L'OMS appelle à l'interdiction des tests de virginité    DGSN : La vidéo de tentative de viol qui circule sur les réseaux remonte à 2016    Tariq Ramadan reconnait avoir eu des rapports sexuels avec deux plaignantes    Retrait américain d'un traité nucléaire : John Bolton à Moscou pour explications    Italie : Rome maintient son budget mais promet à l'UE de contenir la dette    Nouveau modèle du développement : Résultats du brainstorming de Skhirat (Document)    Khashoggi : Ankara parle d'un meurtre « planifié », la presse implique MBS    Le Maroc décide l'expulsion des migrants stoppés devant Melilla    Télémédecine : Lancement des premières activités de téléconsultations    Andalousies Atlantiques. Raymonde El Bidaouia et Hajja El Hamdaouia en "cœur" à Essaouira    Régions. L'Etat tient ses promesses    IAM: la Data accélère la croissance    Sanchez, VRP du Maroc auprès de l'UE    Botola Maroc Telecom D1 : L'Ittihad de Tanger tarde à décoller    Partenariat : CFC signe un protocole d'accord avec Shanghai    Attijariwafa bank : Deux nouveaux Espaces Libre service Bancaire à Agadir et Tiznit    Tennis de table : Le Maroc au 30e Championnat arabe prévu du 2 au 8 novembre à Tunis    Météo : Temps passagèrement stable dès mardi    Real Madrid / Lopetegui: « Je serai encore l'entraîneur demain »    Coin de l'expert    Tourisme. L'embellie pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Meknès    Inondations dans l'Aude : 200 millions d'euros de dégâts    Transformation numérique : L'industrie 4.0 en débat à l'Ecole Centrale Casablanca    Le prince Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise des prix SM le Roi Mohammed VI de saut d'obstacles    Le Wydad de Casablanca s'imposé à domicile face au Mouloudia d'Oujda    Culture et identité : quels défis à relever?    « Visa for Music » dévoile la sélection officielle    Abdelwahab Doukkali expose ses «génies» à Bab Rouah    Edito : Exercice particulier    Le conseil communal de Mohammedia destitue son président PJD    Tanger Med : Plusieurs opérations de trafic de produits de luxe avortées    Pour avoir provoqué un accident de la route en état d'ébriété : Un brigadier-chef placé en garde à vue à Béni Mellal    Mouhcine Malzi, artiste jusqu'aux tripes    Ramed. 2019, l'année de la fin des galères ?    Kamal Lahlou : La participation du Maroc aux JOJ à Buenos Aires a été très honorable    Des Centres de santé défaillants    Divers    Séminaire international sur le rôle des Parlements et des CES d'Afrique face aux défis de la migration    News    Tenue à Asunción de la première session des consultations politiques Maroc-Paraguay    La Russie réitère sa volonté d'approfondir sa coopération avec le Maroc    Le choc OCK-Raja débouche sur un nul    Jack Lang : Ceux qui ont suscité la polémique contre l'enseignement de l'arabe sont en vérité des xénophobes et leurs arguments sont absurdes    Le conte populaire marocain, un patrimoine humain authentique et millénaire au bord de l'extinction    La rareté du lectorat pèse lourdement sur la chaîne du livre    L'Affaire Khashoggi et la main de Washington…    Malgré les aveux saoudiens, Trump et l'UE réclament plus de détails sur le meurtre de Khashoggi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Atlantique, une opportunité pour le futur africain
Publié dans L'Economiste le 14 - 12 - 2017

En ouverture, la première session abordait le volet économique avec comme guest-star, l'ex-patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, directeur de Parnasse International (Ph. Mokhtari)
«L'Afrique a fait beaucoup d'erreurs et nous devons arrêter de pointer du doigt les autres pays comme étant les principaux responsables du retard africain». Obiageli Katryn Ezekwesili, conseillère auprès de l'Initiative africaine pour le développement économique donne le ton à l'ouverture de la 6e édition des Dialogues des Atlantiques qui poursuit ses travaux à Marrakech.
Cet événement initié depuis 2012 par l'OCP Policy Center et GMF (German Marshall Fund of the United States) est un moment de partage d'idées pour repenser l'Atlantique et ses mentalités et créer une véritable communauté atlantique. Au menu, les enjeux d'une communauté transatlantique plus large et plus unie, qui collabore sur les questions les plus urgentes affectant l'espace atlantique.
Incubateur d'idées et source proactive de propositions pour les décideurs et toutes les parties prenantes, OCP Policy Center fonctionne comme une plateforme de discussions ouvertes, dans l'esprit de créer une stimulation intellectuelle. Son objectif est de renforcer les capacités des économies et analyser les politiques pour favoriser le développement économique et social. Cette année, avec son partenaire américain, le think tank souhaite se saisir du discours de l'Afrique, mais surtout agir en abordant sans complexe les défis présents.
L'idée est de construire une base solide pour fédérer les pays africains autour d'une pensée nouvelle: celle de «l'atlantisme». Une telle pensée permet de surmonter différents obstacles de nature à empêcher une intégration économique réelle, et ce grâce au dialogue entre des sociétés qui possèdent une histoire commune profonde et un intérêt partagé.
Les changements rapides survenus de tous les côtés de l'Atlantique au cours des dernières années ne font que souligner la nécessité de ce dialogue transatlantique. «Cela fait plus de 50 ans que nous avons accédé à l'indépendance en Afrique! Il est grand temps que l'on reprenne notre destin en main car nous avons beaucoup de retard à rattraper», ajoute Obiageli Katryn Ezekwesili.
D'autant que sur le volet économique, l'accélération de la croissance de l'Afrique s'est réduite. L'activité économique a effectivement ralenti en Afrique, et la croissance est passée en dessous de la barre des 3%. Une chute qui porte de lourdes conséquences pour un continent qui accueille 12 à 13 millions de jeunes demandeurs d'emplois. Et c'est sur le capital humain qu'il faudra investir, estime Njoya Tikum, conseiller en matière de politique anti-corruption auprès du Pnud.
Dans le monde, les choses évoluent mal et si la croissance est de retour, plusieurs pays sont restés à la traine estime l'ancien président du fonds monétaire international, Dominique Strauss-Khan, «ces inégalités portent beaucoup de risques». Pour Luiz Pereira Da Silva, directeur général de la Bank of International Settlements, la croissance doit être durable.
Fort de sa démographie grandissante qui verra le continent abriter, dans les années à venir, la population la plus jeune du monde, le continent africain a ses chances. Ses pays doivent la saisir. Favoriser une nouvelle construction géopolitique de l'Afrique est aussi une des conclusions du 4e édition du rapport annuel Atlantic Currents, établi par l'OCP Policy Center qui a mis en exergue les préoccupations globales du point de vue africain.
La migration d'abord, largement perçue comme un fléau. Pourtant, les faits et les chiffres contredisent cette perception dominante. En effet, 80% des migrants africains restent en Afrique dans 5 grands pays d'accueil: l'Afrique du Sud, la Côte d'Ivoire, le Nigeria, le Kenya et l'Ethiopie. Du côté de l'Europe, la migration africaine se présente comme une opportunité, compte tenu des besoins de main-d'œuvre dans ces pays où la population active décline.
Autre angle d'attaque, la réflexion commune des capacités de réponse continentale face à la nouvelle génération de terrorisme, sachant que ces attaques ont tué près de 20.000 personnes en Afrique depuis 2012, outre les dommages causés aux infrastructures et aux performances économiques des pays touchés.
Ce rapport en 6 chapitres aborde également les bases à définir pour un vrai partenariat stratégique avec l'Amérique du Sud. L'objectif étant pour le continent africain de trouver ses propres solutions avec un point d'appui solide, pour, notamment, son développement agricole.
La part belle à la jeunesse
Les Dialogues des Atlantiques ont fait la part belle à sa jeunesse. Une nouvelle cohorte de 50 jeunes âgés de 23 à 35 ans, sélectionnés sur dossier ont rejoint le réseau des Atlantic Dialogues Emerging Leaders (ADEL). Ces jeunes ont suivi deux jours d'ateliers et de débats spécialement conçus pour eux, en présence de 20 anciens du réseau ADEL. Ils soumettront tout au long de l'événement des projets concrets axés sur le changement et le développement. C'est aussi ça le temps de l'action!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.