Coronavirus : 146 nouveaux cas, 13.434 au total, samedi 4 juillet à 10h    Danemark : La Petite Sirène de Copenhague vandalisée et accusée de racisme    Covid-19 : 146 nouveaux cas confirmés au Maroc en 16h, 13.434 au total    Des rapatriés victimes d'une intoxication à Agadir: ce que l'on sait    Mohammedia: un individu arrêté après avoir agressé une mineure    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    ONCF: 350.000 voyageurs depuis le 25 juin    L'ex-PDG de Platinum Power rebondit mais...    Investissement: 94 projets en cours de réalisation à Fès-Meknès    Covid19: Le Maroc franchit la barre des 13.000 cas    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    L'ouverture des frontières espagnoles aux Marocains conditionnée par la réciprocité    Rapatriement d'un nouveau groupe de Marocains bloqués en Egypte    Le Maroc appelle l'Unesco à plancher sur un multilatéralisme innovant, pragmatique et inclusif    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    Crise du Covid-19: le Maroc salué par la Commission européenne    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Macron nomme Jean Castex nouveau premier ministre    Bourita: le Maroc ne peut accepter les allégations sans preuves claires    «En créer l'atmosphère nécessaire, d'unité et d'enthousiasme»    Mise à nu de la propagande de l'Algérie et du «Polisario» sur les droits de l'Homme au Sahara    Le groupe BCP dévoile une nouvelle organisation pour soutenir sa dynamique    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    L'Espagne maintiendra les frontières avec le Maroc et l'Algérie fermées par manque de réciprocité    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bourse: 2014, une année à oublier
Publié dans L'Economiste le 03 - 04 - 2015

L'année 2014 laisse un goût quelque peu amer aux opérateurs du marché. L'embellie du premier semestre a cédé sa place à une conjoncture peu porteuse. En témoigne, l'émission des 11 profits warning, rejoignant ainsi le pic de 2011. Les entreprises cotées enregistrent tout de même un chiffre d'affaires en progression de 0,9% à 243,8 milliards de DH. Cela reste pourtant en deçà des attentes des professionnels de la place. Le résultat net affiche une contre-performance de 11,8% à 22,5 milliards de DH. Les fortes baisses des profits des deux immobilières (Addoha et Alliances) et le résultat déficitaire de Samir ont fortement pesé sur l'évolution de la masse des bénéfices. D'un autre côté, les bancaires, les télécoms ont eu un impact positif sur les résultats grâce à leur activité à l'international.
■ Télécoms: Plus d'expansion pour plus de résultat
Le chiffre d'affaires du groupe s'est apprécié de 2,1% à 29,1 milliards de DH à fin 2014. Le résultat net s'est redressé de son côté de 5,6% pour atteindre 5,8 milliards de DH. Le groupe capitalise sur ses activités étrangères face à la forte concurrence sur le marché domestique. L'acquisition de nouvelles filiales permettra de renforcer les résultats du groupe. Maroc Telecom a repris dernièrement les actifs, sous l'enseigne Moov, de sa maison mère Etisalat dans six pays (Bénin, Côte d'Ivoire, Gabon, Niger, Centrafrique et Togo). Avec ces acquisitions, la présence du groupe sur le continent s'étend à 9 pays.
■ Banques: Le coût du risque limite la hausse des résultats
Les revenus des banques ont augmenté de 10,2% à 52,7 milliards de DH l'année dernière. Le moteur de cette croissance vient essentiellement de la performance exceptionnelle des activités de marché ainsi que de l'étranger. Les activités à l'international d'Attijariwafa bank, BCP et BMCE Bank ont été d'un fort soutien aux trois groupes. La baisse des taux obligataire a représenté une bouffée d'oxygène pour le marché domestique. Pour faire face à la montée des créances en souffrance, les banques ont anticipé un coût du risque en hausse. Celui-ci s'est accru à plus de 8 milliards de DH. Atténuant, au passage, la progression du résultat net part du groupe sectoriel. Les bénéfices de l'ensemble des banques de la place se sont appréciés de 9,4% à 9,6 milliards de DH, tirés en grande partie par BMCE Bank qui a quasiment doublé ses résultats. Les filiales des banques françaises ont de leur côté du mal à faire face à une conjoncture difficile. Les banques (excepté BMCI et CDM) relèvent leurs dividendes de 5,3% à 4,7 milliards de DH, soit un taux de distribution de 62,7%. Côté perspectives, la courbe des taux devrait s'inverser et repartir à la hausse limitant ainsi l'impact des activités de marché. Encore faut-il que les filiales à l'international restent assez performantes pour porter les résultats en 2015.
■ Ciments: Le secteur se maintient à flots
La vente de ciments en berne, au cours du premier semestre 2014, n'a pas manqué d'impacter les agrégats financiers des cimentières de la place. Les revenus se sont maintenus à environ 11,7 milliards de DH. Et pour cause, le manque de dynamisme sur le marché de l'immobilier lié au ralentissement des mises en chantier.
Les bénéfices sont tout de même au rendez-vous malgré la baisse des résultats d'exploitation. Le secteur affiche une amélioration des profits de 5,3% à 2,7 milliards de DH. Au volet des perspectives, un vent de relance souffle sur le secteur à travers le renforcement des investissements dans les travaux publics. Mais gare au manque de liquidité chez les donneurs d'ordre, selon les analystes d'Upline. Une situation qui reste assimilée à un étalement des travaux sur des périodes encore plus longues.
■ Immobilier: le maillon faible du marché
Le secteur cristallise, à lui seul, une grande partie des pertes du marché. La conjoncture difficile a eu raison des résultats des opérateurs. L'ensemble des acteurs ont enregistré un chiffre d'affaires global de 11,7 milliards de DH, en recul de 18%. Une contre-performance qui reste attribuée aux deux poids lourds du marché. Alliances a été le principal contributeur à cette baisse en raison de la méforme de l'activité de sa filiale EMT Construction ainsi qu'à la régression des pôles résidentiel et golfique. Addoha a connu un repli des livraisons, grevant son chiffre d'affaires de 2 milliards de DH. Seul le nouveau-né de la place, Résidences Espaces Saada a pu dégager des revenus en hausse de 62% à 1,8 milliard de DH. Dans ces conditions, les bénéfices du secteur se sont effondrés de 82% à 449,4 millions de DH. Face à cette conjoncture, les promoteurs se concentrent davantage sur leur niveau d'endettement. Des efforts seront ainsi fournis pour limiter la production. Des mesures ont également été prises pour l'écoulement des stocks et la réduction des créances clients.
■ Assurances: la «Vie» reprend des couleurs
Allégement des tensions sur les liquidités, bonne tenue du marché boursier, reprise de la branche vie, croissance des assurances automobiles... les acteurs du secteur affichent bonne mine au terme de l'année 2014. Leur chiffre d'affaires s'est amélioré de 8,8% à 11,5 milliards de DH. Les primes émises sur la branche vie ont progressé de 2,7% pour le secteur. Les profits des compagnies se sont établis à 1,3 milliard de DH en accélération de 14%. Elles verseront ainsi près de 1,1 milliard de DH en rémunération aux actionnaires. Wafa Assurance tire son épingle du jeu en distribuant un dividende de 97 DH par action rehaussé par un dividende exceptionnel de 142 DH.
En perspectives, les experts d'Upline restent plus au moins optimistes. La reprise économique devrait marquer un tournant pour l'évolution de la branche non vie. La nouvelle stratégie d'ouverture sur l'Afrique devrait également représenter un moteur de croissance pour le secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.