Tuez-les par balle» : tel est l'ordre du président philippin contre ceux qui refusent le confinement    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Coronavirus : 17 nouveaux cas confirmés, 708 au total, jeudi 2 avril à 21h    Zaïo : arrestation d'un individu impliqué dans la diffusion de contenu numérique incitant à la haine    ADD: Tout savoir sur les initiatives digitales en faveur de l'administration publique    Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Fonds Spécial Covid-19    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Brèves Internationales    Les réserves des centrales syndicales    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    Le Maroc n'y échappera pas    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup de promo pour les musiques sacrées
Publié dans L'Economiste le 29 - 05 - 2018

La tournée promotionnelle du festival de Fès des musiques sacrées du monde est lancée. Après une première présentation de l'événement phare de la capitale spirituelle devant la presse espagnole à Barcelone, les dirigeants de la Fondation Esprit de Fès, initiatrice du festival, rencontrent les médias nationaux ce lundi à Casablanca. Ceci, afin de dévoiler les nouveautés de leur 24e édition, prévue du 22 au 30 juin sous le thème: «Savoirs ancestraux».
Pour Abderrafie Zouitene, président de la Fondation Esprit de Fès, initiatrice du festival, « la nouvelle édition ambitionne de booster l'attractivité touristique de la ville, dont les statistiques affichent une tendance haussière de plus de 40% des nuitées, grâce notamment aux touristes chinois».
Faut-il rappeler que la 23eédition avait célébré la Chine comme pays hôte et fédérateur de la route de la soie. La nouvelle version mettra en avant le renouveau de la médina, grâce au programme de restauration des monuments emblématiques, foundouks, médersas, kissarias..., mené à l'initiative du Roi.
«Depuis 24 ans, ce festival contribue à entretenir le dialogue avec le sacré à travers son légendaire forum et la mise en exergue des arts et de la musique. Incarnant un symbole de dialogue des religions, des cultures, il élève la réflexion, invite aux échanges et interrogations indispensables dans un monde en pleine mutation économique, politique et social», souligne Zouitene.
Tel un voyage dans le temps, la 24e édition fera le lien entre un héritage artisanal exceptionnel dont la pierre angulaire demeure la spiritualité et une création contemporaine offrant des perspectives très prometteuses. A ce titre, le «Forum du festival» invitera Rachid Andaloussi, Abdelwahed Montassir et Mekki Zaoui qui évoqueront l'aspect architectural et convivial de la médina.
Celle-ci protège un patrimoine matériel et immatériel qui demande du temps pour se révéler, mais dont le voyageur devine le caractère éblouissant d'un regard. Outre des architectes de renom, ce forum considéré comme un pôle de rencontre et d'échange des cultures et savoirs, donnera la parole à des penseurs, chercheurs, écrivains et philosophes qui mettront en exergue la tolérance et le vivre ensemble à travers les Arts et la Musique.
Y figurent notamment Edgar Morin, Jean-Jacques Hublin, Abdelouhab Bennacer, Adnane Remmal, Jacqueline Sanson et Maati Kabbal. Trois jours durant (du 23 au 25 juin), les intervenants évoqueront l'aspect architectural et esthétique de la médina, les modes et cadre de vie en société, et les arts et la créativité.
Notons que des artistes en provenance de plus d'une vingtaine de pays animeront les spectacles de l'édition 2018 selon une programmation prônant la paix et la tolérance. Y figurent la solidarité mondiale avec Goran Bregovic et ses lettres à Sarajevo, aux tissages musicaux orchestrés par le maître Jordi Savall avec son spectacle «Ibn Battuta, Voyageur de l'Islam», au Gospel de Soweto d'Afrique du Sud, «Au cœur de l'Afrique Soufie» avec l'ensemble Mtendeni Maulid de Zanzibar, de l'ensemble de la Haute Egypte et le chant des khadres soufis du Sénégal, le programme musical de la diaspora séfarade à la synagogue Slat Al Fassyine... Bref, cette édition perpétuera l'âme de la ville et ce grâce aux ramifications entretenues entre les différentes traditions culturelles creuset de l'histoire du Maroc mais également artisanales, à l'origine du tissu social qui la compose, concluent les dirigeants de la Fondation Esprit de Fès.
Une nouvelle création
Le Festival de Fès s'ouvrira le 22 juin par une création inédite intitulée « Savoirs ancestraux». Mis en scène par Alain Weber, directeur artistique du festival, ce spectacle réunira des artistes prestigieux du Maroc et du monde arabe. «Ils mettront en valeur l'aspect traditionnel et contemporain de ces métiers de l'art. Cette création sera une grande évocation poétique et musicale de la relation privilégiée qui existe dans la cité entre architecture, artisanat, confréries et métiers», promet Weber. A l'image de la soirée inaugurale, les spectacles seront une occasion pour mettre la lumière sur les valeurs partagées par l'humanité et consacrer la renommée de ce festival international, devenu un rendez-vous incontournable des traditions musicales et artistiques du monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.