Auto Hall-DFSK. Un partenariat de fond    Les choses sérieuses commencent !    Trump avertit la Chine et critique l'Allemagne avant le G20    RAM digitalise son fret aérien avec Portnet    La MDJS aux meilleurs standards internationaux en matière de Sécurité et d'intégrité    Casablanca en quête d'un air plus frais    Sénégal : Salif Sané forfait pour le reste du premier tour    Lancement au siège de l'OCDE à Paris du 2e Programme Pays-Maroc    Le mal de maire!    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    L'hégémonie    La liste des nouveaux ambassadeurs reçus par le roi    L'Europe étouffe sous la canicule, qui va s'intensifier    Facultés de médecine. Une moyenne de 14,4 exigée pour la présélection    De la parole poétique mêlée avec les rythmées électriques    Maroc-Côte d'Ivoire. Déterminés, les Lions d'Atlas croient à la victoire    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    Renault rénove un établissement scolaire dans la région d'Essaouira    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    Déconcentration administrative. El Otmani épinglé par la majorité et l'opposition    Les Comores expriment leur "soutien sans réserve" à l'initiative marocaine d'autonomie    Un policier à Casablanca accusé de chantage, vol et adultère    Tanger-Med : Avortement d'une tentative de trafic de 270 kg de chira    MRE, loin des clichés    Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l'accord de pêche durable Maroc-UE    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    31ème édition du festival du théâtre universitaire à Casablanca    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    S'énerver plus pour vivre plus    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oujda lance un nouveau concept de villas finies
Publié dans L'Economiste le 25 - 01 - 2019

Le rush pour les villas finies à 690.000 DH témoigne de l'attente exprimée par la classe moyenne et les fonctionnaires (Ph. A.K)
Après avoir lancé le programme mini-villa à 250.000 DH sur 70m2 en 2016, le groupe Aakar Chark met sur le marché de l'immobilier un nouveau produit: une villa finie R+1 à 690.000 DH. Une construction qui s'étale sur 163 m2 avec 3 salons, 3 chambres, 3 salles de bain et 2 jardins.
Cette nouvelle offre cible les petits fonctionnaires et la classe moyenne. Elle répond également à une demande de plus en plus croissante, mais confrontée à la cherté de l'immobilier. La tendance des maisons indépendantes est haussière par rapport aux appartements. Attente que n'assure pas l'offre des grandes entreprises immobilières qui focalisent sur la vente des appartements.
S'y ajoute l'engouement pour les emplacements périphériques qui respectent les exigences et commodités de constructions modernes (alliant architecture marocaine, concepts modernes et infrastructures de qualité). C'est la nouvelle tendance pour les habitants de la capitale de l'Oriental.
De fait, le nombre de transactions a augmenté durant l'année 2018 pour «Aakar Chark», malgré le repli, de 4% que connaît le secteur dans sa globalité. La société, qui commercialise plusieurs types de villas, vient d'être primée par le trophée de la qualité du logement en 2018.
Un prix décerné par le ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'Urbanisme, de l'Habitat et de la Politique de la ville, qui récompense les entreprises innovantes. «Nous souhaitons faire de même, avec notre nouvelle offre villas finies, car notre objectif est de proposer des habitations de qualité à toutes les bourses et de se comporter en entreprise citoyenne qui ne fait pas des gains vertigineux son but final», précise Hicham Essghir, directeur général d'Aakar Chark.
La réussite de ces deux offres a encouragé la société à lancer, dès le début de cette année, deux nouveaux produits: des villas jumelées sur 300 m2 à 1,3 million de DH et des villas haut standing sur 1.500 m2 ou 2.000 m2 avec piscine et grand jardin à moins de 3 millions de DH.
Une réussite qui a encouragé cet opérateur immobilier à lancer ses produits à Bouskoura à Casablanca, Dakhla et Saïdia. 500 mini-villas, villas moyens et haut standing sont programmées à Dakhla pour 2019. C'est le cas aussi à Bouskoura, avec la commercialisation d'un millier de logements programmées pour 2019. L'assiette financière étant acquise, le produit est en phase d'autorisation. A Saïdia, des villas balnéaires sont également prévues.
Reste à préciser que l'offre de Dakhla s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre les conseils provinciaux d'Oujda et de Dakhala, dans le but de généraliser la tendance de villas économiques et sociales: un pied de nez à la crise et aux spéculateurs.
De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.