Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Echanges extérieurs: Tout baisse, sauf l'alimentaire    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Article 1062726    Lettre à l'éditeur de The Lancet    Salé: Les derniers malades de Covid-19 quittent l'hôpital    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    La démocratie locale…reportée    Un fidèle en amitié et en militantisme    Mendyl, direction Bordeaux?    Moto GP: le Grand Prix du Japon annulé    Ronaldo: «Messi est bien sûr le numéro 1»!    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Assurance: le groupe Holmarcom opère la fusion de ses deux filiales    Coronavirus : la CNT tire la sonnette d'alarme    Maroc Telecom lance sa solution de paiement mobile    Coronavirus : 12 nouveaux cas, 7.819 au total, lundi 1 juin à 10h    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Tanger: La plaque commémorative de la Rue Abderrahmane El Youssoufi saccagée    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Le gouvernement à l'écoute des syndicats    Hong Kong: Le Parlement chinois adopte sa «loi sur la sécurité»…    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanger: Le CRT cherche un nouveau président
Publié dans L'Economiste le 15 - 02 - 2019

Le Conseil régional du tourisme (CRT) de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceïma est à la recherche d'un nouveau président. Pour la deuxième fois en moins d'un an, ce conseil, qui regroupe les représentants du secteur du tourisme, aura à élire le 20 février prochain un nouveau patron après la démission surprise de Mustapha Boucetta en novembre dernier.
Pour l'heure, deux candidats ont déjà manifesté leur intention de se présenter à ces élections. D'un côté, on retrouve Mustapha Elbroji, actuel vice-président du CRT en charge du transport. Elbroji est actuellement gérant d'un réseau d'agences de voyages avec une solide expérience en tant qu'ancien représentant de la Royal Air Maroc en Europe et au Moyen-Orient en plus d'être très actif dans le monde associatif et sportif.
Face à lui se place Aziz Benami, patron d'une agence de voyages de luxe avec, de son côté aussi, une riche expérience dans le monde associatif en tant que président de l'association Ibn Batouta.
Les candidats se bousculent, certes, mais moins que pour les dernières élections où pas moins de 4 prétendants s'étaient manifestés. Rien n'est toutefois impossible, selon des professionnels, qui estiment qu'il ne serait pas étonnant de voir d'autres candidatures émerger avant l'élection.
En tout cas, quel que soit le candidat choisi, les défis ne manquent pas pour permettre à la région de profiter pleinement du potentiel qu'offre le secteur touristique.
L'un des handicaps reste la promotion. Selon les opérateurs, la région ne profite pas suffisamment des campagnes de promotion réalisées, surtout à l'étranger. Il s'agirait de mieux faire valoir le potentiel local et de multiplier les campagnes, surtout dans les marchés traditionnels du Nord que sont l'Espagne et la France, sans oublier les marchés naissants que constituent la Chine et l'Inde et qui connaissent une véritable explosion.
Tanger et les autres villes de la région sont aussi handicapées par le manque de liaisons aériennes. Plusieurs connexions aériennes ont été lancées ces deux dernières années et qui ont permis de retrouver une partie du volume en sièges connectant Tanger et les capitales européennes, mais beaucoup reste à faire si l'on veut exploiter le potentiel du Nord.
De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.