L'ONU organise la deuxième table ronde sur le Sahara marocain à Genève    Lesieur Cristal : Baisse de 34% du résultat net en 2018    Exercice de gestion de crise à l'aéroport Fès-Saiss    Attentat de Christchurch: Inhumation des premières victimes du carnage des mosquées    Elections test aux Pays-Bas après la fusillade d'Utrecht    Malawi-Maroc. Le sélectionneur national convoque 18 joueurs    La droite européenne s'apprête à sanctionner le populiste Orban    Abus de publicité. 1,49 milliard d'euros d'amende pour Google    Dubaï. Expulsion d'un employé qui a célébré l'attentat de Christchurch    Bouteflika, seul au monde ?    Championnat arabe de boxe : Le Maroc prend part à la 3è édition à Khartoum    British Council lance un appel à candidatures pour une formation au Royaume-Uni    Journées de la Francophonie : Les élèves marocains se distinguent à Oslo    Les raisons de la flambée des prix de la viande rouge    Semaine de la Francophonie à Las Palmas : Projection de «Aïda-La Revenante»»    La Kasbah de Tazka à Tafraout inscrite sur la liste du patrimoine culturel national    Tariq Ramadan force une conférence sur les violences faites aux femmes    Motor Village et Marokoto : Partenaires de la Raquette d'Or de Mohammedia 2019    Sukuk. Encore du chemin à faire    Pas de modification du statut du concours d'internat en médecine    Enseignants grévistes: La procédure d'abandon de poste activée    Condition de la femme : Des associations marocaines montent au créneau    Casanearshore SA et Technopolis Rabatshore deviennent Ewane Assets    Le Maroc, hub africain pour l'Inde    Tennis. Le Grand Prix Hassan II revient avec son lot de nouveautés    Sadeem 2. Le youtubeur Abdelmoumen Aomari représente le Maroc    Casablanca : Partenariat pour la promotion des métiers de la vente et du commerce    Les Philippines quittent la C.P.I.    Saisie de plus de 6.900 comprimés psychotropes et de 80 kg de cocaïne à Tanger    Et si Facebook n'avait pas perdu 17 minutes?    Trois clubs marocains au tirage des coupes africaines    Maroc-Rwanda : Douze nouveaux accords pour renforcer la coopération bilatérale    Il appartient à l'organisation criminelle «Comorra» : Un Italien interpellé à Marrakech    Brahim El Mazned intègre la banque d'expertise -Unesco    Migration illégale et trafic de drogue : Quatre individus arrêtés à Nador et Driouch    Edito : Réseaux antisociaux    Sahara marocain : Bourita appelle à «dépolluer» l'UA des «débats stériles, inutiles et en déphasage avec la réalité»    Prime de Neymar au FC Barcelone : Le procès reporté au 27 septembre    Rude épreuve congolaise pour les U23    Participation du Maroc au Forum de scoutisme arabe au Caire    Habib El Malki réitère son engagement à renforcer l'UPCI en tant qu'organisation multipartite, indépendante et efficace au sein de la communauté internationale    La Commission du droit d'accès à l'information fixe son plan d'action    L'activité minière de l'OCP passée au crible    Défection au Polisario    Rodriguez : Je n'ai pas de problème avec Zidane    Plus de la moitié des adolescents confrontés à un "triple fardeau" sanitaire    La Troupe Masrah Annas à la rencontre des Marocains de France    Un spectacle musical haut en couleur à l'ouverture des Journées culturelles algériennes à Oujda    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Environnement: L'ambassade de France «passe au vert»
Publié dans L'Economiste le 08 - 06 - 2018

L'ambassade de France au Maroc poursuit son engagement écologique. Un nouveau projet a été lancé récemment dans le cadre de la démarche «ambassade verte», instaurée par la diplomatie française depuis 2015.
Le nouveau projet, exposé en présence de l'ambassadeur Jean-François Girault et du ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Habitat, Abdelahad El Fassi, porte sur l'aménagement des jardins du réseau diplomatique et consulaire de la France au Maroc.
Une première expérience a été déjà menée au niveau du jardin du campus diplomatique, qui a été entièrement réaménagé en 2017. Ce projet a été construit autour de principes qui vont guider la réalisation des travaux au niveau des autres espaces verts du réseau consulaire français au Maroc.
Il s'agit notamment de plantation d'espèces locales peu consommatrices d'eau, de la mise en place d'un arrosage goutte-à-goutte, installation des bacs à compost pour valoriser les déchets verts... Ce qui permet «une économie de 30% par rapport à l'utilisation d'un système d'arrosage par aspersion», selon les équipes de l'ambassade. Par exemple, l'application de ces principes a permis une économie annuelle de 600 m3 pour les jardins du consulat de Casablanca.
Globalement, l'engagement écologique de la diplomatie française, via la démarche «ambassade verte», s'inscrit dans la logique de «notre responsabilité collective vis-à-vis de l'environnement», selon Jean-François Girault.
L'ambassadeur a mis l'accent sur la concordance des engagements de la France et du Maroc dans ce domaine. Il a donné l'exemple du secteur du bâtiment, «actuellement au centre des préoccupations environnementales», a-t-il dit. Il est responsable de près de 30% des émissions de gaz à effet de serre au niveau de la planète.
C'est dans cette logique que s'inscrivent les travaux de rénovation du campus diplomatique, réalisés entre 2014 et 2016, lancés sur la base d'un audit énergétique, effectué en 2010. Parmi les actions réalisées, on note le remplacement de la chaudière de fuel et de la centrale de climatisation par deux pompes à chaleur. Idem pour l'intégration d'une isolation thermique plus performante en toiture et l'installation de brise-soleil extérieurs pour limiter l'utilisation de la climatisation...
L'ensemble des mesures prises s'est soldé par une baisse de la consommation d'électricité de 17% en 2017 par rapport à 2013. S'y ajoute la suppression de la consommation du fuel, se traduisant par une réduction des émissions de CO2 de 26%.
En termes financiers, les actions menées par l'ambassade de France dans le cadre de cette démarche écologique ont permis de réaliser une économie budgétaire s'élevant à 10.500 euros par an.
Engagement
L'Introduction de la démarche «ambassade verte» s'est traduite par un engagement de l'ensemble des composantes du réseau consulaire, culturel et scolaire français au Maroc. Avec 6 consulats, 12 Instituts culturels et 38 écoles, «cet engagement se traduit par la mise en place, par chacun de ces postes, d'un plan d'action régulièrement actualisé», fait-on savoir. L'idée est «d'assurer la cohérence de la démarche mise en place, en permettant d'assurer le suivi et l'évaluation des actions réalisées».
Au niveau international, le projet «ambassade verte», lancé en 2015 par le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, vise à «évaluer et réduire l'impact environnemental du réseau diplomatique français, représentant plus de 1,4 million de m2, et responsable de l'émission de 130.000 tonnes équivalent CO2 par an».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.