«La digitalisation, un défi majeur pour les petits agriculteurs»    Réunion à Rabat du Comité central de pilotage    Fondation Attijariwafa bank: Intelligence Artificielle, les algorithmes ont-ils toujours raison ?    Venezuela: Maduro juge « illégales » les sanctions américaines contre la Banque centrale    Les Etats-Unis suspendus à la publication du rapport final de l'enquête russe    En Libye, les combats font rage aussi sur les réseaux sociaux    Profession infirmière: Les enjeux de la spécialisation    Grève des enseignants. Le CNDH relance sa médiation    Couverture santé Universelle: Un défi que le Maroc relèvera    L'allaitement maternel, «un premier pas pour la prévention de l'obésité»    Culture: « Le Maroc à Abu Dhabi »    Notre-Dame : Cinq choses à savoir sur la numérisation des monuments    Indonésie: L'islam au cœur de la campagne électorale…    Haj 1440 : 750 encadrants pour les pèlerins marocains    SIAM2019. Le GCAM et l'AFD actent une ligne de crédit axée sur l'agriculture durable    SIAM 2019, une édition bilan de 10 années de révolution agricole    Les enseignants des académies prolongent leur grève jusqu'au 25 avril    L'identité plurielle assumée    SIAM 2019, opportunité en or pour la coopération agricole intra-Afrique    Dur des portugaises!    La Fondation BMCE Bank inaugure des unités de préscolaire à Nador    Rabat : Violentes échauffourées après le match FAR-RSB    Ambiances Soul et Disco-Funk à la 14e édition de Jazzablanca    Edito : Notre-Dame la Médina    Taxation des Gafa: Le combat continue    Les camps de Tindouf, à nu    Rude épreuve soussie pour le Wydad    Braquages en série : Les banques visées par des bandits en herbe et d'autres professionnels    Crise des opioïdes : La prescription en chirurgie pointée du doigt    CAN U17 : L'EN acculée à franchir le cap camerounais    Nasser Bourita s'entretient à Moscou avec Serguei Lavrov    La Nasa révèle une étude capitale pour de futurs voyages interplanétaires    Le Pays basque, locomotive industrielle d'une Espagne fragile    Un Ajax seigneurial et un Barça impérial au dernier carré de la Ligue des champions    Stars de la même famille : Les Coppola    Le Festival des Alizés, un rendez-vous exceptionnel à Essaouira    Marrakech célèbre le Mois du patrimoine par une multitude d'activités culturelles et artistiques    La 2e Coupe arabe des clubs portera le nom du roi Mohammed VI    Conseil de gouvernement. L'ordre du jour du jeudi    CAN (U17) en Tanzanie: Le Maroc rate la victoire face au Sénégal    Peugeot au tournoi de tennis de Monte-Carlo    Loi-cadre de l'enseignement : Amzazi et Azziman annoncés chez les conseillers    Ligue des champions. Eliminée, la Juventus Turin chute de plus de 20% en Bourse    Bourita : « Le Maroc veut une solution réaliste à la question du Sahara »    Moscou : Bourita rencontre Lavrov    Des scientifiques implantent à des singes un gène du cerveau humain    Message de soutien et de solidarité de S.M le Roi au Président français    Fayez al-Sarraj : Une guerre en Libye pousserait plus de 800.000 migrants en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Administration vitale vs attaques informatiques
Publié dans L'Economiste le 22 - 03 - 2019

«Les efforts devraient être poursuivis via le renforcement du cadre juridique d'hébergement des données notamment. La sensibilisation et la communication au profit des citoyens. L'accompagnement des entreprises pour développer des dispositifs de détection d'attaques informatiques et de protection», selon le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Economie numérique (Ph. L'Economiste)
Le risque cybernétique est omniprésent. «Il est pour la Conservation foncière 2,4 fois supérieur à celui auquel est confronté le secteur bancaire», déclare la direction générale lors du premier Congrès du notariat au Maroc organisé du 18 au 20 mars à Marrakech (Cf. L'Economiste n°5477 du 20 mars 2019).
Cet indicateur a été établi par la Direction générale de la sécurité des systèmes d'information (DGSSI). Rattachée à l'Administration de la défense nationale, cette entité dispose d'un centre à Rabat, maCert. «On ne parle plus de cybersécurité dans un monde hyper connecté.
La cyber-résilience implique, outre la réduction des risques, à développer la capacité d'une organisation à résister et à pouvoir reprendre et continuer une activité normale», précise la Défense nationale dans un rapport daté de fin octobre 2018 sur la 6e édition du «Séminaire de sensibilisation sur la sécurité des systèmes d'information». D'où notamment la raison d'être de la loi n°121-12 relative aux infrastructures vitales et qui précise «les responsabilités des opérateurs télécoms».
Il y a aussi la Directive nationale de 2014 sur la sécurité des systèmes d'information. Elle vise à «homogénéiser et à relever la maturité des SSI des organismes de l'Etat». Cette directive «intègre déjà certains aspects relatifs à la résilience», notent ses auteurs.
En tant qu'infrastructure d'importance vitale, l'activité de la Conservation foncière «implique la protection de l'intégrité des données». Ainsi, la sécurité de la transaction «est absolument primordiale». «Tous les investissements en termes de sécurisation (outils, formation, procédures…) ont été préalablement réalisés», insiste son représentant, Karim Tajmouati. L'administration foncière n'a pas souhaité communiquer sur l'investissement global injecté dans ce marché public.
Toujours est-il que la DGSSI «a initié le déploiement des Centres opérationnels de sécurité (appelés les SOC) au sein des entités publiques et infrastructures d'importance vitale (comme la Banque centrale, les barrages, les centrales électriques et les aéroports) afin de les doter de capacités propres de supervision».
F.F.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.