Les 4 priorités du PLF 2020    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    HCP : la confiance des ménages poursuit sa tendance baissière    Une nouvelle banque dans le giron de la BCP    Brexit : Les principaux points d'accord entre Londres et Bruxelles    L'ancien SG du FLN Amar Saâdani affirme la marocanité du Sahara    Salon du cheval. El Jadida à l'heure de la fantasia    FIFM: Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition    Aéroport Hassan 1er de Laâyoune : Le trafic aérien grimpe de 11,68% à fin août    Le Forum régional des coopératives agricoles féminines les 18 et 19 octobre à Al Hoceima    Prix Katara du roman arabe : Deux Marocains distingués    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Crédit Agricole du Maroc. Une émission de 850 MDH dans le pipe    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Communiqué du Bureau politique du PPS    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Startup: Coup d'envoi du Kluster CFCIM
Publié dans L'Economiste le 26 - 10 - 2017

La Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM) a lancé mercredi 25 octobre un nouveau programme d'appui aux startups. Baptisé «Kluster CFCIM», ce programme offrira à 5 porteurs de projets, qui seront sélectionnés, un accompagnement pendant 18 mois, du networking mais aussi la possibilité de financement. «La CFCIM, dans le cadre de son engagement RSE, s'engage à soutenir les jeunes entrepreneurs et la création d'entreprises.
Nous encourageons l'innovation et le développement de nouveaux métiers et ambitionnons de mettre en œuvre un incubateur de projets» a souligné Philippe-Edern Klein, président de la Chambre de commerce. Le concours sera clôturé en décembre prochain. L'inscription vient, d'ailleurs, de démarrer sur la plateforme web «www.cfcim.org/kluster». La course est donc ouverte à tout porteur de projet âgé de 21 ans et plus. Cette compétition couvre également tous les secteurs.
Les critères de choix qui seront appliqués aux startups candidates concernent le potentiel de développement (taille du marché et potentiel à l'international), le caractère innovant du projet, le potentiel de création d'emploi, etc. Les 5 startups retenues, lors de la finale prévue le 15 janvier 2018, bénéficieront aussi du mentoring des chefs d'entreprise et top managers membres de la CFCIM. Ces hommes d'affaires mettront à disposition de ces jeunes leur carnet d'adresses ainsi que leur expérience pour les aider à élaborer leur business model et leur stratégie de développement.
Ces entrepreneurs en herbe seront également hébergés, pendant 18 mois au maximum, dans un espace dédié dans les locaux de la chambre à Casablanca. «Bien plus qu'un concours de startups pour remporter un trophée ou un chèque, le programme Kluster CFCIM permet surtout de gagner un réseau, celui des 3.750 entreprises adhérentes de la Chambre», relève Jérôme Mouthon, président dudit programme.
La dimension africaine n'est pas exclue. En parallèle au Kluster CFCIM, l'initiative Africa Startups sera lancée. Elle vise à promouvoir et faire rayonner les startups africaines. Il s'agit également de structurer et fédérer la communauté des entrepreneurs africains, de créer des synergies avec les écosystèmes marocains et africains afin d'accélérer leur croissance sur le continent, apprend-on auprès de la Chambre.
Certes, l'écosystème des startups est en pleine évolution au Maroc. Reste que malgré le fait que les initiatives publiques et privées au profit de cette catégorie d'entreprises se multiplient, les besoins d'accompagnement et de financement restent importants. D'où la nécessité de la multiplication de ce genre d'initiatives.
Club Business Angels
La CFCIM lance son Club de Business Angels. Objectif: répondre aux besoins de financement de projets innovants porteurs et à la motivation concrète de nombreux dirigeants de soutenir de tels projets. Ainsi, les startups sélectionnées auront accès à ce club qui pourra leur apporter le financement nécessaire au développement de leurs activités. Et ce, sous réserve de déclaration d'intérêt des Business Angels, précise la Chambre.
La CFCIM est une institution centenaire. Elle a pour objectif de promouvoir les relations économiques entre la France et le Maroc, de favoriser l'implantation des entreprises françaises dans le Royaume et de développer le potentiel d'affaires des entreprises marocaines. Elle organise depuis plus de 25 ans de nombreux salons professionnels et forums d'affaires enrichis de rencontres BtoB.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.