Dahirs royaux de nomination pour 22 ambassadeurs dont Amrani, Abouyoub, Rahhou, Naciri…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    OPCI, BMCE Capital est au rendez-vous    Importante délégation du Maroc au Forum Invest in Tchad    Edito : Service public rentable    La nouvelle Résidence-Hôtel des Œuvres Sociales, un lieu d'estivage pour les familles des militaires des FAR    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Erdogan craint la perte d'Istanbul    Succession de Juncker: Le casse-tête européen    L'UE intransigeante face au Brexit    Mawazine: Une programmation plurielle et un parterre de stars- Reportage photos, Abdelmajid BZIOUAT    Festival gnaoua et musiques du Monde: Un moment de grâce dans la ville des Alizés    QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    S'énerver plus pour vivre plus    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    Deuxième réunion de l'Observatoire des délais de paiement    Plusieurs conventions signées en marge du Salon Bio Expo Maroc    Divers Economie    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    30 kg de résine de cannabis saisies à Bab Sebta    La canicule s'installe sur l'Europe, records de chaleur attendus    Mohamed Ali Bensouda : «Nous souhaitons aborder la question des retraites et de notre rapport aux jeunes et aux aînés»    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste dans la région d'El Haouz    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Bénin-Ghana. Match-test sans meneur pour les Ecureuils    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Edito : Bronzette    Insolite : Mis en examen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Impôt sur le revenu: Les recettes augmentent
Publié dans L'Economiste le 18 - 01 - 2019


■ Toujours les mêmes qui paient!
Les recettes de l'impôt sur le revenu ont progressé de 7% mais ce sont toujours les mêmes qui paient, à savoir les fonctionnaires, les salariés et les retraités (représentant à eux seuls pas moins de 76% de l'IR global). L'Etat devrait redoubler d'efforts en faveur des 3 catégories précitées en revoyant entièrement les tranches d'imposition et les taux. Il aurait fallu intégrer ces propositions dans la loi de finances 2019. Mais il n'est jamais trop tard pour bien faire ! A l'occasion du dialogue social en cours, une décision pourrait être prise dans ce sens dans la perspective d'une meilleure équité fiscale.
Veilleur
■ Tranches et taux d'imposition à revoir entièrement
Le gouvernement devrait améliorer son offre au sujet des revendications des syndicats. Cependant, s'il ne s'agit que d'une augmentation des salaires, cela ne servirait à rien. Le programme doit à tout prix comporter une refonte des tranches et revoir les taux d'imposition de l'impôt sur le revenu.
Veilleur
Informaticiens marocains: La Belgique se les arrache!
Les informaticiens marocains deviennent particulièrement demandés en Belgique. L'Office flamand de la formation et de l'emploi (VDAB) compte en effet faire appel à nos compétences pour combler la pénurie dans ce secteur. Une nouvelle qui a laissé de marbre bon nombre de nos lecteurs… (cf. notre édition du 14/01/2018)
■ Formés par leurs propres moyens
Permettez-moi de vous apprendre que le système scolaire n'y est absolument pour rien! La plupart des jeunes informaticiens marocains apprennent les langages de programmation sur internet. J'ai moi-même commencé à coder dès l'âge de 14 ans en cherchant l'information sur la toile...
C'est aussi le cas pour la grande majorité de mes collègues. Autodidactes, ils sont parvenus à développer leurs compétences en s'entraînant à programmer et en passant des formations certifiantes. Les écoles d'ingénieurs ne forment qu'une infime partie de nos informaticiens…
Alaa
■ Pas de quoi valoriser le système éducatif
C'est bien beau tout cela. Mais il faut aussi parler de la crise qui sévit dans notre système éducatif!
El ouajrachi
Et d'autres réactions
■ Chasse au sanglier: Un abattage qui n'a aucun sens!
Le ministère des eaux et forêts prend des décisions étonnantes! Il interdit la chasse au sanglier et attend que la population manifeste à travers tout le pays pour enfin autoriser l'abattage de 800 têtes! Les dégâts subis par les citoyens sont totalement ignorés par cette administration…
Larbi
■ Tramway de Rabat: Bientôt la deuxième ligne!
Le lancement prochain de la seconde ligne du tramway de Rabat est une excellente nouvelle. Mes félicitations aux équipes derrière ce grand projet, composées avant tout de jeunes ingénieurs ambitieux. Aussi, je pense qu'il est temps de développer l'intermodalité à l'échelle du pays. Pour y parvenir, instaurons une politique tarifaire adaptée aux bourses de nos voyageurs et pensons à la sécurité des piétons au niveau des passages.
Jamal Nafaa, architecte consultant et conseillère en matière d'urbanisme et de déplacement urbain
■ Saisie de drogues: Quid des psychotropes?
On fait la traque à un produit naturel qui permet de calmer et de pacifier les esprits, mais on ferme les yeux sur les drogues chimiques dures destinées aux riches ou sur les psychotropes bon marché pour le peuple qui détériorent gravement l'état physique des consommateurs... Allez comprendre cette politique, qui va à l'encontre de ce que font les nations développées et civilisées de ce monde.o
Citoyen réaliste
■ Chantiers 2019: Un manque d'ambition
Le Maroc manque d'ambition en termes de chantiers à venir. Le tourisme sous nos latitudes est en effet très peu développé suite au manque d'infrastructures. Pour rattraper son retard, le Royaume devrait prendre exemple sur des pays comme l'Espagne ou encore la Turquie qui ont instauré des aéroports exclusivement destinés aux vols low cost. Chichaoua et Aoulouz seraient d'ailleurs des villes stratégiques pour abriter ce genre d'infrastructures.
Diloche
■ Ordures à Casablanca: Le problème prend de l'ampleur
La ville de Casablanca a toujours été la moins bien lotie en matière de propreté. Une situation désastreuse qui s'est nettement dégradée depuis quelques mois… En effet, les ordures ménagères - habituellement ramassées le soir – ne le sont plus qu'occasionnellement ! Les camions, quant à eux, n'ont plus aucun horaire et n'avertissent plus en klaxonnant. Un tableau noir qui ne semble trouver aucune solution concrète à mesure que le temps s'écoule… Enfin, cerise sur le gâteau, la décharge de Médiouna qui déborde d'ordures en tout genre et atteint la hauteur spectaculaire de 46 mètres en dégageant d'insupportables odeurs…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.