Amnesty International appelle l'Algérie à libérer les prisonniers d'opinion    Déplafonnement de dette extérieure: Les mises en garde du PPS    Le Masi lâché parles secteurs Banques et Télécommunications    Masques, visières, valves: L'impression 3D à la rescousse des hôpitaux    DOC- Port du masque de protection: Voici ce que dit la circulaire du Parquet général    Tanger: Mobilisation pour la place d'Espagne    D'après Moulay Hafid Elalamy : Plus de 5,3 millions de masques ces dernières 48h    Remaniement partiel : El Firdaouss nommé ministre de la Culture, Amzazi porte-parole du gouvernement    Pour une application stricte de l'obligation du port du masque    L'engouement culturel à l'ère du confinement     Montée des défaillances et double choc d'offre et de demande    Mesures exceptionnelles pour le bon déroulement des travaux de la session parlementaire    L'hôpital militaire d'instruction Mohammed V de Rabat consolide ses structures dédiées à la lutte contre le Covid-19    L'hôpital Moulay Youssef de Casablanca renforce sa capacité litière    Session du printemps : Les parlementaires en mode crise    Direction du Trésor et des finances extérieures : Rachat de BDT pour un montant de 1 MMDH    Fonds de soutien : Le message de Crédit Agricole du Maroc aux ménages bénéficiaires    Casablanca : Une polyclinique CNSS mise à la disposition des autorités publiques    Les pharmaciens tiennent leur position avec conviction    Le port des masques de protection est obligatoire depuis hier    Coronavirus : l'UIR développe des solutions innovantes    Hicham Daoudi : «Pratiquement 60% de notre chiffre d'affaires est suspendu en ce moment»    Coronavirus : 21 nouveaux cas confirmés au Maroc, 7 nouvelles guérisons, mardi à 8h    Enquête auprès des entreprises :Le HCP recourt aux e-mail et fax    Changement de modèle ?    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    City n'aura pas recours au chômage partiel    Youssef El Arabi : Le plus important est de rester à la maison pour empêcher la transmission du virus    Les médecins privés de Marrakech appelés à prêter main forte à ceux du public    Journée internationale du sport : TIBU Maroc annonce plusieurs actions    Driss Lachguar : La grâce Royale est hautement noble et humaine    Le Premier secrétaire à la Fondation Fkih Titouani    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Confiné en famille, Michel Drucker se rend utile    Le top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire de la LDC    EST-WAC : le TAS rendra son verdict le 29 mai    Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Abdelkader Retnani : «Les éditeurs sont en confinement total, soit à l'arrêt à 80% du secteur»    Elisabeth II appelle à la résilience: «Nous vaincrons»    Quelle leçon nous apprend l'Histoire!    «La lecture, mon échappatoire!»    Football : Les clubs marocains dans le flou total    Assistance aux familles de nos compatriotes décédés en France et en Belgique    Grâce Royale au profit de 5.654 détenus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'INFO
Publié dans L'Economiste le 02 - 03 - 2017

Avec un faible tonnage, le trio France, Espagne, Turquie parvient à avoir la meilleure valorisation de leurs produits
Très forte compétition sur les rayons du linge de maison. C'est en substance ce qui se dégage du salon Morocco Home. La vitrine du linge de maison et textile de décoration (linge de lit, boutis et couvre-lits, couvertures, couettes, oreillers, protège-matelas, linge de toilette, linge de table, coussins et plaids, rideaux et voilages) a accueilli plus de 300 exposants, en provenance d'une trentaine de pays: Chine, Turquie, Inde, France, Espagne, Portugal... Spécialistes de l'impression, fabricants de linge, professionnels du tissage, exportateurs... étaient présents et y ont exposé leurs produits et nouvelles collections. Le groupe Seritex y tenait un stand aux côtés de l'italien Cogne Macchine Tessili, de l'espagnol Ratera, du chinois China Texmatch et bien d'autres.
A la différence de la confection, l'offre marocaine de textile de maison est certes de qualité supérieure mais reste relativement modeste, essentiellement orientée vers le marché local et peu tournée vers l'export. Parmi les leaders marocains, figurent Balzatex, Mazafil, La Maison du blanc... qui arrivent, tout de même, à assurer de belles performances et toucher une clientèle à l'international. En plus d'un bon rapport qualité/prix, le made in Maroc dessert des marchés de niche avec du volume relativement réduit, aussi disparates que l'Afrique du Sud, Slovénie, Japon, Etats-Unis, Brésil, Europe, Moyen-Orient ou Afrique subsaharienne.
En termes d'importation, le premier fournisseur de linge de maison du Maroc est la France, avec plus de 533 tonnes de produits importés, pour un chiffre d'affaires d'environ 85,82 milliards de DH en 2016. Le deuxième fournisseur est l'Espagne (plus de 216 tonnes pour un chiffre d'affaires de plus de 37,48 milliards de DH). «Nous avons une parfaite connaissance du marché et nous nous différencions par la qualité de nos produits», soutient Sols, membre de la délégation espagnole au salon du linge de maison.
Autre espagnol à y tenir un stand, Ratera, leader mondial dans la machinerie: «Nous avons développé une expertise dans le domaine de la fabrication de machines à tresser et machines accessoires. Nous exportons dans plus de 120 pays à travers le monde, y compris le Maroc», affirme un cadre commercial. En revanche, le made in Turquie arrive en 3e position en termes d'exportation vers le Maroc. «Nous sommes une délégation de plus de 44 exposants turcs opérant essentiellement dans la production de textile», précise le représentant de l'ambassade de Turquie. L'import en provenance de Turquie a légèrement baissé, avec un différentiel de plus de 156 tonnes par rapport à 2015.
Le linge de maison importé de Turquie a tout de même atteint un pic de volume (environ 434 tonnes pour un chiffre d'affaires de plus de 33 milliards de DH). Le quatrième fournisseur du Maroc est l'Egypte avec plus de 352 tonnes de textile de maison importé en 2016, pour un chiffre d'affaires de plus de 24,14 milliards de DH. Pour sa part, le made in China arrive juste après avec 360,27 tonnes de linge importé (plus de 20 milliards de DH en valeur). L'Hexagone, qui était en 2015 le premier fournisseur de linge de maison du Maroc, a conservé sa place de leader. Cela n'a pas été le cas pour la Turquie, qui a vu son importance relative s'éroder dans les approvisionnements marocains, malgré les subventions à l'export dont bénéficient ses exportateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.