Coronavirus : Kia Maroc se mobilise pour sa clientèle    Othman Ferdaous nommé ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports    Les universités diffusent des cours à la radio    Un appel à projets R&D national contre le Covid-19    Decathlon: La vente des masques Easybreath bloquée au Maroc aussi    Covid19: Tétouan passe aux services en ligne    S.M le ROI reçoit Amzazi et El Firdaouss    Lorie donne de surprenants conseils pour supporter le confinement en couple    Rejouer ou pas, le foot italien se déchire    Le Crédit Agricole du Maroc accompagne les Ramedistes pour faire aboutir le dispositif de soutien aux populations vulnérables    SM le Roi exonère des droits de bail les locataires des locaux des Habous    Amrani appelle à une solidarité africaine renouvelée    Lévinas, le visage, l'humanité    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    S.M le Roi reçoit Saaid Amzazi et Othman El Firdaous    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    La croissance nationale devrait enregistrer une régression de 1,8% au deuxième trimestre    La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains    Baisse de la croissance et de 11,6 points du taux de couverture    L'enseignement à distance à l'ère du coronavirus    Vibrant hommage aux professionnels de santé    Les marchés calent, inquiets face au coronavirus et à son impact économique    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    Dr Souad Jamaï: «ce que le confinement a changé dans ma vie?»    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    5 millions de masques produits par jour dès mardi prochain    Entreprises en difficulté : Le report des cotisations CNSS du 1er mars au 30 juin activé    Les Marocains bloqués à l'étranger sollicitent l'intervention du Roi    La culture, un réconfort en crise en période d'anxiété    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Le Wisconsin vote en pleine pandémie    Aicha Lablak: «La priorité aux questions en liaison avec l'état d'urgence sanitaire»    Coronavirus : Le Maroc prélève 3 milliards de dollars de sa Ligne de précaution auprès du FMI    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Mobilité, logements et restauration assurés : Une chaîne de solidarité au profit du corps médical de Marrakech    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    L'engouement culturel à l'ère du confinement    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Football : Les clubs marocains dans le flou total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival des musiques sacrées du monde
L'Afrique à l'honneur du 22 au 30 mai
Publié dans L'Economiste le 10 - 03 - 2015


«Fès au miroir de l'Afrique». Tel est le thème choisi pour la 21e édition du festival de Fès des musiques sacrées du monde qui aura lieu du 22 au 30 mai. Le programme de la manifestation phare de Fès est fin prêt. Sa promotion a démarré, hier, lundi 9 mars, à Barcelone. L'équipe d'Abderraffie Zouitene, président de la fondation Esprit de Fès, a fait le déplacement exceptionnellement en Espagne pour cette rencontre pour présenter l'évènement. D'autres conférences similaires auront lieu les 18 et 31 mars, respectivement au Sénat français et à Londres. En effet, les organisateurs du festival devront sillonner les différentes capitales européennes pour promouvoir l'événement. Abderrafie Zouitene, président du festival et de la Fondation l'Esprit de Fès, promet de séduire avec un programme de 27 spectacles, artistes de renommée mondiale et jours de chants, musiques, et débats. Si Fès est andalouse, arabe ou amazighe (notamment pendant la période mérinide), elle est aussi africaine, comme le souligne Alain Weber, le directeur artistique du festival. Et de poursuivre : «L'ouverture de cette 21e édition en témoignera à travers une grande création, véritable voyage initiatique et coloré sur une création lumière de Christophe Olivier». Des pierres du désert aux pierres précieuses des royaumes africains d'antan, Weber promet une grande fresque musicale qui évoquera l'âme d'une Afrique décrite par Hassan Wazzan. La scène de Bab Makina recevra, ainsi, les extraordinaires griots, chanteurs et danseurs, du Burkina Faso. Cette troupe se produit très rarement. La troupe se produira le vendredi 22 mai. Des grands rituels fondateurs, où l'homme s'inspire de la force et de la beauté de la nature, comme le surprenant rituel des «Masques de la lune». Cette 21e édition est marquée par un hommage particulier à l'Afrique, avec Ballaké Cissoko, Babani Koné, Combane Mint Amartichitt, ou encore Création Marassa, Ensemble de Kora, Faada Freddy, Fatoumata Diawara, Malick Sow, Moriba Koita, Oumou Sangare, et Tiken Jah Fakoly. D'autres formes d'émotions et de musiques seront aussi suscitées, lors du festival, par les grands daffs kurdes d'Iraq, la pipa chinoise, la slide guitare indienne, la kora mandingue, les voix corses ou les cornemuses bretonnes. Après Tomatito et le regretté Paco de Lucia, Fès l'andalouse sera célébrée par la venue du grand Diego Al Cigala, mais aussi par «Amen en la voz del Hombre», une création où s'entrecroisent «saetas» et musique classique. D'autres Andalousies, comme celles d'Alger ou de Tunis, incarnées par Beihdja Rahal et Sonia Mbarek, croiseront celle de Fès. Ce festival miroir de la diversité du monde révélera aussi celle du Maroc, avec des formes d'expression aussi diverses que celles de l'ensemble populaire de Lamkkartaas de Tissa ou de la musique contemporaine de Nabil Benabdeljalil et de l'Ensemble, Haj Mohamed Bajeddoub et Merwane Hajji. Mais la grande révélation du festival 2015 est la participation de The Temptations de Dennis Edwads (USA), ou encore deux grosses pointures de la chanson arabe à savoir Saber Robaï, prévu le 23 mai, et Hussein Al Jasmi annoncé pour la clôture du festival samedi 30 mai. Très inspiré par les grands chanteurs, Saber Rebaï s'inscrit parmi les grands chanteurs romantiques de notre époque. Ce chanteur tunisien s'est déjà produit, il y a quelques années au festival des musiques sacrées de Fès. Pour sa part, le chanteur Emirati à succès, Al Jasmi connaît une ascension, que l'on peut suivre dans les pays de culture arabe, friands de concours et de compétitions musicales. Sa venue à Fès vise à séduire, surtout, un public national.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.