Météo : la saison des ouragans 2020 sera pire que prévu dans l'Atlantique    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Laâyoune: les marins soumis aux tests de dépistage    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Marrakech: la DGSN met la main sur trois criminels    Marrakech dans le top 25 de « TripAdvisor »    Météo : temps chaud, averses et passages nuageux ce dimanche    C1- Classement des buteurs: Lewandowski conforte son avance    Ça chauffe au Liban, un policier tué et 238 personnes blessées    Juventus : Sarri passe à la trappe, Pirlo nommé entraineur    Le député M'jid El Guerrab: « Le nombre de décès au Maroc demeure presque 100 fois inférieur par rapport à la France »    Un matelas anti covid-19 pour Messi    Champions League: le Barça et le Bayern passent en quart (VIDEOS)    Vidéo : Manifestations explosives contre les pouvoirs en place    La Botola a désormais un nouveau leader    Covid-19 : 1.345 nouveaux cas, nouveau record et 19 décès    Coronavirus : 1.345 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 32.007 cas cumulés samedi 8 août à 18 heures    Selon un flash Covid-19 élaboré par l'ONMT Marrakech a une prépondérance des chambres d'hôtel de 74% tout comme Rome    Covid-19 : Fermeture du port de Laâyoune jusqu'à nouvel ordre    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Tanger : La Marine Royale saisit 1200 kg de chira    Fati Jamali confirme sa contamination par le nouveau coronavirus    Explosions au Liban: Moulay Hicham et Cheikh El Kettani blessent les Libanais    OCP fête son siècle d'existence    Marché des changes: le dirham quasi-stable face à l'euro    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Rabat constitue son parc à sculpture    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Macron réclame une enquête internationale    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Rentrée scolaire 2020-2021 : Démarrage des cours le 7 septembre    Examen de passage pour Gattuso    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fibre optique au point mort!
Publié dans L'Economiste le 25 - 05 - 2016

Le déploiement de la fibre optique ou FTTH (Fiber to home) est encore un luxe pour les usagers. Moins de 1% y ont accès! «Il faut que la fibre ne soit plus l'apanage des professionnels et résidences haut standing», précise Taïb Belkahiya, directeur général de Méditel, qui vient de succéder à Michel Paulin. C'est justement pour apporter des éléments de réponse à cette problématique que s'est tenue, hier 24 mai à Casablanca, la 2e édition du Symposium de la fibre optique & bâtiments intelligents organisée par AOB Group.
Compte tenu d'un débit 100 fois plus élevé que l'ADSL et la faiblesse de son coût par rapport au cuivre, le recours à la FTTH constitue un levier de développement économique non négligeable pour le Maroc. D'ailleurs, avec 14 millions d'utilisateurs marocains de Facebook et 70% de la tranche des 15-25 ans qui surfe au moins une fois par jour sur le web, l'internet mobile ne pourra pas répondre à cette demande croissante. «La fibre optique est un besoin essentiel pour avoir une croissance durable et être visible sur les radars. Elle offre également un accès à l'éducation pour les 5-7 ans», explique Jacques Fiorella, directeur général de OFS Furukawa Company.
A ce jour, le taux d'équipement des ménages en connexion haut débit (ADSL) est de seulement 15%. Là où le très haut débit (FTTH) est de moins de 1%. Un faible taux de pénétration qui s'explique par la cherté du service. Selon l'Apebi, plus de 60% des ménages doivent débourser près de 20% de leur salaire pour avoir accès au fixe. «Le manque de concurrence sur ce segment impacte fortement l'intégration du haut et très haut débit et ce, sachant que le trafic mobile ne va pas dépasser 20% du trafic fixe», soutient Saloua Karkri Belkziz, présidente de l'Apebi (Association professionnelle des technologies de l'information). Selon la corporation, la mise en place d'un partenariat public/privé, l'accompagnement d'incitatives ou encore la promotion de la concurrence permettraient de faciliter le déploiement de l'infrastructure FTTH à moindre coût. D'ailleurs, un projet de révision de la loi n°24-96 est en cours d'examen au Parlement. Un projet qui vise à renforcer les règles de partages de l'infrastructure entre opérateurs, en vue d'optimiser les coûts et offrir des services compétitifs aux usagers. Plusieurs autres textes connexes liés au développement du haut et très haut débit sont également appelés à évoluer, notamment ceux portant sur l'urbanisme: loi n°12-90 (article 44) et loi n° 28-96 (article 19). Un déploiement réussi permettrait la création de 20.000 emplois. L'amélioration de l'attraction des territoires en zones rurales serait également possible. La FTTH permettra également de générer de nouveaux usages comme le télétravail ou encore la télémédecine. «La fibre optique a permis la transformation du secteur télécoms. Les opérateurs ont migré des services vers l'offre de contenu», explique Yves Bazin, directeur du développement et innovation d'Orange Espagne. Déployée depuis 8 ans en Espagne, la fibre optique aurait généré 3 euros, pour chaque euro investi et pour chaque emploi créé via la FTTH, 6 postes ont été créés dans d'autres secteurs connexes. Grâce à ce boom de la fibre optique, le PIB espagnol a connu une croissance de 25% liée au secteur IT.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.