Coronavirus: 12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    12 nouveaux cas confirmés au Maroc, 402 au total    Coronavirus/Juve: le salaire de Cristiano Ronaldo va baisser    Covid-19: 319 nouveaux décès en France, 2.314 au total    McDonald's lance son initiative « Meta7dine »    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Coronavirus : quels coûts pour l'économie marocaine ?    Nasr Mégri chante « Corona »    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Coronavirus : PSA renforce la protection de ses salariés et contribue à la solidarité nationale    Une ex-journaliste de Medi 1 meurt du coronavirus    Le ministère public incite à plus de rigueur dans l'application du nouveau dispositif juridique    Différend entre la CGEM et le GPBM    Tramway: Explications sur l'interruption temporaire de ligne T1    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : Voici un récapitulatif des principales mesures fiscales au profit des entreprises    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Coronavirus : Le Comité de veille économique à la rescousse des ménages vulnérables    Covid-19 : les entreprises du BTP veulent plus de garanties pour mener à bien les chantiers prioritaires    Météo: les températures prévues ce samedi 28 mars au Maroc    Coronavirus: coup dur pour Hassan El Fad (PHOTO)    Kenya : 63 personnes ingurgitent du Dettol pour « se prémunir » contre le coronavirus, 59 en meurent    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Coronavirus: Plan anti-sécheresse: Financement additionnel de 1,5 milliard de DH    Les actions à Wall Street montent en flèche après le plan de sauvetage économique    La médecine militaire à la rescousse    Le Conseil de gouvernement adopte des projets de décret suspendant la perception du droit d'importation sur le blé dur et certaines légumineuses    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Décès de Hassan Ghazoui: Les condoléances du SG du PPS    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    La vie de Fatima Mernissi au grand écran prochainement    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Un autre monde à imaginer et à construire    Décès de Hidalgo, l'homme qui ravivé le football français    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    Le Coronavirus contraint Poutine à reporter sa réforme constitutionnelle…    Le Roi félicite le Président du Bangladesh à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Le Covid-19 compromet les chances de la tenue de la CAN 2021 et des compétitions interclubs    Les coureurs cyclistes marocains adoptent le "Home-trainer"    Réunion virtuelle du G7    La divulgation de l'identité d'un malade fait des vagues    Faute de recettes, les clubs de foot menacés de faillite    Coronavirus : Sueurs froides dans un 7ème art, contraint de s'adapter    Journée mondiale du théâtre, une occasion de promouvoir le "père des arts" à travers le monde    Le très beau geste de Jenifer envers le personnel soignant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'INFO
Publié dans L'Economiste le 04 - 01 - 2017

Anouar Benazzouz, DG de ADM, explique les projets de 2017 et les enjeux de la digitalisation. Prochaine étape: l'automatisation du péage (Ph. L'Economiste)
Chantiers tous azimuts chez Autoroutes du Maroc! En pleine restructuration, l'entreprise met les bouchées doubles pour améliorer ses infrastructures et optimiser son réseau.
- L'Economiste: Quels sont les projets de développement et les chantiers phares prévus pour 2017?
- Anouar Benazzouz: De nouveaux contrats-programmes sont à l'étude avec de nouvelles ouvertures prévues... Le projet d'autoroute El Jadida-Safi a pris un peu de retard, mais il suit son cours. Le chantier de triplement de l'autoroute Casablanca-Berrechid ainsi que les travaux de contournement de Casablanca vont démarrer cette année. Ce sont là, grosso modo, les projets importants qui vont permettre de fluidifier le trafic.
- Parmi ces chantiers, le volet «digitalisation» du péage présente des enjeux importants. Quel est son état d'avancement?
- En effet, la digitalisation a démarré en 2014 et elle se poursuit, avec de nouvelles dispositions qui vont permettre de faciliter le paiement des usagers. De nouvelles formules d'abonnement sont d'ores et déjà proposées avec la possibilité de rechargement sur internet ou encore de paiement via Barid cash, etc. La gestion de l'exploitation a été confiée à l'opérateur Vinci avec qui nous avons signé une convention d'assistance technique pour accélérer l'automatisation et la modernisation du parc autoroutier.
- La dette plombe la rentabilité de votre activité... Quel est le trafic moyen pour réaliser des profits?
- Il faut savoir que sur les 1.800 km d'autoroutes, seuls 800 km sont rentables à ce jour. Et ce sont ces 800 km qui financent l'ensemble du réseau autoroutier. Pour une exploitation optimale de l'axe Rabat/Fès par exemple, il faut une fréquentation de 8.500 véhicules/jour. Et en 10 ans, le trafic a presque triplé sur cet axe car l'installation de nouvelles entreprises a généré une activité économique. Durant l'été, il y a des pics de fréquentation pouvant aller jusqu'à 1 million de véhicules par jour! Pour le trafic économique, 30% concernent les poids lourds (en moyenne) et 70% les véhicules légers. Cette proportion peut varier selon les axes les plus fréquentés, Casablanca-Rabat étant le tronçon le plus sollicité. L'axe Fès-Oujda est moins rentable...
Ninja Tech: Une expertise «made in Japan»!
Pour les ouvrages d'art, comme le pont à haubans de l'autoroute de Rabat, ADM a fait appel à la méthode Ninja Tech. Il s'agit d'une technique d'observation «à la loupe» qui a lieu tous les deux ou cinq ans, consistant à escalader sur toutes les parties de l'ouvrage, en particulier les plus inaccessibles, pour une veille sécuritaire. Cette technique va permettre de déceler les imperfections afin d'anticiper une intervention sur le site, en cas d'anomalie. Cette méthode permet, entre autres, de voir si l'ouvrage évolue avec les mouvements du sol.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.