L'OMS appelle à l'interdiction des tests de virginité    DGSN : La vidéo de tentative de viol qui circule sur les réseaux remonte à 2016    Tariq Ramadan reconnait avoir eu des rapports sexuels avec deux plaignantes    Retrait américain d'un traité nucléaire : John Bolton à Moscou pour explications    Italie : Rome maintient son budget mais promet à l'UE de contenir la dette    Nouveau modèle du développement : Résultats du brainstorming de Skhirat (Document)    Khashoggi : Ankara parle d'un meurtre « planifié », la presse implique MBS    Le Maroc décide l'expulsion des migrants stoppés devant Melilla    Télémédecine : Lancement des premières activités de téléconsultations    Andalousies Atlantiques. Raymonde El Bidaouia et Hajja El Hamdaouia en "cœur" à Essaouira    Régions. L'Etat tient ses promesses    IAM: la Data accélère la croissance    Sanchez, VRP du Maroc auprès de l'UE    Botola Maroc Telecom D1 : L'Ittihad de Tanger tarde à décoller    Partenariat : CFC signe un protocole d'accord avec Shanghai    Attijariwafa bank : Deux nouveaux Espaces Libre service Bancaire à Agadir et Tiznit    Tennis de table : Le Maroc au 30e Championnat arabe prévu du 2 au 8 novembre à Tunis    Météo : Temps passagèrement stable dès mardi    Real Madrid / Lopetegui: « Je serai encore l'entraîneur demain »    Coin de l'expert    Tourisme. L'embellie pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Meknès    Inondations dans l'Aude : 200 millions d'euros de dégâts    Transformation numérique : L'industrie 4.0 en débat à l'Ecole Centrale Casablanca    Le prince Moulay El Hassan préside la cérémonie de remise des prix SM le Roi Mohammed VI de saut d'obstacles    Le Wydad de Casablanca s'imposé à domicile face au Mouloudia d'Oujda    Culture et identité : quels défis à relever?    « Visa for Music » dévoile la sélection officielle    Abdelwahab Doukkali expose ses «génies» à Bab Rouah    Edito : Exercice particulier    Le conseil communal de Mohammedia destitue son président PJD    Tanger Med : Plusieurs opérations de trafic de produits de luxe avortées    Pour avoir provoqué un accident de la route en état d'ébriété : Un brigadier-chef placé en garde à vue à Béni Mellal    Mouhcine Malzi, artiste jusqu'aux tripes    Ramed. 2019, l'année de la fin des galères ?    Kamal Lahlou : La participation du Maroc aux JOJ à Buenos Aires a été très honorable    Des Centres de santé défaillants    Divers    Séminaire international sur le rôle des Parlements et des CES d'Afrique face aux défis de la migration    News    Tenue à Asunción de la première session des consultations politiques Maroc-Paraguay    La Russie réitère sa volonté d'approfondir sa coopération avec le Maroc    Le choc OCK-Raja débouche sur un nul    Jack Lang : Ceux qui ont suscité la polémique contre l'enseignement de l'arabe sont en vérité des xénophobes et leurs arguments sont absurdes    Le conte populaire marocain, un patrimoine humain authentique et millénaire au bord de l'extinction    La rareté du lectorat pèse lourdement sur la chaîne du livre    L'Affaire Khashoggi et la main de Washington…    Malgré les aveux saoudiens, Trump et l'UE réclament plus de détails sur le meurtre de Khashoggi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir: Crocoparc s'agrandit
Publié dans L'Economiste le 19 - 01 - 2018

Crocoparc abrite plus de 300 crocodiles du Nil (Crocodylus niloticus). Certains spécimens mesurent aujourd'hui plus de 3 mètres et atteindront 6 mètres pour un poids d'une tonne (Ph. Yacoubi)
Fidèle à lui-même, le parc à reptiles de la ville d'Agadir revient avec une autre nouveauté. Il s'agit cette fois d'un «Jardin des cactus», une extension qui s'inscrit dans le prolongement de l'espace tropical et de la succession des bassins existants conçus par Luc Fougeirol et réalisés par l'équipe de Crocoparc.
Le contraste qu'offre cette surface est impressionnant de par son design et le soin particulier apporté à son aménagement. «Ce concept, d'un genre nouveau au Maroc, regroupe une collection végétale unique, dont les plus vieux spécimens atteignent 5 mètres et ont plus de cinquante ans», explique Ariane Marinetti, directrice générale de Crocoparc. Sur un cheminement de 200 m, les visiteurs peuvent ainsi passer d'une place à l'autre tout en découvrant des cactées issues de pays lointains.
Dans le prolongement de la visite, et pour parfaire ce paysage de zones arides, une vingtaine de tortues Sulcatas se prélassent au soleil. A noter que la tortue «sillonnée» est la plus grosse tortue terrestre du continent africain. En effet, elle peut atteindre une centaine de kilogrammes à l'âge adulte pour 80 cm de long.
Plus petites, les femelles ne dépassent pas les 60 kg. Cette tortue végétarienne creuse des terriers très profonds qui lui permettent de se protéger des excès de chaleurs et du froid. Très active, elle demande beaucoup d'espace en captivité. Et c'est le cas dans le nouveau jardin des cactus où son espace naturel est bien reproduit.
Un pont suspendu de 40 mètres de long permet par ailleurs aux visiteurs les plus téméraires de profiter d'une vue d'ensemble et sur les jardins et sur les arganiers des alentours. La sortie de cet espace naturel exceptionnel se fait par un canyon conçu par Michel Bultel (décorateur d'Euro Disney) qui laisse découvrir une formation géologique très particulière dite en «nid d'abeille».
Le Jardin des cactus de Crocoparc d'Agadir se divise en plusieurs espaces distincts portant chacun un nom spécifique selon les plantes qu'il abrite: «Place des Aloès», «Place des Agaves», «Place de l'île rouge», «Place des pieds d'éléphant», «Place des Euphorbes» et «Place des cactus».
Pour rappel, Crocoparc a ouvert ses portes en mai 2015. Il abrite plus de 300 crocodiles du Nil (Crocodylus niloticus). Certains spécimens mesurent aujourd'hui plus de 3 mètres et atteindront 6 mètres pour un poids d'une tonne. Les reptiles, arrivés au Maroc à l'âge de trois ans, sont nés en élevage à Djerba (Tunisie) où le climat est assez similaire à celui d'Agadir. Ce qui a permis une très bonne adaptation des espèces à leur nouvel environnement.
De notre correspondante, Fatiha NAKHLI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.