Coronavirus: 12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    Coronavirus/Juve: le salaire de Cristiano Ronaldo va baisser    Covid-19: 319 nouveaux décès en France, 2.314 au total    McDonald's lance son initiative « Meta7dine »    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    Nasr Mégri chante « Corona »    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Le ministère public incite à plus de rigueur dans l'application du nouveau dispositif juridique    Différend entre la CGEM et le GPBM    Tramway: Explications sur l'interruption temporaire de ligne T1    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Météo: les températures prévues ce samedi 28 mars au Maroc    Coronavirus: coup dur pour Hassan El Fad (PHOTO)    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    La médecine militaire à la rescousse    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fibre optique au point mort!
Publié dans L'Economiste le 25 - 05 - 2016

Le déploiement de la fibre optique ou FTTH (Fiber to home) est encore un luxe pour les usagers. Moins de 1% y ont accès! «Il faut que la fibre ne soit plus l'apanage des professionnels et résidences haut standing», précise Taïb Belkahiya, directeur général de Méditel, qui vient de succéder à Michel Paulin. C'est justement pour apporter des éléments de réponse à cette problématique que s'est tenue, hier 24 mai à Casablanca, la 2e édition du Symposium de la fibre optique & bâtiments intelligents organisée par AOB Group.
Compte tenu d'un débit 100 fois plus élevé que l'ADSL et la faiblesse de son coût par rapport au cuivre, le recours à la FTTH constitue un levier de développement économique non négligeable pour le Maroc. D'ailleurs, avec 14 millions d'utilisateurs marocains de Facebook et 70% de la tranche des 15-25 ans qui surfe au moins une fois par jour sur le web, l'internet mobile ne pourra pas répondre à cette demande croissante. «La fibre optique est un besoin essentiel pour avoir une croissance durable et être visible sur les radars. Elle offre également un accès à l'éducation pour les 5-7 ans», explique Jacques Fiorella, directeur général de OFS Furukawa Company.
A ce jour, le taux d'équipement des ménages en connexion haut débit (ADSL) est de seulement 15%. Là où le très haut débit (FTTH) est de moins de 1%. Un faible taux de pénétration qui s'explique par la cherté du service. Selon l'Apebi, plus de 60% des ménages doivent débourser près de 20% de leur salaire pour avoir accès au fixe. «Le manque de concurrence sur ce segment impacte fortement l'intégration du haut et très haut débit et ce, sachant que le trafic mobile ne va pas dépasser 20% du trafic fixe», soutient Saloua Karkri Belkziz, présidente de l'Apebi (Association professionnelle des technologies de l'information). Selon la corporation, la mise en place d'un partenariat public/privé, l'accompagnement d'incitatives ou encore la promotion de la concurrence permettraient de faciliter le déploiement de l'infrastructure FTTH à moindre coût. D'ailleurs, un projet de révision de la loi n°24-96 est en cours d'examen au Parlement. Un projet qui vise à renforcer les règles de partages de l'infrastructure entre opérateurs, en vue d'optimiser les coûts et offrir des services compétitifs aux usagers. Plusieurs autres textes connexes liés au développement du haut et très haut débit sont également appelés à évoluer, notamment ceux portant sur l'urbanisme: loi n°12-90 (article 44) et loi n° 28-96 (article 19). Un déploiement réussi permettrait la création de 20.000 emplois. L'amélioration de l'attraction des territoires en zones rurales serait également possible. La FTTH permettra également de générer de nouveaux usages comme le télétravail ou encore la télémédecine. «La fibre optique a permis la transformation du secteur télécoms. Les opérateurs ont migré des services vers l'offre de contenu», explique Yves Bazin, directeur du développement et innovation d'Orange Espagne. Déployée depuis 8 ans en Espagne, la fibre optique aurait généré 3 euros, pour chaque euro investi et pour chaque emploi créé via la FTTH, 6 postes ont été créés dans d'autres secteurs connexes. Grâce à ce boom de la fibre optique, le PIB espagnol a connu une croissance de 25% liée au secteur IT.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.