Destinées aux non-Ramédistes opérant dans le secteur informel : Les déclarations démarrent dès vendredi à 8h du matin    Lire, voir, écouter…méditer    45.000 points de vente contrôlés entre les 1er mars et 8 avril : 1057 infractions constatées sur les prix et la qualité des produits alimentaires    Mettre de côté les différends et faire prévaloir les intérêts suprêmes de la Nation    L'ambassadeur Hilale nommé facilitateur du processus de renforcement    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    Fureur de vaincre!    Un démenti catégorique de son ambassade à Rabat : L'Espagne n'a pas réquisitionné des médicaments exportés vers le Maroc    La CGEM et l'IFC s'allient en faveur des startups marocaines    Coronavirus : 1.346 cas de contaminations, l'inquiétude grandit    Confinement : La Radio en vedette    Frais de scolarité : le bras de fer écoles privées/parents d'élèves    Pétrole: conférence décisive des pays producteurs    «Guelsso f Dar»: nouveau single de Bouchra    Le bilan s'alourdit, le monde à la recherche de réponses concertées    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    HCP: Décélération de la demande intérieure au premier trimestre 2020    Outre les dons de ses membres, la FMSAR contribue au Fonds Covid-19    Le groupe Avis Locafinance apporte son soutien aux professionnels de la santé    Mini-remaniement en plein état d'urgence sanitaire    Les universités diffusent des cours à la radio    Rentrée parlementaire: Les textes prioritaires    Lorie donne de surprenants conseils pour supporter le confinement en couple    Lancement à Al Hoceima du Festival de la créativité à distance    Rejouer ou pas, le foot italien se déchire    Le Crédit Agricole du Maroc accompagne les Ramedistes pour faire aboutir le dispositif de soutien aux populations vulnérables    Lévinas, le visage, l'humanité    La SERMP se réorganise pour la fabrication de respirateurs 100% marocains    S.M le Roi reçoit Saaid Amzazi et Othman El Firdaous    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    L'enseignement à distance à l'ère du coronavirus    Vibrant hommage aux professionnels de santé    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    A l'heure de la pandémie, la Pologne adopte le vote par correspondance…    Un concours à distance pour dénicher les jeunes talents de Taroudant et Tata    Confinement : l'Institut du monde arabe se virtualise et lance #LImaALaMaison    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    L'engouement culturel à l'ère du confinement    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    « Les Casques bleus ne sont pas le remède, mais ils tiennent une place dans la lutte contre le Covid-19 »    Rooney : Les joueurs de foot en Angleterre sont des cibles faciles    Quand le poème se fait consolation au temps du coronavirus    Coronavirus : 40 marocains bloqués aux Maldives    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    Football : Les clubs marocains dans le flou total    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Startup: Coup d'envoi du Kluster CFCIM
Publié dans L'Economiste le 26 - 10 - 2017

La Chambre française de commerce et d'industrie au Maroc (CFCIM) a lancé mercredi 25 octobre un nouveau programme d'appui aux startups. Baptisé «Kluster CFCIM», ce programme offrira à 5 porteurs de projets, qui seront sélectionnés, un accompagnement pendant 18 mois, du networking mais aussi la possibilité de financement. «La CFCIM, dans le cadre de son engagement RSE, s'engage à soutenir les jeunes entrepreneurs et la création d'entreprises.
Nous encourageons l'innovation et le développement de nouveaux métiers et ambitionnons de mettre en œuvre un incubateur de projets» a souligné Philippe-Edern Klein, président de la Chambre de commerce. Le concours sera clôturé en décembre prochain. L'inscription vient, d'ailleurs, de démarrer sur la plateforme web «www.cfcim.org/kluster». La course est donc ouverte à tout porteur de projet âgé de 21 ans et plus. Cette compétition couvre également tous les secteurs.
Les critères de choix qui seront appliqués aux startups candidates concernent le potentiel de développement (taille du marché et potentiel à l'international), le caractère innovant du projet, le potentiel de création d'emploi, etc. Les 5 startups retenues, lors de la finale prévue le 15 janvier 2018, bénéficieront aussi du mentoring des chefs d'entreprise et top managers membres de la CFCIM. Ces hommes d'affaires mettront à disposition de ces jeunes leur carnet d'adresses ainsi que leur expérience pour les aider à élaborer leur business model et leur stratégie de développement.
Ces entrepreneurs en herbe seront également hébergés, pendant 18 mois au maximum, dans un espace dédié dans les locaux de la chambre à Casablanca. «Bien plus qu'un concours de startups pour remporter un trophée ou un chèque, le programme Kluster CFCIM permet surtout de gagner un réseau, celui des 3.750 entreprises adhérentes de la Chambre», relève Jérôme Mouthon, président dudit programme.
La dimension africaine n'est pas exclue. En parallèle au Kluster CFCIM, l'initiative Africa Startups sera lancée. Elle vise à promouvoir et faire rayonner les startups africaines. Il s'agit également de structurer et fédérer la communauté des entrepreneurs africains, de créer des synergies avec les écosystèmes marocains et africains afin d'accélérer leur croissance sur le continent, apprend-on auprès de la Chambre.
Certes, l'écosystème des startups est en pleine évolution au Maroc. Reste que malgré le fait que les initiatives publiques et privées au profit de cette catégorie d'entreprises se multiplient, les besoins d'accompagnement et de financement restent importants. D'où la nécessité de la multiplication de ce genre d'initiatives.
Club Business Angels
La CFCIM lance son Club de Business Angels. Objectif: répondre aux besoins de financement de projets innovants porteurs et à la motivation concrète de nombreux dirigeants de soutenir de tels projets. Ainsi, les startups sélectionnées auront accès à ce club qui pourra leur apporter le financement nécessaire au développement de leurs activités. Et ce, sous réserve de déclaration d'intérêt des Business Angels, précise la Chambre.
La CFCIM est une institution centenaire. Elle a pour objectif de promouvoir les relations économiques entre la France et le Maroc, de favoriser l'implantation des entreprises françaises dans le Royaume et de développer le potentiel d'affaires des entreprises marocaines. Elle organise depuis plus de 25 ans de nombreux salons professionnels et forums d'affaires enrichis de rencontres BtoB.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.