Des directives pour protéger l'ordre public économique    Centres d'appels: «Nous contribuons à relever les minima sociaux du pays»    Réalité virtuelle: La technologie du vidéo gaming s'invite dans la formation    Irrigation: Une solution pour économiser l'eau    Les Algériens défilent toujours    Brèves    Météo: le temps qu'il fera ce jeudi au Maroc    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    Affaire "Hamza mon bb": le hacker condamné n'en a pas fini avec les ennuis    Tunisie: la composition du nouveau gouvernement annoncée (VIDEO)    Le Maroc tance de nouveau Amnesty International    Nasser Bourita : les relations maroco-mauritaniennes sont à leur meilleur niveau    Examen des relations entre le Maroc et la région de Valence    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    La Côte d'Ivoire inaugure son consulat général à Laâyoune    Ligue des champions : Dortmund et Atlético s'en tirent à bon compte    Casillas prend sa retraite sportive    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019    Divers Economie    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Le Maroc se porte candidat pour organiser la finale de la Ligue des Champions africaine 2020    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    OMS : la pneumonie Covid-19 s'avère bénigne dans quatre cas sur cinq    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Bourita : Le Sahara marocain est un « pôle de coopération Sud-Sud »    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





London Academy Casablanca: L'école qui rêve de transformer l'acte d'éduquer
Publié dans L'Economiste le 04 - 12 - 2017

L'ex DG de la connectivité monde de Microsoft, Samir Benmakhlouf, porte en lui le projet depuis des années. Il ambitionne de dupliquer le concept dans d'autres villes, et même à l'échelle du continent (Ph. L'Economiste)
Samir Benmakhlouf en rêvait depuis des années, une école de rupture, projetée vers l'avenir et s'appuyant sur les nouvelles technologies. Il vient de céder, début mai, son fauteuil de directeur général de la connectivité monde de Microsoft pour se consacrer pleinement à son rêve, qui se concrétise enfin: London Academy Casablanca, une école maternelle-primaire qui ouvrira ses portes en septembre prochain à Bouskoura. Les inscriptions ont démarré ce 8 mai.
«L'Education c'est l'investissement du futur. Durant mon parcours de 14 ans chez Microsoft, et de plus de 8 ans dans l'entrepreneuriat, j'ai toujours eu cette vision d'innover et de transformer le système éducatif. Ceci en se basant sur les meilleures pratiques internationales, et en utilisant la technologie de manière à ce que l'enfant soit prêt pour les métiers du futur et non ceux du passé», confie Benmakhlouf.
L'école, proposant un enseignement bilingue, arabe-anglais, est dotée d'une capacité d'accueil de 300 places, qui sera ensuite portée à 1.600. L'entrepreneur voit grand, il ambitionne de dupliquer son concept sur plusieurs villes, et même à l'échelle du continent à plus long terme. L'offre sera également élargie au secondaire (collège et lycée) dans les années à venir.
London Academy Casablanca sera la seule école marocaine à dispenser un cursus arabe-anglais dans la capitale économique. Elle sera aussi la seule à intégrer le programme Baccalauréat International (BI) dès le primaire. L'école se veut «smart», avec du wifi partout, un ordinateur pour chaque élève dès l'âge de 4 ans, des tableaux interactifs, tablettes et projecteurs, un système de soutien scolaire en cloud et une administration avec 0 papier, pariant sur le tout digital.
«Cette école sera l'exemple de la transformation de l'éducation. Le programme sera centré sur l'élève et non sur l'enseignant. Il encouragera l'esprit d'entrepreneuriat et le bénévolat», insiste Samir Benmakhlouf. «Nous exposerons les enfants au coding dès le primaire, afin de former de futurs génies informatiques. Nous aurons, par ailleurs, recours au gaming, à la robotique et à la mécanique», poursuit-il.
L'établissement fera la part belle au sport (foot, volleyball, handball, basket, yoga,...) à l'art (musique, danse) et activités diverses, telles que la cuisine et l'agriculture. Des voyages en Angleterre seront aussi au menu. D'une superficie d'un hectare (65 classes), il abritera des terrains de sport, des espaces de jeu et d'agriculture, et une bibliothèque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.