411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional    Université d'été pour les jeunes chercheurs à Essaouira    Oxfam monte au créneau    L'insoutenable quotidien des saisonnières marocaines en Espagne    La Bourse de Casablanca en bonne mine    L'opposition algérienne pose des conditions au dialogue proposé par le pouvoir    Boris Johnson ultra-favori dans la course à Downing Street    Pinot maître des Pyrénées au Tour de France    Fraser-Pryce et Obiri ont fait le show au meeting de Londres    Bale sur le départ    Divers    La loi relative à la lutte contre la traite des êtres humains disséquée à Agadir    Bouillon de culture    Les arts de la rue s'invitent à Laâyoune    "Avengers: Endgame", le film aux plus grosses recettes de l'histoire    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    Comicom introduit la marque indienne Mahindra au Maroc    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    La traite humaine nargue la loi 27-14    Une approche qui n'est pas du goût de tous    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au Sinaï, la guerre totale contre Daech
Publié dans L'Economiste le 02 - 07 - 2015

Les efforts du régime d'Abdelfattah Al-Sissi pour contenir la situation au Sinaï ne donnent toujours pas leurs fruits. Au moins 20 soldats égyptiens ont été tués hier mercredi dans une série d'attaques simultanées contre des positions de l'armée dans le nord de la région désertique qui devient petit à petit un bastion du groupe «Ansar Beït al-Maqdess», lié à l'organisation de l'«Etat islamique».
Il s'agit de l'un des plus lourds bilans infligés à l'armée dans cette région, où elle est régulièrement la cible d'attaques terroristes depuis que le président islamiste Mohamed Morsi avait été destitué en juillet 2013. La situation s'est encore aggravée depuis la condamnation à mort de Morsi. Les membres et les sympathisants du mouvement des Frères musulmans se radicalisent chaque jour un peu plus. Ceux d'entre eux qui appellent au calme et à l'investissement de la rue par la protestation pacifique deviennent de moins en moins nombreux après qu'une grande partie de leurs camarades ont été jetés en prison ou exécutés. La main de fer qu'utilise le régime de Al Sissi n'est toujours pas au goût des Etats-Unis dont les aides, surtout militaires, sont nécessaires pour l'armée.
Sur le terrain, les moyens des groupes terroristes actifs au Sinaï ne sont pas si différents de leurs «confrères» en Libye ou en Irak. L'une des attaques a été menée avec une voiture piégée et a ciblé un check-point de l'armée au sud de Cheikh Zouweid, près d'Al-Arich, chef-lieu de la province du Nord-Sinaï. Quatre autres attaques ont été lancées simultanément contre des postes de contrôle routier de l'armée. Les terroristes ont attaqué les postes de contrôle à l'aide d'obus de mortier, de roquettes RPG ainsi que de fusilles d'assaut lors des affrontements directs.
Ce qui signifie que malgré que l'armée ait procédé à la fermeture des tunnels qui liait le Sinaï et Gaza et doublé la profondeur de sa zone tampon à la frontière, pour couper les sources d'approvisionnement des terroristes, ces derniers n'ont pas été affaiblis sur le plan opérationnel.
Les offensives du groupe terroriste ont fait jusqu'à maintenant des centaines de morts du côté de l'armée et de la police égyptiennes au Sinaï. Elles se sont intensifiées après la destitution de Morsi en 2013 qui a coïncidé d'ailleurs avec l'annonce d'allégeance du groupe à Daech et s'est rebaptisé «Province du Sinaï»...
En somme, la situation en Egypte annonce un bain de sang puisque ces attaques surviennent quelques jours après l'assassinat du procureur général d'Egypte dans un attentat à la bombe contre son convoi au Caire. Il s'agit du plus haut représentant de l'Etat tué depuis le début de la vague d'attentats jihadistes en 2013. Si ce meurtre n'a pas été revendiqué, Ansar Beït al-Maqdess avait appelé il y a un mois ses partisans à s'attaquer aux juges en riposte à la pendaison de six hommes reconnus coupables d'avoir mené des attaques au nom du groupe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.