Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Brèves Internationales    Rabat: La majorité des cliniques désertées    Les investissements étrangers en baisse de 19,5% à fin février    Audit en cours pour déterminer les causes exactes    Les réserves des centrales syndicales    «Mon Dieu gardez moi de mes amis, Quant à mes ennemis je m'en charge»    L'artiste marocain Marcel Botbol meurt du coronavirus    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Des patients guéris du coronavirus livrent leurs témoignages    Evacuation du plus grand marché de Laâyoune    L'ONEE prend des dispositions spéciales pour préserver son personnel    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Solidarité nationale : le Groupe CAC contribue à hauteur de 50 millions de DH    Coronavirus : 638 cas confirmés dont 37 décès et 26 guérisons ce mercredi à 13h    Sancho, le digne héritier de CR7 à United?    Le CCM divertit les citoyens marocains en période de confinement    «Quand on vit de lecture et d'écriture, on s'habitue à la solitude»    Soyons des acteurs réactifs et encourageons les propositions positives    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Maroc: voici le dernier délai pour renouveler votre assurance auto    ADM : chiffre d'affaires en hausse de 8% à fin 2019    Coronavirus : L'Arabie saoudite appelle à reporter les plans du hajj    Coronavirus : A quand une audition des responsables gouvernementaux marocains ?    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    La Fondation de Salé pour la culture et les arts reporte toutes ses activités    Fadel Iraki, mécène et acteur du monde culturel et des médias, homme d'affaires et d'engagements, s'est éteint    Le Gadem pense fort aux socio-économiquement isolés ou plus vulnérables    Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine : Les filières d'enseignement et de recherche publiées au BO    Pour amortir le choc économique dû au coronavirus : Bank of Africa annonce ses mesures de soutien aux ménages et entreprises    Coronavirus: les deux prochaines semaines seront “douloureuses”, selon Trump    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sofrecom/Orange
Nouveau centre de services à Casablanca
Publié dans L'Economiste le 23 - 05 - 2016

Sofrecom, filiale du groupe Orange, spécialisée dans le conseil et l'ingénierie dans les domaines des télécommunications et de la transformation digitale, a célébré son cinquantenaire, jeudi dernier à Rabat. Sa filiale, Sofrecom services Maroc, a aussi bouclé la 15e année de son implantation dans le pays par l'annonce d'un nouveau projet d'investissement. Un deuxième Centre international de services sera bientôt lancé à Casablanca. «Après 15 ans d'accompagnement de la transformation digitale des opérateurs télécoms et des régulateurs marocains, ce nouveau projet nous permettra de tripler nos effectifs locaux», a expliqué Jacques Moulin, DG de Sofrecom. La filiale du groupe Orange prévoit la création de 400 emplois hautement qualifiés d'ici 2020. A travers ce nouveau centre, «nous allons continuer à travailler sur les métiers du digital dans une logique offshore», a-t-il noté. Latefa Echchihabi, secrétaire général du ministère du Commerce et de l'Industrie, a fait savoir que Sofrecom sera l'un des premiers à bénéficier de l'offre proposée par les contrats de performance du secteur de l'offshoring, signés récemment avec la fédération des professionnels. «Une convention de partenariat est en cours de finalisation et devra être validée dans quelques semaines», a-t-elle indiqué. Echchihabi a appelé à la mise en place d'un écosystème autour des activités du groupe Orange, à l'instar de ce qui a été fait avec Renault.
Aujourd'hui, le top management de Sofrecom veut aussi «accompagner cette dynamique du secteur de l'offshoring au Maroc, en mettant le savoir-faire de ses compétences à la disposition des projets de transformation ou de développement des sociétés marocaines». Des clients ont déjà manifesté leur intérêt, comme l'a annoncé Jacques Moulin. Il a aussi fait savoir que le groupe va œuvrer pour «mettre en réseau les expériences de nos 200 clients, qui ont déjà eu à faire face à des enjeux numériques». Ce nouveau centre «mettra en œuvre des méthodes agiles de développement des projets IT et digitaux des clients français et marocains, afin d'accélérer leur programme de transformation numérique», est-il souligné. Cela devra passer par des «cycles courts de développement, co-création de solutions avec les clients, focus sur l'expérience utilisateur...». Les responsables de Sofrecom avancent que ce nouveau centre «offrira plus rapidement aux opérateurs, aux administrations et aux entreprises des solutions IT adaptées à leurs besoins et à leurs enjeux de compétitivité et d'innovation». D'ailleurs, parallèlement à ce 2e centre de services, Sofrecom prévoit le lancement d'un laboratoire digital, permettant de «travailler dans une logique d'open-innovation», selon Moulin. Il permettra, selon lui, aux «start-ups de travailler sur des solutions digitales dans le cadre de projets pour les clients». Pour le DG de Sofrecom, «il ne s'agirait pas de vendre du rêve, mais de mener des réalisations concrètes».
Compétences MRE
Le nouveau centre de services qui sera lancé par Sofrecom à Casablanca devra se traduire par la création de 400 nouveaux emplois hautement qualifiés, d'ici 2020. Il s'agit de postes dans les domaines des services informatiques et les infrastructures de support liés à la transformation digitale des organisations. Il s'agit essentiellement de designers, développeurs, consultants, architectes... La société a aussi signé une lettre d'intention avec le ministère des MRE et des Affaires de migration. Objectif, «profiter du vivier des compétences marocaines résidant à l'étranger, dans le cadre du sourcing pour des projets à l'international».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.