Rennes-Saint Etienne (3-0) : Naïf Aguerd buteur !    Botola Pro: le classement général    El Othmani sur la question du Sahara: « La position du Maroc ne souffre d'aucune ambiguïté »    Le marronnier de la participation des MRE aux élections    ONU: le Maroc lance un appel à la communauté internationale    Covid-19 : Sommé de démissionner, Moncef Slaoui se défend [Vidéo]    Ecoles publiques. Parents, rien ne vous oblige à payer la désinfection    Kénitra: une ambulance transportant des patients Covid-19 percute un arbre    Zamalek : Pacheco, le nouvel entraîneur, arrivé samedi, présent, dimanche, sur le banc !    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Lydec: des Casablancais dénoncent les factures « excessives » (VIDEO)    Les FAR lancent une plate-forme digitale dédiée aux revues    Compteur coronavirus : Remontada des contaminations 2.719 cas en 24H    Mouvement social de Jerada 2018 : le rapport timide du CNDH    Covid-19 : un scénario probable de croissance à 4% au Maroc dès la reprise mondiale    Coronavirus/grippe saisonnière : voici les différents symptômes à distinguer    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    AtlantaSanad Assurance, une nouvelle compagnie est née    Covid-19 et vaccins : Les scoops d'El Othmani    Industrie: Une banque de 100 projets mise en ligne    Une vidéo de l'arrivée de jeunes Marocains à bord d'une barque en Espagne émeut la Toile    Le Dirham s'apprécie face à l'Euro (du 17 au 23 septembre)    Scrutin 2021: déception en perspective pour les Marocains à l'étranger    Cherté des factures: les explications de l'ONEE    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Sahara marocain: le chef de l'exécutif espagnol réitère son appel à une solution politique fondée sur le compromis    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    Voici le temps qu'il fera ce samedi    ONU : M. Bourita plaide pour un "système multilatéral de proximité, porteur d'efficacité et pourvoyeur de solutions"    À Safi, les autorités dévoilent des découvertes archéologiques    Grosse opération de la DGSN à El Jadida    Botola: voici le programme des dernières journées (FRMF)    Assouplissement des mesures restrictives dans une ville du Maroc    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    Barça : Messi tire sur le staff technique du club catalan    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Budget 2017: La masse salariale encore sollicitée
Publié dans L'Economiste le 24 - 10 - 2016

Même si le gouvernement affirme haut et fort que la masse salariale grève le budget, il maintient le rythme de création des postes budgétaires dans la fonction publique. Ainsi, le projet de loi de finances pour 2017 a prévu le recrutement de 23.118 fonctionnaires. Comme l'année dernière, c'est l'Education nationale qui se taille la plus grosse part avec 8.000 postes budgétaires pour combler l'énorme déficit d'enseignants. D'ailleurs, le Souverain a récemment donné ses instructions pour en finir avec cette grosse défaillance qui plombe tous les efforts de réforme de l'école publique (cf. www.leconomiste.com).
De son côté, la sécurité, érigée en priorité, est elle aussi alimentée en ressources humaines. Ainsi, 7.800 postes budgétaires sont réservés au ministère de l'Intérieur. L'Administration de la défense nationale sera dotée de 4.000 postes. Le ministère de la Santé, qui était prioritaire par le passé, va se contenter de seulement 900 postes et celui de l'Economie et des finances de 435. Les départements de l'Enseignement supérieur, des Habous et de la Délégation générale de l'administration pénitentiaire et de la réinsertion auront chacun 400 postes. La Cour royale 200 postes, le ministère de la Justice 100. Le reste des ministères auront moins de 100 chacun, sachant que le chef du gouvernement est habilité à répartir 50 postes budgétaires entre les différents départements ministériels. Reste la mise en œuvre qui devra transiter obligatoirement par l'organisation de concours pour le pourvoi de ces postes budgétaires en 2017. Ceux prévus par la loi de finances en cours ne sont pas totalement exécutés. Au cours du premier semestre de cette année, ce sont les ministères de l'Intérieur et des Finances qui se placent au premier rang des départements ayant le plus ouvert de postes pour le recrutement. Ainsi, ils ont organisé respectivement 9 concours pour 5.694 postes et 5 pour 863 postes. La moyenne des postes destinés au recrutement au titre de ce premier semestre est de 67 postes par concours pour l'ensemble des administrations publiques. Elle est nettement supérieure à celle enregistrée au titre des années 2015 et 2014, soit respectivement 55 et 50 postes par concours. Sur le plan sécuritaire, 3.570 postes budgétaires ont été mis en compétition pour les grades de gardien de la paix, 1.040 pour celui d'inspecteur de police et 300 pour celui des officiers. Par ailleurs, le salaire net mensuel moyen dans la fonction publique a connu une augmentation de 44,38% entre 2007 et 2016, passant ainsi de 5.333 à 7.700 DH. L'analyse par tranches de salaires fait ressortir que 54% des fonctionnaires civils de l'Etat perçoivent mensuellement entre 6.000 et 14.000 DH nets. A peine 2,36% ont un salaire supérieur à 20.000 DH par mois. Près de 39% ont un revenu mensuel net inférieur à 6.000 DH. Les moins bien lotis sont près de 9,26%. Ils gagnent entre 3 et 4.000 DH par mois ; sachant que le salaire minimum a presque doublé pour atteindre 3.000 DH en 2016 contre 1.586 en 2007.
A peine 11,5% de femmes
Le nombre de nominations aux emplois supérieurs, après délibération en conseil de gouvernement durant la période de 2012-2016, s'élève à 646 et 81 exemptions et mobilités réparties sur 31 départements. C'est le ministère de l'Enseignement supérieur qui a décroché le record avec 148 nominations, suivi de loin par l'Education nationale avec 54, l'Agriculture (44), la Santé (43), l'Energie (40), l'Urbanisme (39) et l'Equipement (38). Le nombre des femmes nommées dans les postes de responsabilité n'a pas dépassé 11,5% du total.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.