Des directives pour protéger l'ordre public économique    Centres d'appels: «Nous contribuons à relever les minima sociaux du pays»    Réalité virtuelle: La technologie du vidéo gaming s'invite dans la formation    Irrigation: Une solution pour économiser l'eau    Les Algériens défilent toujours    Brèves    Météo: le temps qu'il fera ce jeudi au Maroc    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    Affaire "Hamza mon bb": le hacker condamné n'en a pas fini avec les ennuis    Tunisie: la composition du nouveau gouvernement annoncée (VIDEO)    Le Maroc tance de nouveau Amnesty International    Nasser Bourita : les relations maroco-mauritaniennes sont à leur meilleur niveau    Examen des relations entre le Maroc et la région de Valence    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    La Côte d'Ivoire inaugure son consulat général à Laâyoune    Ligue des champions : Dortmund et Atlético s'en tirent à bon compte    Casillas prend sa retraite sportive    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019    Divers Economie    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Le Maroc se porte candidat pour organiser la finale de la Ligue des Champions africaine 2020    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    OMS : la pneumonie Covid-19 s'avère bénigne dans quatre cas sur cinq    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Bourita : Le Sahara marocain est un « pôle de coopération Sud-Sud »    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Plastique: 60 ans de caissons
Publié dans L'Economiste le 12 - 03 - 2015

Le Plastique, spécialiste de l'emballage et de la manutention, s'offre une nouvelle identité visuelle. L'entreprise, qui a fabriqué le premier caisson en plastique au Maroc dans les années 50, revendique aujourd'hui près de 40% de part de marché. Plus de 4 millions de caisses et fûts en plastique ont été produits l'année dernière dans ses deux usines de Casablanca et Agadir. Pour 2015, l'entreprise table sur une production de l'ordre de 5 millions de caisses. Pour y arriver, une troisième unité ouvrira ses portes bientôt.
«Ce changement de notre identité visuelle intervient en pleine période de transition dans l'histoire de notre entreprise. Il traduit l'ambition d'une nouvelle génération de managers», souligne Bilal Benamour, PDG de l'entreprise. En 2014, son chiffre d'affaires a atteint 120 millions de DH. Pour 2015, Le Plastique prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 140 millions de DH, soit une croissance de plus de 15%.
Les deux sites de production n'emploient pour l'heure que 150 collaborateurs. «Ce secteur est peu consommateur de mains-d'œuvre. Le processus de fabrication étant fortement mécanisé», explique le jeune manager.
L'entreprise a développé une large gamme de caisses et de fûts en plastique pour le transport, le stockage et la manutention de produits agricoles, alimentaires, textiles, pharmaceutiques, chimiques... «La majorité des caisses sur le marché marocain proviennent de notre usine. Elles sont même devenues un standard national en la matière», poursuit non sans fierté le dirigeant. Parmi les clients de Le Plastique figurent Centrale Laitière, Coca-Cola, Pepsi, Les eaux minérales d'Oulmes, ONP, Delassus... «Nous ne nous contentons pas de fabriquer des caisses, mais nous apportons aussi des solutions spécifiques à l'activité de chacun de nos clients», signale Bilal Benamour.
Le Plastique vient d'ailleurs de lancer une nouvelle gamme de caissons spécifiques pour le poisson. Des normes particulières sont requises pour ce type de contenant. En effet, ces caissons sont résistants aux ultraviolets, aux variations de températures allant de -25°C à +70°C ainsi qu'à l'attaque des produits de nettoyage tels les détergents et les désinfectants industriels. Ils sont, donc, conçus pour durer et supporter d'importantes charges. Le Plastique se veut aussi une entreprise respectueuse de l'environnement. Le fabricant a banni tous les colorants comprenant des métaux lourds. «Tous nos colorants sont organiques, bien qu'ils soient 5 fois plus chers que les produits synthétiques», explique son PDG.
Forte de ses 650 entreprises réparties entre transformateurs (71%), distributeurs (27%) et moulistes (2%), l'industrie de la plasturgie pèse aujourd'hui 45.000 emplois directs, 300.000 indirects et une production qui s'élève à plus d'un demi-million de tonnes (550.000 t). Ce qui en fait le second plus important secteur de transformation des industries chimiques et parachimiques, derrière le géant OCP, selon les chiffres de la Fédération marocaine de la plasturgie. Le contrat-programme destiné à la filière devrait lui permettre d'atteindre un chiffre d'affaires de 28 milliards de DH à l'horizon 2023 contre 11,5 milliards actuellement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.