Un ressortissant subsaharien arrêté pour une affaire de coups et blessures ayant entraîné la mort à Casablanca    CAN Hand 2020: Pour suivre le derby Maroc-Tunisie    Espagne: l'ex-chef de la police catalane sur le banc des accusés    Latifa Akharbach s'entretient à Rabat avec l'ambassadeur d'Australie au Maroc    Presse : Le gouvernement pense à fusionner papier et digital    La deuxième phase de «Jeunes des 2 rives» lancée à Agadir    Ingénierie gouvernementale. Quel bilan des 100 premiers jours ?    Tanger Med: Tous les voyants au vert en 2019    Bientôt une Cité des arts et de la culture pour Essaouira    L'ONU anticipe une légère reprise de la croissance en 2020    Fès-Meknès: Conjoncture corsée pour la filière oléicole    Avec l'ouverture de la ligne directe Casablanca-Pékin : Le Maroc connecté au plus grand marché touristique du monde    Redresser les rendements de leurs portefeuilles, un défi pour les institutionnels, dixit Khalid Cheddadi, PDG de la CIMR    Perception des ménages, les constats affligeants du HCP    A Meknès, des professionnels du tourisme pointent du doigt sur les maux du secteur    Libye: Accord international pour relancer les efforts de paix    Pour 2020, le FMI prédit une « reprise poussive » de la croissance mondiale    Conférence de Berlin sur la Libye : Le Maroc exprime son étonnement    Liban : les manifestants protestent de nouveau contre le pouvoir    Qui est Mohamed Moussaoui, le mathématicien élu à la tête du Conseil Français du Culte Musulman ?    Harry confie sa « grande tristesse » de devoir se mettre en retrait    Crash d'avion en Iran : La valeur de l'indemnisation prévue pour chaque victime    Le financement de l'économie nationale au coeur d'un colloque à la Chambre des représentants    Le MCO continue sur sa lancée    Raja : fin de la saison pour Benhalib    Le gotha du football africain sera à Salé le 1e février    La tentative a été mise en échec : 400 immigrants clandestins subsahariens à l'assaut de Sebta    UK-Africa Investment Summit: Suivez le Live !    Au menu du prochain Conseil de gouvernement    Virus: Un troisième mort, l'épidémie s'étend en Chine et gagne la Corée du Sud    Boulemane: 1.300 bénéficiaires d'une caravane médicale    Prévisions météorologiques pour la journée du lundi 20 janvier    Azilal : 2 morts et 3 blessés dans un accident de la route    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Maroc-Chine: Deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Zina Daoudia vivement critiquée pour son ode au Prince Salmane d'Arabie Saoudite    Essaouira : Bayt Dakira, le symbole !    Festival Cas'Arts : Des stars et des hommages pour la 3ème édition    L'année Amazigh à Agadir: Une célébration de liesse et de fierté    Masterclass sur "la VATS lobectomy" au profit de 12 spécialistes de la chirurgie thoracique    Des milliers de binationaux en plus    Le Sept national se qualifie au deuxième tour de la CAN de handball    Botola Pro D1 : Le MCO conforte sa place sur le podium    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Amir Al-Mouminine remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme organisé dans les mosquées    L'œuf n'est pas mauvais pour la santé    Mohamed Marouazi : Mes ambitions vont plus loin que d'être un acteurc    Au procès Weinstein, le rôle-clé des consultants en jury    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les oasis face aux changements climatiques
Publié dans L'Economiste le 01 - 02 - 2016

Changements climatiques, intervention humaine... les oasis en péril? La 4e édition du Forum international des oasis et du développement local, organisé à Zagora, met en avant l'importance de l'intégration des changements climatiques dans toutes les stratégies relatives aux oasis.
La présence des ministres de l'Environnement et du Tourisme met en exergue l'importance de ces deux secteurs (l'environnement et le tourisme) dans le développement de la région et du territoire oasien de manière générale. Les changements climatiques et leur impact sur le territoire oasien ont été au cœur des interventions. Trois secteurs ont constitué l'essentiel des débats: l'eau, le palmier et le patrimoine oasien. «L'écosystème créé par les pratiques des habitants de la région oasienne mérite d'être reconnu comme exemple de bonne gouvernance en matière d'eau», rappelle Hakima El Haité, ministre déléguée chargée de l'Environnement. Avec une pluviométrie moyenne de 130 mm par an, étalée sur une moyenne de 20 jours par an, la région doit faire face à la fois à la rareté de l'eau et de la rationalisation de son utilisation. «De 2008 à aujourd'hui, 5.600 ha sont entrés dans le programme national pour la rationalisation de l'eau d'irrigation avec un budget de 335 millions de DH», rappelle Mohamed Tazi, de l'Office régionale de mise en valeur agricole de Ouarzazate (ORMVAO). Dans ce sens, une étude de l'impact climatique sur la production agricole a été faite dans le cadre d'une collaboration entre la Banque mondiale, le Fond alimentaire en partenariat avec l'ORMVAO.
Prouesses techniques
Les agences des bassins hydrauliques de Souss Massa et Drâa et du bassin de Ghris Ziz jouent également un rôle stratégique dans la gestion de l'eau sur les territoires oasiens. Des prouesses techniques sont aujourd'hui mises en pratique pour réaliser des projets de barrages et de raccordement de canaux d'eau afin d'alimenter les nappes phréatiques et ramener l'eau potable aux bassins déficitaires. Le plan Maroc Vert prend, de son côté, en considération l'importance de l'eau dans cette région. Sur les 70 projets prévus dans le cadre du plan Maroc Vert décliné dans l'oasis du Drâa, 54 ont été réalisés. Pour le secteur dattier, 6 projets ont été réalisés avec un budget mobilisé de 85,2 millions de dirhams jusqu'à 2015. Le plan palmier a quant à lui mobilisé 1,12 million de dirhams.
Le tourisme reste un secteur à forte valeur ajoutée pour la région et pour la mise en valeur du mode de vie et de l'écosystème oasiens. Cette rencontre fait ainsi la promotion de la région en tant que destination touristique. «Le sujet de cette 4e édition est en relation étroite avec l'activité touristique dans la région, tourisme local et tourisme responsable», rappelle Jawad Naciri, président du forum. En effet, le patrimoine oasien est un produit touristique qui a toute son importance pour le développement de Zagora. «Il faut miser sur le tourisme interne pour développer le tourisme oasien et la destination de Zagora», note Lahcen Haddad, ministre du Tourisme.
D'après le ministre, il n'est plus nécessaire de développer la capacité litière des hôtels, mais d'aller plutôt vers l'hébergement écologique, comme les auberges et les bivouacs. Produits qui sont très en vogue dans les zones du sud du Maroc, si on y ajoute également le logement chez l'habitant. D'ailleurs, le Centre provincial de Zagora travaille sur un contrat-programme avec les propriétaires de bivouacs dans la région afin de réguler ce tourisme de niche et d'instaurer des normes de qualité et de sécurité. En outre, il y a un travail à faire au niveau du développement des lignes aériennes desservant la région, notamment une ligne entre Marrakech et Zagora. «Le Conseil régional de Zagora est prêt à tout genre de partenariat pour promouvoir la région. Il s'engage dans la concrétisation d'un projet de musée pour les oasis de Drâa», affirme Abderrahom Chahid , président du Conseil régional de Zagora.
L'impératif de la protection de l'environnement
LES provinces du Sud on connu une multitude de projets relatifs aux changements climatiques. Trois
pratiques font l'objet de généralisation sur le territoire oasien: le goutte-à-goutte pour l'irrigation, le pompage avec l'énergie solaire et l'assainissement liquide et solide pour protéger l'environnement. Dans ce sens, le ministère de l'Environnement a lancé un projet d'assainissement liquide et solide à Tazaline, d'un montant de 196 millions de DH. Il s'agit d'une station de compostage et la distribution de composteurs au niveau des communes éloignées de la décharge principale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.