Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'INFO
Publié dans L'Economiste le 02 - 03 - 2017

Mounir Bouchiha totalise 9 ans d'expérience à l'international et au Maroc. Après un passage de 5 ans en tant que consultant dans un cabinet de conseil en business intelligence à Paris, il décide de rentrer au Maroc pour rejoindre Inwi en 2012. Aujourd'hui, il est en charge de la production digitale de l'opérateur. Il est lauréat de l'Université Panthéon-Sorbonne (Ph. MB)
Dans un entretien récent accordé à L'Economiste, Nadia Fassi Fehri, PDG du groupe Inwi, a annoncé que «2017 sera résolument l'année de la transformation numérique». L'opérateur a conçu toute une stratégie de refonte digitale qui implique l'ensemble des salariés. Le digital manager dévoile les grandes lignes de ce chantier, en décryptant les fondamentaux, les spécificités du contenu et la convergence de plusieurs sites en un portail convivial, ergonomique, avec une facilité de navigation.
- L'Economiste: La refonte du site Inwi a nécessité des mois de réflexion et de développement. Quels sont le poids et l'impact de ce chantier numérique dans la stratégie de transformation digitale Inwi pour 2017?
- Mounir Bouchiha: La transformation digitale est un chantier prioritaire chez Inwi. Pour nous, cela passe par l'accompagnement au quotidien de nos clients particuliers et professionnels, en leur offrant des solutions à forte valeur ajoutée et en soutenant activement les porteurs de projets et les entrepreneurs marocains, surtout dans le domaine de la création digitale. Le portail inwi.ma se retrouve naturellement au cœur de ce dispositif puisque c'est un point d'accès privilégié à l'ensemble de nos services et plateformes. C'est un portail qui offre à l'internaute, qu'il soit client ou pas, une expérience digitale fluide et intuitive sur tous les types de terminaux. C'est un portail qui totalise plus de 15 millions de pages vues par mois et qui fédère donc une grande partie de la communauté web marocaine.
- Quelles sont les finalités de la refonte du site?
- La principale finalité consiste à accompagner efficacement le client Inwi et l'internaute de manière générale. Lui faciliter la vie en mettant à sa disposition des outils, des services et des plateformes intelligents qui lui permettent de choisir l'offre télécoms la plus adaptée à ses besoins, de se divertir, de s'informer ou de s'engager à travers nos plateformes d'action sociale. Ce nouveau site nous permet également d'être encore plus proches de nos clients et des internautes marocains, de les écouter et échanger avec eux. Le développement des transactions en ligne est également une des finalités de cette refonte. La commande et le paiement se font ensuite d'un simple clic pour une livraison dans toutes les régions du pays. Pareil pour le paiement de factures ou l'établissement de recharges mobiles ou internet. Des offres exclusives aux acheteurs en ligne sont également proposées via le site.
- Quels sont les partis pris, à la fois techniques et liés aux contenus, retenus dans le cadre de cette refonte?
- L'ensemble des rubriques, services et fonctionnalités a été conçu de façon à répondre de manière efficace et en un minimum de clics aux requêtes des différents visiteurs du portail, qu'ils soient particuliers, professionnels ou partenaires associatifs et institutionnels. Nous avons également remarqué que 71% des visites du site se font depuis un téléphone portable. Nous avons donc conçu un portail 100% responsive et totalement adapté à la navigation depuis un mobile. Un client peut désormais tout faire à partir de ce site web. L'internaute a la possibilité de consulter puis de comparer les offres, de choisir son terminal, de composer lui-même ses forfaits, voire, pour certaines offres, effectuer des simulations de ventilation de consommation (voix, data, roaming...) Le visiteur a la possibilité à tout moment d'accéder à l'assistance en ligne ou de joindre un conseiller commercial Inwi sur le tchat afin de répondre à toutes ses questions et l'assister dans sa recherche de services ou d'informations.
- Un tel chantier nécessite toute une organisation et un dispositif en amont impliquant l'ensemble des métiers. Quid du mode opératoire?
- Le portail inwi.ma est la vitrine digitale de l'entreprise. Il est donc normal que tous les métiers soient impliqués dans sa conception et sa gestion au quotidien. Cela passe à travers une organisation spéciale, souple et efficace. Inwi est une entreprise ayant complétement intégré le digital à son organisation en exploitant tous les outils modernes de gestion de projet et de travail collaboratif qui permettent une grande réactivité et agilité ainsi qu'une meilleure productivité.
- Quelle est la nature des difficultés rencontrées en termes de développement contenu, architecture, techniques?...
- Un portail est une plateforme vivante, en constante amélioration. Nos équipes sont en interaction permanente avec les clients et les internautes de manière générale. Il n'y a pas de difficultés particulières mais un challenge principal: celui de proposer des services et des outils adaptés aux attentes et aux besoins des internautes marocains, en plus d'assurer un parcours sans rupture entre le portail inwi et nos différentes plateformes e-commerce, de recharge ou de service client.
- La mise en ligne étant effective depuis des semaines... Quels sont les premiers retours des utilisateurs?
- Les premiers feed-back sont très positifs. Ils nous réconfortent dans les choix technologiques et éditoriaux que nous avons faits. Les transactions électroniques (achat, recharge, etc.) ont plus que doublé depuis le lancement du site. C'est bien la preuve qu'à condition de disposer d'un outil intuitif et fiable, les Marocains ne montrent pas de résistance particulière au commerce électronique.
- Orange Maroc a annoncé qu'il mise gros sur le digital, avec l'ambition de devenir numéro 1 du secteur. Or, le digital a été toujours le cheval de bataille de Inwi. Comment comptez-vous réagir?
- Inwi est un acteur majeur de la transformation digitale au Maroc. Nos plateformes et nos services sont aujourd'hui de véritables références au Maroc et dans la région. Nous sommes déterminés à garder notre temps d'avance et à continuer à être le premier «supporter» des créateurs digitaux et des entrepreneurs marocains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.