Coupe de la CAF: Les 6 équipes qualifiées pour les quarts de finale sont connues    Basket: Kobe Bryant est mort dans un accident d'hélicoptère    Coupe Mohamed VI: 2 demi finalistes sont connues    Immigration clandestine : 5 individus devant la justice à Oujda pour falsification    Coronavirus : trois cas confirmés en France    L'athlète marocain Hicham Laqouahi remporte la 31ème édition du marathon international de Marrakech    Harvey Weinstein avait une "liste rouge" des femmes susceptibles de le dénoncer    Noureddine Saïl à Dakar : "Il faut multiplier les productions cinématographiques nationales afin de promouvoir le cinéma africain"    Le Roi félicite le Gouverneur général d'Australie à l'occasion de la fête nationale de son pays    Le Roi félicite le Premier ministre indien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Hicham Dmii jette l'éponge    Ali Najab: «Les tortionnaires du polisario agissaient sur ordre des Algériens»    L'ITB pointe à l'horizon!    L'ambassade du Maroc à Pékin rassure    Le PPS au parlement: Le pays ne dispose que de 13 médecins légistes!    Elevage dans l'Oriental : des actions pour juguler la faiblesse des précipitations    Russie: Le nouveau gouvernement a du pain sur la planche…    Larbi Doghmi, un créateur dans la mémoire…    La «dissolution» de l'IRCAM: Que pensent les acteurs amazighs !    Brexit : l'UE nomme un ambassadeur auprès du Royaume-Uni    Capitales africaines de la culture : Rabat supplée Marrakech à la hâte    Ligue des champions d'Afrique-Groupe D : le Raja de Casablanca en quarts de finale    Ligue des champions d'Afrique : Le Raja accroche l'EST et se qualifie pour les quarts    Une panne de carburant d'une ambulance cause la mort d'un malade à Youssoufia    Coronavirus : le bilan grimpe à 56 morts et 2000 cas de contamination    Coronavirus: le Maroc instaure un contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    Aucun cas de coronavirus au Maroc, annonce la Santé    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Piers Faccini, le maître de la complainte    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre commerciale: A chacun ses intérêts
Publié dans L'Economiste le 27 - 03 - 2018

Depuis le début de la guerre commerciale, la cible de la Maison-Blanche était la Chine. Washington qui envisage de taxer les importations chinoises à hauteur de 60 milliards de dollars, Pékin qui réplique, puis une bataille devant l'OMC... le bras de fer des deux plus grandes puissances économiques de la planète se poursuit.
Face aux tensions commerciales, les Bourses mondiales ont chuté la semaine dernière. Côté américain, les nouvelles sanctions sont avant tout un «prélude à une série de négociations», a assuré le ministre du Commerce, Wilbur Ross. L'administration américaine a désormais 15 jours pour publier une liste de produits qui seront frappés. Voici quelques effets et conséquences:
■ Une «demande de consultation» devant l'OMC: Concrétisant une menace brandie par le président Donald Trump, le Bureau du représentant américain au Commerce a indiqué avoir déposé une «demande de consultation» avec Pékin devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Et ce, à propos de certaines mesures chinoises relatives à la protection des droits de propriété intellectuelle. En fait, Washington reproche depuis des années à la Chine de tirer profit du système de coentreprises imposé aux entreprises étrangères qui s'implantent chez elle pour retarder les innovations technologiques américaines.
■ Fruits, viande de porc...:
La Chine a répliqué en dévoilant une liste de 128 produits, ou lignes tarifaires, sur lesquelles elle appliquera des droits de douane de 15% à 25%... en cas d'échec des négociations. Les produits américains ciblés par la Chine, par exemple les fruits, la viande de porc ou l'aluminium, pèsent à peine 2% du total des exportations américaines vers ce pays. La liste ne comprend cependant pas le soja. Si ce produit devait être visé, les conséquences pourraient être graves pour les agriculteurs américains.
■ Le front européen: «L'Union européenne se réserve toujours le droit de répliquer à d'éventuelles taxes américaines sur l'acier et l'aluminium si elle n'en est pas exemptée de manière permanente», ont averti les dirigeants européens, réunis la semaine dernière en sommet à Bruxelles. L'administration Trump a joué la carte de l'apaisement avec plusieurs de ses principaux alliés, dont l'UE, en annonçant la suspension de ces taxes jusqu'au 1er mai. Plusieurs pays sont visés: l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, le Mexique et la Corée du Sud. Donc, c'était bien la Chine qui était la première visée par ces taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Et ce bien que Pékin ne fournisse que 2% de l'acier importé aux Etats-Unis et moins de 10% de l'aluminium.
■ Protectionnisme commercial: L'année 2017 a marqué le renforcement du protectionnisme commercial américain, avec 90 nouvelles mesures appliquées, contre 84 en 2016 et 86 en 2015, indique une étude d'Euler Hermes sur le développement du protectionnisme dans le monde. A noter, un usage croissant des taxes à l'importation et des mesures anti-dumping. La Chine et le Canada sont au cœur des préoccupations, ciblés respectivement par 30% et 20% des nouvelles mesures protectionnistes américaines l'an passé. La métallurgie est le 2e secteur le plus affecté dans le monde par la résurgence du protectionnisme (plus de 500 nouvelles mesures sur les 4 dernières années). Plus d'une barrière sur 3 concernant ce secteur a été appliquée par les Etats-Unis, selon l'étude.
Le marché local
Cette guerre commerciale sur l'acier interpelle le marché local (cf. notre édition N° 5231 du vendredi 16 mars 2018). La sidérurgie joue un rôle majeur dans la chaîne de sous-traitance, d'approvisionnement et d'équipement de l'ensemble des branches industrielles (infrastructures & BTP, énergies & télécoms, transport, automobile & aéronautique, construction & produits métallurgiques, industries de transformation, agriculture...). Le secteur a réalisé un chiffre d'affaires de 10 milliards de DH en 2016. Côté investissements, les projets réalisés ont totalisé 15 milliards de DH (chiffres de l'Association des sidérurgistes du Maroc). Cette activité a également généré 1,1 milliard de DH de valeur ajoutée et compte pas moins de 5.000 emplois directs (cf. notre édition N° 5147 du 14/11/2017). Le Maroc a adopté des mesures anti-dumping sur les importations de tôles d'acier laminées à froid jusqu'en 2018. L'objectif est de protéger l'industrie nationale face aux exportations chinoises et d'autres pays asiatiques et européens dont l'excédent de production inonde les marchés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.