Clusters à Tanger : les autorités durcissent les mesures et ferment des entrées    Fonds d'aide cinématographique : 19 projets retenus et plus de 24 MDH d'avances accordées    Croissance économique : Une régression de 5,8% anticipée par le HCP en 2020    Covid-19: 203 nouvelles contamination et 5 décés ces dernières 24H    Alerte météo : temps chaud et orages jusqu'à lundi au Maroc    Coronavirus : 3212 cas actifs dimanche 12 juillet à 18 heures, 12.283 guérisons    Sainte Sophie. Erdogan veut mettre la main sur l'Islam    Bourse: le flou persiste pour Casablanca    Espoir, engagement et responsabilité    Préférence nationale : voici les mécanismes qui seront opérationnels    Malheurs des ouvrières agricoles    Oppo A92 désormais disponible au Maroc    Sit-in des robes noires en solidarité avec le sulfureux Me Ziane    Test de dépistage pour le voyage... et pour la reprise du travail    8e réunion de la Commission ministérielle chargée des MRE et des Affaires de la Migration    Youssef Zalal: «Je veux devenir le meilleur au Monde!»    Abdeladim Chennaoui n'est plus    Le tourisme de demain sera celui de la Culture, de l'Ecologie et du Bien-être    Lkraimi, une vie à l'ombre...    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    Le dilemme Santé/Economie!    Pour la création d'une Haute Autorité de la Santé [Tribune]    RAM : Les passagers empruntant les vols au départ du Maroc sont dispensés de tests, mais...    Mohamed Hayak, directeur général de Chada FM, n'est plus    Marrakech : Hadirate Al Anwar signe une nouvelle œuvre [Diapo]    RAM renforce ses fréquences sur deux liaisons    Maroc vs Amnesty: Le gouvernement insiste sur les preuves    Liga: les résultats et le classement de la 36e journée    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Du quinoa pour le développement local de Foum El Oued
Publié dans L'Economiste le 27 - 03 - 2019

La culture du quinoa, largement pratiquée en Amérique latine dans les zones arides à forte salinité du sol, comme ici à Uyuni en Bolivie, répond parfaitement à la problématique d'agriculture des céréales dans la zone de Foum El Oued (Ph. Wikimedia)
Située à 20 km au sud de Laâyoune, Foum El Oued est considérée comme la station balnéaire la plus importante dans la région et l'une des plus belles plages du Royaume. Cette zone connaît également depuis plusieurs années une augmentation de la salinité des sols à cause de la montée de l'eau de mer dans les nappes souterraines. Il en résulte une baisse importante de la production des céréales dans les terres cultivables, affectant aussi bien la production locale que l'alimentation du bétail.
C'est dans cette perspective que s'inscrit le projet de quinoa de Foum El Oued, qui vient en réponse aux défis de la salinité de l'eau de cette zone. Mené par la Fondation Phosboucraâ, en collaboration avec le Centre international pour l'agriculture biosaline (ICBA), un programme de recherche sur les nouvelles cultures tolérantes à la salinité au périmètre de Foum El Oued a été mené durant trois années.
De l'introduction du quinoa à Foum El Oued est née l'idée de la coopérative qui a lancé sur le marché un nouveau type de couscous dit «Soudassi» avec 6 céréales et qui emploie 30 femmes de la région (Ph. SB)
Originaire d'Amérique du Sud, le quinoa est une céréale très populaire dans le monde pour sa valeur nutritive très élevée, mais surtout pour sa capacité particulière de se développer dans des sols très salins. Sur les 19 espèces introduites, il a été constaté que le quinoa, espèce nouvelle pour la région, se comporte très bien vis-à-vis de la salinité.
Les rendements grains sont élevés, atteignant une moyenne de production de 3 tonnes/ha, avec une qualité et une taille des graines très bonnes. Suite à ces résultats positifs, la Fondation a décidé de valoriser le quinoa sur place, et d'en faire un projet de développement économique au profit de la communauté de Foum El Oued.
«Nous avons aidé à la création d'une coopérative de 30 femmes dédiée à la fabrication de couscous six céréales sachant que la région est connue par le 5 céréales. L'innovation a consisté à intégrer le quinoa comme sixième composante du couscous, et par conséquent le couscous Soudassi a été mis sur le marché pour la première fois», assure Hajbouha Zoubir, présidente de la Fondation
. La coopérative Alayafa a donc été créée et a bénéficié de l'appui de la Fondation Phosboucraâ pour l'achat des équipements, la formation des 30 femmes membres de la coopérative, et la promotion du nouveau couscous dit «Soudassi». La coopérative a quant à elle assuré le packaging et l'emballage de ses produits au niveau local.
En à peine une année, le produit de la coopérative connaît tellement de succès, aussi bien au niveau local que lors des participations dans les expositions nationales, que «les femmes de la coopérative travaillent parfois 12 heures d'affilée par rotation d'équipes afin de répondre à la demande importante», atteste Jmiâa, présidente de la coopérative Alayafa.
Une dynamique encourageante qui offre des perspectives de développement pour la coopérative, dont les femmes membres pensent déjà à l'élargissement de la gamme de leurs produits et de leur local de travail.
De notre correspondante permanente, Sabrina BELHOUARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.