Le CSCA avertit Radio Méditerranée Internationale pour « publicité clandestine »    Le Groupe Barid Al-Maghrib lance le e-paiement des impôts pour les auto-entrepreneurs    Plus de 7 milliards de DH de financements Mourabaha à fin juillet 2019    Jack Lang : «Trésors de l'Islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar témoigne de l'histoire du Maroc»    «Pour Sama» : Le témoignage bouleversant d'une jeune mère à Alep    Journées musicales de Carthage. Vive la Tunisie libre !    Eric Zemmour saisit la Cour européenne des droits de l'Homme    Maroc-Afrique du Sud : Dégel des relations    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie à guichets fermés    El Bouzidi: les étudiants (es) de Taounate sans bourse et sans cité universitaires?    Lancement du programme au titre de l'année scolaire 2019-2020 : «Etudes et sport» forme les champions en herbe    Nabil Benabdallah: «il faut être présent au sein des institutions qui font la loi»    SM le Roi Mohammed VI accorde Sa grâce à Hajar Raissouni et ses codétenus    Christine Lagarde formellement nommée à la tête de la BCE    Les dossiers du futur président tunisien    À Marrakech, Elalamy évoque les progrès du textile marocain    ITF juniors au Maroc: Le RUC passe le relais au Riad    Filière équine. L'écosystème se développe à grande vitesse    Coupe du Trône de tennis: L'ACSA pour la 9e fois    Les violations des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf mise à nu    Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Qui pour remplacer Ilyas El Omari ?    Feu vert à la création de la zone d'accélération industrielle Fès-Meknès    AMMC. 3ème participation consécutive à la «World Investor Week»    Syrie: Washington arrache une trêve à Erdogan, en vue de la création d'une « zone de sécurité »    Et la vie continue…dans un autre corps    Les lauréats du Prix de la culture amazighe dévoilés    Brexit: Après l'accord trouvé à Bruxelles, Johnson s'attelle à convaincre Westminster    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    Réforme de l'enseignement. La Commission de suivi prépare sa réunion inaugurale    Attijariwafa bank, Top Performer RSE de l'année    Loi de Finances 2020 : Benchaâboun passe l'oral devant les parlementaires    Raja. Le trésorier du club détaille le rapport financier    Gouvernement. Faut-il un nouveau programme ?    Météo: Le temps qu'il fera ce vendredi    Tanger : Un nouvel espace d'insertion pour les jeunes handicapés mentaux    Rencontre commémorative à Marrakech    Victoire des socialistes portugais aux législatives    Biles, à toute épreuve    Découverte au Maroc de la plus ancienne organisation collective et sociale datant de 480 millions d'années    Divers    La situation actuelle du KACM au centre d'une réunion à Marrakech    Sixième Soulier d'or pour Lionel Messi    Une progression de 93% des ordres de paiement entre 2006 et 2018    Activités de la Chabiba ittihadia à Bouznika    Annulation de l'élection d'Iman Sabir    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    André Chénier : Le poète de la liberté    Yassine Belattar s'attire les foudres des Rifains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un Monde Fou
Publié dans L'Economiste le 22 - 08 - 2017


■ Une tortue géante retrouvée à 140 m d'un zoo
Une tortue géante qui s'était sauvée d'un zoo japonais il y a deux semaines a été retrouvée saine et sauve mercredi à 140 mètres de là. Nommée Abuh, cette femelle de 35 ans, mesurant un mètre de long, s'était évaporée du parc animalier de Shibukawa (préfecture d'Okayama) début août, après avoir été autorisée à se promener en liberté pendant les heures d'ouverture. Les gardiens du parc, incapables de retrouver la tortue, avaient offert une récompense de 500.000 yen (environ 3.800 euros) à celui qui permettrait son retour. Leur stratégie a payé, puisque le reptile de 55 kilos leur a été signalé, aperçu dans un massif non loin de là. «Nous étions si soulagés qu'elle revienne en sécurité, car elle est très aimée des enfants», a déclaré Yoshimi Yamane, membre du personnel du zoo, ajoutant que la tortue Abuh était d'un naturel «doux». «Nous allons essayer de prendre de nouvelles mesures pour faire en sorte que cela ne se reproduise pas», a ajouté Yoshimi Yamane, sans donner plus de détails. C'était la deuxième fois en un mois qu'Abuh disparaissait. Son retour au zoo a fait les gros titres des journaux télévisés de la chaîne publique NHK.
■ Deux jambes de femme découvertes dans une benne à ordures!
Deux jambes de femme ont été découvertes dans une benne à ordures d'un quartier résidentiel du nord de Rome, ont rapporté mercredi les médias italiens de source policière. C'est une jeune femme qui fouillait les poubelles qui a fait la macabre découverte mardi soir, près d'un parc. Les jambes ont été sectionnées à la hauteur de l'aine. Mais le reste du corps est pour l'instant introuvable, rendant très difficile l'identification de la victime. Les enquêteurs examinaient mercredi les vidéos des caméras de surveillance du quartier.
■ Une précieuse bague perdue retrouvée autour d'une carotte
Une octogénaire canadienne, qui croyait avoir perdu à tout jamais sa bague de fiançailles, vient de la retrouver treize ans plus tard, le précieux bijou ayant refait surface autour d'une carotte tirée de son ancien potager. Mary Grams, 84 ans, a raconté aux médias canadiens avoir perdu en 2004 la bague qu'elle portait depuis 1951 en faisant du désherbage sur la ferme familiale en Alberta. Embarrassée par cette perte, elle était allée jusqu'à acheter une bague de rechange pour cacher le secret à son mari. Seul son fils était dans la confidence. Son mari est décédé après leur soixantième anniversaire de mariage, en 2012. Cette semaine la belle-fille de Mary Grams, Colleen Daley, qui vit sur la ferme, a retrouvé la bague en lavant une carotte qu'elle avait récoltée au potager. Difforme, la carotte était écrasée au milieu, ceinturée par l'anneau. «Je n'avais jamais vu cela», a déclaré Colleen Daley à la chaîne CBC. «J'ai demandé à mon mari s'il reconnaissait la bague, et il m'a dit que oui. Et elle est réapparue sur cette carotte», a-t-il ajouté. Mme Grams ne s'attendait jamais à revoir sa bague de son vivant. «Elle me va encore», a-t-elle dit à la CBC. Etrangement, cette histoire n'est pas sans précédent. Une Suédoise avait retrouvé sa bague de mariage sur une carotte poussant dans son potager en 2011, seize ans après l'avoir perdue.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.