covid-19 : l'actrice égyptienne Raja Al Jadawi n'est plus    Message du roi Mohammed VI au président de l'Algérie    Un organisme de l'ONU établit la responsabilité de l'Etat algérien dans les camps de Tindouf    Comment Royal Air Maroc se prépare à l'austérité    Ragaa El-Guiddawi emportée par le Coronavirus    Un organisme de l'ONU pointe la responsabilité du régime algérien dans les violations des droits de l'homme aux camps de Tindouf    PJD: le communiqué de la honte    Le trauma colonial algérien encore vivace, le président Tebboune réclame des excuses françaises    Patriotisme fiscal : l'urgence d'un élan patriotique dans le domaine de l'impôt    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fusion Holcim-Lafarge: Le clap de fin approche
Publié dans L'Economiste le 03 - 02 - 2015

La conclusion de la fusion Lafarge-Holcim approche. Les deux cimentiers internationaux ont annoncé un projet de cession d'actifs au groupe irlandais de matériaux de construction CRH, pour 6,5 milliards d'euros, dont 1,3 milliard de reprise de dette. La transaction était la condition sine qua non des autorités européennes de la concurrence pour donner leur feu vert à la fusion des deux groupes.
La cession concerne essentiellement des activités en Europe, au Canada, au Brésil et aux Philippines. Aucun actif des deux groupes présents au Maroc ne figure dans cette opération. La valeur d'entreprise inclut 1,3 milliard de dette. Au global, les actifs cédés ont généré un chiffre d'affaires estimé de 5,2 milliards d'euros en 2014, avec un Ebitda opérationnel d'environ 744 millions. Lafarge et Holcim ne veulent pas perdre de temps. Elles ont confirmé qu'ils prévoyaient de conclure leur fusion au premier semestre 2015.
La prochaine étape pour les deux entreprises, c'est de céder à CRH d'autres actifs. Lafarge prévoit ainsi de vendre ses actifs en Allemagne et en Roumanie, de même qu'une partie de ceux qu'elle détient au Royaume-Uni. Quant à Holcim, elle devrait céder presque tous ses actifs en France et ceux situés en Hongrie et en Slovaquie. Cette opération intervient après que la Commission européenne a donné mi-décembre son feu vert sous condition à la fusion entre Lafarge et Holcim. Pour les autorités de concurrence, les deux grands du marché du ciment et des matériaux de construction deviendront trop puissants ensemble en Europe. Holcim et Lafarge ont dû ainsi se séparer d'une bonne partie de leurs actifs pour garder un certain équilibre dans les marchés européens. Ces opérations impacteront certainement leur résultats dans le futur puisqu'ils détenaient des parts importantes dans les marchés concernés. Exemple: Lafarge seul détenait déjà 34% du marché en France, et 40% au Royaume-Uni. Globalement, les deux groupes se privent déjà ainsi de 15% de leur activité.
Pour l'opérateur bénéficiaire de la cession, il s'agit d'une acquisition majeure. Créé en 1970, par la fusion de deux producteurs de matériaux irlandais, CRH (Cement Roadstone Holdings) réalisait à l'époque 95% de son chiffre d'affaires en Irlande ; son pays d'origine. L'opérateur a ensuite enchainé les achats. Il emploi aujourd'hui 76.000 salariés dans 35 pays, pour un chiffre d'affaires de 19 milliards de dollars.
Holcim et Lafarge attendent désormais que les autorités de la concurrence des Etats-Unis, de l'Inde et du Canada se prononcent à leur tour. Des ventes d'actifs supplémentaires pourraient alors être annoncées. Les deux cimentiers avaient annoncé en avril 2014 un mariage à travers une offre publique d'échange (OPE) sur la base d'une action Holcim pour une action Lafarge. L'entité fusionnée sera détenue à 53% par les actionnaires d'Holcim et à 47 par ceux de Lafarge. Le projet, pour donner naissance au nouveau numéro un mondial du ciment, vise à réduire les coûts et résoudre la question des surcapacités face à une demande instable.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.