L'émir de Qatar reçoit Wali Bank Al-Maghrib    Aéroport Mohammed V: Arrestation d'un Sénégalais faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international    Météo: les prévisions de ce mardi    Bolsonaro, roi Salmane, Mahmoud Abbas, ... félicitent le roi à l'occasion de l'indépendance du royaume    Coupe du Trône: Hay Mohammadi en ébullition après la victoire du TAS    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Coupe du Trône : sacre historique du TAS    Décès du journaliste et militant Mustapha Iznasni    Nouzha Bouchareb participe au Salon Al Omrane Expo MDM à Paris    Google fête l'indépendance du Maroc    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Le BCIJ arrête deux présumés terroristes à Rabat    23.000 candidats aux concours des enseignants-cadres à Tanger    Les participants au 12ème Forum MEDays adoptent la Déclaration de Tanger    Sous la pression de la rue, Mohamad Safadi renonce à devenir Premier ministre du Liban    La réalisation des grands projets d'infrastructures nécessite près de 600 milliards de DH    L'expérience marocaine dans le secteur minier présentée en Chine    Le Onze national accroché par la Mauritanie    Coupe du Trône : Le HUSA et le TAS pour l'ultime acte    Euro 2020 : Allemagne et Pays-Bas décrochent leur qualification    Devoxx 2019 : Les développeurs en conlave à Agadir    Le Premier secrétaire s'entretient avec l'ambassadrice de l'UE au Maroc    Driss Lachguar reçoit une délégation du gouvernement de la jeunesse marocaine    Sao Tomé-et-Principe réaffirme son appui au Plan d'autonomie    Bouillon de culture    Nouvelle édition du Salon du livre de l'enfant et de la jeunesse    Le grand maître du cinéma européen, Costa Gavras, à la rencontre des étudiants marocains    Taekwondo. La sélection marocaine ne rentrera pas les mains vides du tournoi international de Paris    L'élection de Mohamed Boudra à la CGLU met le Maroc sous le feu des projecteurs    Le chanteur malien Salif Keita interpelle son président et tacle Macron... sans langue de bois    Belle performance en finale de l'élève Fatima Zahra Akhyar    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    La finale de la Coupe de Trône : Le Tihad de Casablanca vs le Hassania d'Agadir    Le PPS et la Loi de Finances 2020    Lutte ouvrière!    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    L'alliance Renault-Nissan à la recherche du temps perdu    Mohamed Abdennabaoui : L'indépendance du pouvoir judiciaire est devenue une réalité    Nous sommes tous concernés par le diabète    Risques routiers: Renault Maroc sensibilise les écoliers!    Liban: sous la pression de la rue, un ex-ministre renonce à devenir Premier ministre    Province de Jerada : Activation du plan provincial de lutte contre le froid    Vandalisme sportif : Arrestation de 10 personnes à Salé    « Engagement et citoyenneté 2.0 », table ronde pour entamer la 5ème édition du Forum euro-méditerranéen des Jeunes Leaders d'Essaouira    Eliminatoires CAN 2021 : Triste match nul pour les Lions de l'Atlas    Les révélations fracassantes de Jamie Lee Curtis    Vidéo : L'école marocaine vue par The Tberguig !    Kamal Hachkar rend hommage à Neta Elkayam    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La machine Facebook sur la sellette
Publié dans L'Economiste le 22 - 03 - 2018

Les Gafa (Google, Apple, Facebook et Amazon) sont accusés de ne pas assez protéger les données personnelles de leurs utilisateurs, qui sont la base de leur modèle économique (Ph. Gafa)
Décidément, les scandales sur le réseau social Facebook ne cessent de se multiplier. Le dernier en date concerne l'utilisation frauduleuse des données personnelles de ses utilisateurs par une entreprise spécialisée dans la communication stratégique, liée à la candidature de Trump.
Selon plusieurs médias, dont The New York Times et le journal britannique The Observer, Cambridge Analytica a récupéré, sans leur consentement, les données de 50 millions d'utilisateurs pour élaborer un logiciel permettant de prédire et d'influencer le vote des électeurs américains. Les données auraient été récupérées via une application de tests psychologiques téléchargée par 270.000 utilisateurs du réseau social et développée notamment par le psychologue russe Aleksandr Kogan qui, selon Facebook, les a ensuite fournies indûment à Cambridge Analytica.
Conséquence: l'action en Bourse de Facebook s'est retrouvée en chute libre, perdant plus de 6,8% de sa valeur à Wall Street.
Au sujet des accusations portées à l'encontre de Cambridge Analytica dans cette affaire, l'entreprise a rejeté en bloc tout lien avec la campagne de Donald Trump. «Ces données Facebook n'ont pas été utilisées dans le cadre des services fournis à la campagne présidentielle de Donald Trump et aucune publicité ciblée n'a été réalisée pour ce client», affirme la société britannique. Quant au géant de la Silicon Valley, il précise que cette fuite de données personnelles a pu se produire via une application de tests psychologiques téléchargée par plus de 270.000 utilisateurs.
Pour parer à cette situation, Facebook a pris des mesures fermes. L'entreprise américaine a supprimé le compte et a recruté un cabinet d'audit pour mener une enquête. Les réactions ne se sont pas fait attendre. Le régulateur anglais des données personnelles a demandé à la firme californienne de suspendre son enquête et ce, afin de ne pas entraver celle qu'il a entreprise.
De nombreuses personnalités politiques ont réagi à la lumière de cette affaire. Parmi elles, la sénatrice américaine Amy Klobuchar qui considère que «ces plateformes (technologiques) ne peuvent se réguler elles-mêmes». De nombreux scientifiques interrogés sur cette affaire mettent en avant de nombreuses causes. Pour la spécialiste en réseaux sociaux Jennifer Grygiel, «le scandale témoigne de la légèreté des réglementations en vigueur». Quant à l'analyste Brian Wieser, il relève «des problèmes systémiques chez Facebook».
Dans ce contexte précis, les géants du numérique devront renforcer leur sécurité et faire participer activement les utilisateurs dans leur démarche préventive.
Ces événements démontrent combien les réseaux sociaux sont vulnérables. Les Gafa vont bientôt devoir composer avec les nouvelles lois sur les données privées, comme le règlement européen général sur la protection des données. Les groupes technologiques vont devoir demander beaucoup plus d'autorisations à leurs utilisateurs pour l'exploitation de données. Ce qui pourrait avoir un énorme impact sur le modèle économique des Gafa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.