Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    L'AMMC présente son guide de lutte contre le blanchiment d'argent    Incendie à Arribat Center: pas de dégâts, selon la direction    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Spotify fête son premier anniversaire au Moyen- Orient et en Afrique    Australie: Des incendies fusionnent en un « mégafeu » au nord de Sydney    Instagram veut empêcher les moins de 13 ans de s'inscrire    Deuxième plainte de Huawei contre l'administration Trump    OCP MS devient le 1er centre certificateur Mobius au Maroc    Tous à Londres, personne à Madrid!    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    JO 2022 : Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Mouvement national, Koutla et gauche: des faits pour l'histoire    Le tourisme, un maillon à fortifier!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    «Jeshop.ma» : Un pop-up store mis en place au FIFM    Lancement du plan national de lutte contre la mendicité des enfants    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    21e anniversaire de la disparition de Feu SM Hassan II    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Bourita rencontre Pompeo    «La mer est un personnage principal dans Lalla Aïcha»    FIFM 2019: Etoile d'or du festival pour Priyanka Chopra    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Les Verts sont à Kinshasa. Coulisses d'un voyage    Soutien social au profit des handicapées : les résultats d'une étude présentés devant le conseil de gouvernement    Kia lance la prise de rendez-vous 100% en ligne    BatenborcH International Maroc et Afrique a soufflé sa sixième bougie en novembre    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    La Reine d'Espagne inaugure une exposition sur les arts amazighs en présence du Dr Leila Mezian Benjelloun    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    Compétitivité    Ouverture à Tanger du 2ème Forum sur le rôle des zones franches et industrielles    L'APEBI appelle à la mise en place d'une gouvernance numérique regroupant l'ensemble des grands ministères    Les camps de Tindouf mis sur la sellette par le Canada    Le secrétaire général de l'UMA rend hommage à S.M le Roi    Le Raja acculé à l'exploit au stade des Martyrs à Kinshasa    Inauguration du Tribunal de Tifelt par Mohamed Benabdelkader    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    "Abidat Rma" font le show à New Delhi    «Quand la question minière se pose, la sécurité se pose inéluctablement»    JO Pékin-2022: Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    Le retour de Hakimi au Real est décidé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'INFO
Publié dans L'Economiste le 02 - 03 - 2017

Mounir Bouchiha totalise 9 ans d'expérience à l'international et au Maroc. Après un passage de 5 ans en tant que consultant dans un cabinet de conseil en business intelligence à Paris, il décide de rentrer au Maroc pour rejoindre Inwi en 2012. Aujourd'hui, il est en charge de la production digitale de l'opérateur. Il est lauréat de l'Université Panthéon-Sorbonne (Ph. MB)
Dans un entretien récent accordé à L'Economiste, Nadia Fassi Fehri, PDG du groupe Inwi, a annoncé que «2017 sera résolument l'année de la transformation numérique». L'opérateur a conçu toute une stratégie de refonte digitale qui implique l'ensemble des salariés. Le digital manager dévoile les grandes lignes de ce chantier, en décryptant les fondamentaux, les spécificités du contenu et la convergence de plusieurs sites en un portail convivial, ergonomique, avec une facilité de navigation.
- L'Economiste: La refonte du site Inwi a nécessité des mois de réflexion et de développement. Quels sont le poids et l'impact de ce chantier numérique dans la stratégie de transformation digitale Inwi pour 2017?
- Mounir Bouchiha: La transformation digitale est un chantier prioritaire chez Inwi. Pour nous, cela passe par l'accompagnement au quotidien de nos clients particuliers et professionnels, en leur offrant des solutions à forte valeur ajoutée et en soutenant activement les porteurs de projets et les entrepreneurs marocains, surtout dans le domaine de la création digitale. Le portail inwi.ma se retrouve naturellement au cœur de ce dispositif puisque c'est un point d'accès privilégié à l'ensemble de nos services et plateformes. C'est un portail qui offre à l'internaute, qu'il soit client ou pas, une expérience digitale fluide et intuitive sur tous les types de terminaux. C'est un portail qui totalise plus de 15 millions de pages vues par mois et qui fédère donc une grande partie de la communauté web marocaine.
- Quelles sont les finalités de la refonte du site?
- La principale finalité consiste à accompagner efficacement le client Inwi et l'internaute de manière générale. Lui faciliter la vie en mettant à sa disposition des outils, des services et des plateformes intelligents qui lui permettent de choisir l'offre télécoms la plus adaptée à ses besoins, de se divertir, de s'informer ou de s'engager à travers nos plateformes d'action sociale. Ce nouveau site nous permet également d'être encore plus proches de nos clients et des internautes marocains, de les écouter et échanger avec eux. Le développement des transactions en ligne est également une des finalités de cette refonte. La commande et le paiement se font ensuite d'un simple clic pour une livraison dans toutes les régions du pays. Pareil pour le paiement de factures ou l'établissement de recharges mobiles ou internet. Des offres exclusives aux acheteurs en ligne sont également proposées via le site.
- Quels sont les partis pris, à la fois techniques et liés aux contenus, retenus dans le cadre de cette refonte?
- L'ensemble des rubriques, services et fonctionnalités a été conçu de façon à répondre de manière efficace et en un minimum de clics aux requêtes des différents visiteurs du portail, qu'ils soient particuliers, professionnels ou partenaires associatifs et institutionnels. Nous avons également remarqué que 71% des visites du site se font depuis un téléphone portable. Nous avons donc conçu un portail 100% responsive et totalement adapté à la navigation depuis un mobile. Un client peut désormais tout faire à partir de ce site web. L'internaute a la possibilité de consulter puis de comparer les offres, de choisir son terminal, de composer lui-même ses forfaits, voire, pour certaines offres, effectuer des simulations de ventilation de consommation (voix, data, roaming...) Le visiteur a la possibilité à tout moment d'accéder à l'assistance en ligne ou de joindre un conseiller commercial Inwi sur le tchat afin de répondre à toutes ses questions et l'assister dans sa recherche de services ou d'informations.
- Un tel chantier nécessite toute une organisation et un dispositif en amont impliquant l'ensemble des métiers. Quid du mode opératoire?
- Le portail inwi.ma est la vitrine digitale de l'entreprise. Il est donc normal que tous les métiers soient impliqués dans sa conception et sa gestion au quotidien. Cela passe à travers une organisation spéciale, souple et efficace. Inwi est une entreprise ayant complétement intégré le digital à son organisation en exploitant tous les outils modernes de gestion de projet et de travail collaboratif qui permettent une grande réactivité et agilité ainsi qu'une meilleure productivité.
- Quelle est la nature des difficultés rencontrées en termes de développement contenu, architecture, techniques?...
- Un portail est une plateforme vivante, en constante amélioration. Nos équipes sont en interaction permanente avec les clients et les internautes de manière générale. Il n'y a pas de difficultés particulières mais un challenge principal: celui de proposer des services et des outils adaptés aux attentes et aux besoins des internautes marocains, en plus d'assurer un parcours sans rupture entre le portail inwi et nos différentes plateformes e-commerce, de recharge ou de service client.
- La mise en ligne étant effective depuis des semaines... Quels sont les premiers retours des utilisateurs?
- Les premiers feed-back sont très positifs. Ils nous réconfortent dans les choix technologiques et éditoriaux que nous avons faits. Les transactions électroniques (achat, recharge, etc.) ont plus que doublé depuis le lancement du site. C'est bien la preuve qu'à condition de disposer d'un outil intuitif et fiable, les Marocains ne montrent pas de résistance particulière au commerce électronique.
- Orange Maroc a annoncé qu'il mise gros sur le digital, avec l'ambition de devenir numéro 1 du secteur. Or, le digital a été toujours le cheval de bataille de Inwi. Comment comptez-vous réagir?
- Inwi est un acteur majeur de la transformation digitale au Maroc. Nos plateformes et nos services sont aujourd'hui de véritables références au Maroc et dans la région. Nous sommes déterminés à garder notre temps d'avance et à continuer à être le premier «supporter» des créateurs digitaux et des entrepreneurs marocains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.