De succès en succès!    Les mesures prises pour accompagner la reprise de l'activité touristique    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    Glovo étoffe son portefeuille de partenaires    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Serie A L'inter Milan accroché par Verone    Premier League: Manchester United renaît de ses cendres    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Le Maroc érige une voie express de plus de 1000 km en plein désert    Alerte météo: la canicule se poursuit dans ces villes du Maroc    Benzema élu joueur du mois en Espagne    La médina d'Asilah renoue avec l'art contemporain    25 ans déjà pour l'Université Al Akhawayn : 6.000 lauréats et un nouveau cap stratégique    Le soutien des entreprises conditionné par la conservation d'au moins 80% des déclarés    La 2ème session du bac sera-t-elle annulée au Maroc ?    L'Homme refuse d'être libre    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Covid-19 : Privatisation, «dommage collatéral»    Covid-19: 115 cas supplementaires et un nouveau décès    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Casablanca: un inspecteur de police et une femme interpellés pour falsification et usage de documents officiels    Le Maroc intègre la communauté andine en tant que membre observateur    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Dialogue social : Les partenaires sociaux préparent un nouveau round    Fonds Innov Invest : Un plan d'urgence pour les start-up lancé    Prévisions météorologiques pour la journée du vendredi 10 juillet 2020    Le nouvel ordre mondial post-Covid-19: Quel positionnement pour le Maroc?    Préparation des prochaines échéances électorales    Débat sur la réforme du Code électoral    La responsabilité de l'Algérie dans le détournement de l'aide humanitaire destinée aux camps deTindouf est patente    City se balade, Wolverhampton s'égare    Saad Dine El Otmani : Relance économique et vigilance sanitaire, maîtres-mots de la prochaine étape    Formation pour l'obtention de la licence A CAF d'entraîneur    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le Maroc rouvre partiellement ses frontières    Débat en commission parlementaire sur le projet de loi relatif au ciblage des bénéficiaires des programmes d'appui social    Le trompettiste Ibrahim Maalouf relaxé en appel    Le 51ème Festival national des arts populaires aura lieu en octobre    Agadir se prépare pour relancer l'activité et accueillir les touristes nationaux    Nouvelle édition en ligne des Nuits blanches du cinéma et des droits de l'Homme    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    De nouveaux jalons pour l'écriture poétique proposés par Salah Boussrif    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen dépose un projet de résolution    Situation en Libye: le Maroc s'inquiète    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Télécoms/4G: Un déploiement au goût d'inachevé
Publié dans L'Economiste le 27 - 10 - 2015

Quatre mois après le lancement de la 4G, l'heure est aux premiers bilans d'étape. Après une implantation marquée par une bataille marketing sans merci entre les 3 opérateurs sur la dénomination (4G et 4G+) ou encore sur la couverture du territoire (couverture territoriale contre couverture partielle)... les résultats sur le terrain restent assez mitigés. Il suffit d'aller dans des quartiers périphériques de Casablanca ou Rabat, voire les localités mitoyennes pour découvrir que le réseau n'y est même pas en 3G. Ce qui en dit long sur l'arrière-pays et les zones enclavées. «L'introduction de la 4G, au même prix que la 3G, permet d'encourager l'adoption et les usages, piliers usuels du cercle vertueux de la création de valeur», tient à préciser Inwi par rapport au contexte actuel. En termes de couverture, les grands centres urbains sont couverts surtout au niveau des quartiers à forte densité, le centre-ville. Au niveau des zones périphériques, la connexion 4G switch assez souvent vers la 3G. Sur les trajets en voiture ou en transport en commun, c'est le même problème qui se pose, la connexion reste quasi stable dans les grands centres urbains, mais connaît des ruptures dans des trajets intervilles.
Autre frein identifié: l'équipement. Les terminaux compatibles avec la technologie 4G ou LTE restent assez coûteux. Quoique des équipementiers comme Samsung, Huawei, Alcatel, Wixo, Oppo ou encore Nokia proposent des terminaux à prix réduits compatibles avec la 4G autour de 2.000 DH. Un positionnement prix qui booste l'évolution du parc internet mobile. A fin juin, le parc internet a dépassé 11 millions d'abonnés, selon l'ANRT. «La croissance du parc internet mobile reste très importante avec une évolution de 44,5% sur un an favorisée par le lancement des services 4G+ en juillet dernier. Ce qui a permis d'atteindre 6,4 millions de clients à fin septembre», explique Maroc Telecom. En revanche, le déploiement de la LTE révèle un problème de communication sur le coût réel de l'utilisation de la data. Le forfait s'épuise rapidement. «D'après une étude qualitative du cabinet Nielsen, 71% de nos clients 4G ont perçu un changement important par rapport à leur usage 3G», fait valoir Inwi. La LTE est, rappelons-le, la première technologie mobile à avoir été spécifiquement développée pour l'internet mobile. La data est placée au cœur du nouveau dispositif. Elle permet une vitesse de chargement sept fois plus rapide que la 3G et un délai de latence divisé par cinq. La 4G stimule les usages clients en termes de data. Les clients 3G limitent leurs usages aux réseaux sociaux (77%), au streaming (45%) et à la recherche d'informations (28%). Chez les clients 4G, de nouveaux usages comme le downloading (téléchargement de fichiers) font leur apparition juste derrière les réseaux sociaux et le streaming.
Selon des prévisions du cabinet de conseil américain Booz & Company, l'utilisation des données mobiles devrait croître au rythme d'environ 80% au cours des 5 prochaines années. Ce qui signifie que l'importance du flux LTE offre une puissance accrue pour le streaming ou encore le téléchargement consommant beaucoup plus de data au passage.
Vrai-faux tarifs
Les tarifs d'une recharge en prépayé ou d'une dotation en postpayé 4G restent les mêmes que ceux pratiqués pour la 3G, la différence entre les 2 technologies est plutôt dans la consommation de data. «De plus, l'arrivée de nouvelles technologies comme la 4G double quasiment le volume moyen consommé. La data représente donc en effet un relais de croissance important sur notre marché», admet Ouassim El Arroussi, directeur marché chez Inwi. En clair, une recharge ou dotation d'internet mobile dure beaucoup plus en mode 3G qu'en mode 4G.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.