Le Nigéria décroche le premier ticket pour les huitièmes de finale    Taza. Première édition du festival national de la chanson marocaine    Les choses sérieuses commencent !    Auto Hall-DFSK. Un partenariat de fond    Trump avertit la Chine et critique l'Allemagne avant le G20    Inauguration à Kénitra de la première usine de Nexteer Automotive en Afrique    RAM digitalise son fret aérien avec Portnet    La MDJS certifiée par la World Lottery Association    CAN 2019 : les derniers jours d'Al Ahmadi avec les Lions de l'Atlas    Ell fait l'actu : Imane Ouaadil, nouvelle ambassadeur de SM le Roi auprès du Ghana    Elissa : «J'aimerais bien chanter en dialecte marocain»    Baccalauréat 2019 : La moisson exceptionnelle de Casablanca-Settat    Casablanca en quête d'un air plus frais    Lancement au siège de l'OCDE à Paris du 2e Programme Pays-Maroc    Le mal de maire!    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    L'Europe étouffe sous la canicule, qui va s'intensifier    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    La liste des nouveaux ambassadeurs reçus par le roi    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    Renault rénove un établissement scolaire dans la région d'Essaouira    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    Un policier à Casablanca accusé de chantage, vol et adultère    Tanger-Med : Avortement d'une tentative de trafic de 270 kg de chira    MRE, loin des clichés    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    Les Comores expriment leur "soutien sans réserve" à l'initiative marocaine d'autonomie    Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l'accord de pêche durable Maroc-UE    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    S'énerver plus pour vivre plus    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Offshoring: Oujda veut concurrencer Casablanca et Fès De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI
Publié dans L'Economiste le 25 - 04 - 2019

Plusieurs conventions ont été finalisées dont une avec le groupe Notoriety pour le recrutement de 500 jeunes, lors de cette 16e édition du SICCAM qui a reçu la visite de Othmane El Ferdaous, secrétaire d'Etat chargé de l'Investissement (au centre) et du wali de la région, Mouad El Jamaï (Ph. AK)
2.000 emplois dans l'offshoring d'ici 2020 dans l'Oriental. Faire des centres de contact et du digital des leviers de croissance, c'est l'ambition caressée par la région qui vient d'abriter la 16ème édition du Salon International des centres de contact et d'appel au Maroc, à la Technopole d'Oujda. L'objectif étant de présenter les opportunités d'emploi dans ce secteur à travers de nouveaux protocoles d'accord et de conventions. C'est le cas pour Notoriety, Xeed, Class room, ECA Assurances et d'autres opérateurs dans le BPO, le développement informatique et le e-learning.
Ainsi, le bassin de l'offshoring pourrait contribuer à la création de 4.000 emplois vers 2022 et faire de cette activité un secteur prometteur pour l'emploi. C'est ce qu'ont détaillé Mohammed Sabri et Mohamed El Ouahdoudi respectivement directeurs du CRI/Oriental et directeur général du SICCAM. De son côté, le CRI bataille pour faire face à la demande et assurer des emplois durables, pérennes et épanouissants pour les jeunes diplômés. Aussi, cinq sociétés internationales viennent de s'engager pour faire d'Oujda-shore un exemple de réussite dans les domaines des centres d'appels, l'informatique, le business process outsourcing (BPO) et l'Information technology outsourcing (ITO).
Le SICCAM s'inscrit dans le droit fil de la stratégie de la région qui cherche à s'ouvrir sur des nouveaux métiers tels que la digitalisation et la cyber-sécurité. L'objectif est de doter l'Oriental de marques territoriales liées au numérique tout en encourageant les entrepreneurs, les donneurs d'ordre et les responsables locaux à créer un écosystème numérique autour du digital et des call centers. Un atout non négligeable aussi, la région est une véritable pépinière en ressources humaines. Elle compte plus de 115.000 étudiants universitaires et ses élèves du primaire, sont «les premiers sur le plan national en mathématiques (pour ce qui est de l'enseignement public)», a précisé Othmane El Ferdaous, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Industrie. Il a aussi rappelé que la région est pilote en termes de qualité des partenariats public/privé. «Avec de tels avantages, il est illogique de ne pas investir dans l'Oriental», a-t-il martelé. Il faudra toutefois remédier à la qualité des services dans l'accueil, le transport du personnel engagé, l'application des normes RGPD, la gestion de la qualité tout en renforçant la différenciation compétitive, l'expertise et la Data.
La région dispose de tous les atouts pour devenir une destination offshoring. C'est, en effet, une véritable pépinière en ressources humaines. Elle compte plus de 115.000 étudiants universitaires (Ph. AK)
Pour rappel, le secteur des services, premier employeur sur le plan national, bénéficie d'un accompagnement financier spécifique au niveau de l'Oriental. Les trois premières unités installées dans chaque écosystème industriel bénéficient d'aides pour l'acquisition du foncier, l'aménagement et l'équipement des locaux ainsi qu'une prime de 6.000 DH pour chaque emploi créé. Ces subventions sont octroyées par le Conseil régional qui a créé un fonds d'aide à l'investissement doté d'un montant de 55 millions de DH, pour les entreprises pionnières ou citoyennes, a précisé Mohammed Mrabet, vice-président du CRO, chargé de l'investissement. Les projets qui y sont éligibles, sont ceux qui assurent au moins 20 emplois et qui engagent au moins 1 million de DH d'investissement. Pour sa part, le CRI facilite les procédures, cherche les profils, adapte les besoins de l'entreprise en terme de ressources humaines avec l'Ofppt et assure le recrutement avec l'Anapec.
En marge du salon, une vingtaine de conférences se rapportant aux centres d'appels, l'informatique offshore ont été animées par des experts. Il était surtout question de la qualité de vie dans l'Oriental, la Cyber-sécurité, la conformité RGPD, la fuite des cerveaux ou encore comment entreprendre à Oujda. D'autres intervenants ont focalisé sur l'intelligence artificielle, les opportunités et menaces pour les centres de contacts, les services dématérialisés pour l'entreprise et l'assuré, l'amélioration de la productivité des centre d'appels, les offres Centrex pour les entreprises et comment faire des call centers des centres d'excellence.
Vérités du wali
Pour Mouad El Jamaï, wali de l'Oriental et gouverneur de la préfecture d'Oujda, la région de l'Oriental est dans une situation délicate pour investir dans un secteur traditionnel. Elle est contrainte à débourser 50 centimes de plus que les autres régions, pour chaque litre de carburant. Ce qui l'oblige à innover et s'investir dans de nouveaux créneaux. «Dieu merci, Internet est payé au même prix à Oujda qu'à Casablanca, Fès, où Laâyoune et le m2 du foncier industriel est à moitié prix dans l'Oriental. Avec ces acquis, la région est en mesure de se hisser en pôle attractif dans le secteur des technologies de l'information» a-t-il précisé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.