Le Nigéria décroche le premier ticket pour les huitièmes de finale    Taza. Première édition du festival national de la chanson marocaine    Les choses sérieuses commencent !    Auto Hall-DFSK. Un partenariat de fond    Trump avertit la Chine et critique l'Allemagne avant le G20    Inauguration à Kénitra de la première usine de Nexteer Automotive en Afrique    RAM digitalise son fret aérien avec Portnet    La MDJS certifiée par la World Lottery Association    CAN 2019 : les derniers jours d'Al Ahmadi avec les Lions de l'Atlas    Ell fait l'actu : Imane Ouaadil, nouvelle ambassadeur de SM le Roi auprès du Ghana    Elissa : «J'aimerais bien chanter en dialecte marocain»    Baccalauréat 2019 : La moisson exceptionnelle de Casablanca-Settat    Casablanca en quête d'un air plus frais    Lancement au siège de l'OCDE à Paris du 2e Programme Pays-Maroc    Le mal de maire!    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    L'Europe étouffe sous la canicule, qui va s'intensifier    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    La liste des nouveaux ambassadeurs reçus par le roi    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    Renault rénove un établissement scolaire dans la région d'Essaouira    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    Un policier à Casablanca accusé de chantage, vol et adultère    Tanger-Med : Avortement d'une tentative de trafic de 270 kg de chira    MRE, loin des clichés    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    Les Comores expriment leur "soutien sans réserve" à l'initiative marocaine d'autonomie    Chambre des représentants : Adoption de trois conventions relatives à la ZLECAF et à l'accord de pêche durable Maroc-UE    Le Cameroun réussit son entrée, le Ghana chancelle    Youssef Amrani, nommé à Prétoria, « ready to work »…    Soulaliyates, Laftit veille au grain…    Mawazine 2019 : Elissa embrase Nahda    Royal Air Maroc en représentation au Caire, en marge de la CAN    Régionalisation avancée et mise en œuvre d'une stratégie visant la préservation de l'identité des MRE    YouTube pressé de mieux protéger les enfants    Divers    El Hadji Diouf Jouer la CAN en Egypte est une chance !    Jordan Ayew, la stagnation du prodige    La Côte d'Ivoire réussit son entrée en matière    Sommet des deux rives : Engagements pour une nouvelle ambition en Méditerranée    S'énerver plus pour vivre plus    Très attendu par ses fans, Reda Taliani cartonne à Salé    Chellah à l'heure de la musique tzigane    "Toy Story 4" en tête du box-office    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Désinformation: Bruxelles tacle les plateformes en ligne
Publié dans L'Economiste le 26 - 04 - 2019

Les «fake news» vont-elles troubler la campagne des élections européennes (prévues du 23 au 26 mai) comme elles l'ont fait avec celle du référendum du Brexit ou de l'élection de Donald Trump? C'est la grande inquiétude des autorités européennes qui ont mis en place un code de bonnes pratiques (voir aussi «Combattre la désinformation en ligne: Ce que propose Bruxelles», cf notre édition N° 5262 du 30/04/2018). Sous pression, les plateformes en ligne (Facebook, Google et Twitter) se sont engagées pour lutter contre la désinformation. Signataires du code de bonnes pratiques, elles doivent rendre compte tous les mois des actions prises dans la perspective des élections. La Commission européenne a publié les progrès accomplis en mars 2019. Voici quelques conclusions:
Google a fait part de mesures spécifiques prises pour améliorer le contrôle des placements de publicité dans l'UE, avec des informations détaillées par Etat membre. La plateforme a fait le point sur sa politique en matière de publicités électorales, dont la mise en oeuvre a débuté le 21 mars 2019. Elle a annoncé le lancement de son rapport sur la transparence en matière de publicité électorale au sein de l'UE ainsi que la mise à disposition, en avril, de sa bibliothèque d'annonces dotée d'un moteur de recherche. Google n'a pas fait état de progrès supplémentaires en ce qui concerne la définition des publicités engagées. Comme dans le dernier rapport, des données mondiales ont également été fournies concernant la suppression d'un grand nombre de chaînes YouTube pour infraction à ses règles en matière de spams, de pratiques trompeuses et escroqueries et d'usurpation d'identité.
Facebook a communiqué sur les dispositions prises contre les publicités qui contrevenaient à ses règles pour cause de contenu médiocre, perturbateur, trompeur ou faux ou qui contournaient ses systèmes. La plateforme a fourni de plus amples informations sur ses règles en matière de publicités à caractère politique, qui s'appliqueront également à Instagram. L'entreprise a signalé le lancement à l'échelle mondiale, le 28 mars 2019, d'une nouvelle bibliothèque d'annonces «Ad Library» accessible au public, couvrant Facebook et Instagram, et a souligné l'extension de l'accès à son interface de programmation de cette bibliothèque. Facebook a communiqué le nombre de faux comptes fermés dans le monde au 1er trimestre de 2019 et fait état du démantèlement de huit réseaux à «comportement coordonné non authentique», originaires de la Macédoine du Nord, du Kosovo et de Russie. Le rapport n'indique pas si ces réseaux ont également affecté des utilisateurs dans l'UE.
Twitter a informé sur la mise à jour de ses règles en matière de publicités de campagne politique. Comme il a fourni de plus amples informations sur la divulgation publique des publicités à caractère politique dans son centre pour la transparence publicitaire «Ad Transparency Centre». Le réseau social a fourni des chiffres sur les actions entreprises contre le spam et les faux comptes, mais n'a pas donné d'informations supplémentaires sur ces actions ni sur la manière dont elles sont liées à des activités dans l'UE. Twitter n'a fait état d'aucune mesure visant à améliorer le contrôle des placements de publicité, ni fourni d'indicateurs relatifs à ses engagements dans ce domaine.
Prochaines étapes
Dans le cadre de la mise en oeuvre du code de bonnes pratiques, les plateformes en ligne ont rencontré les autorités réglementaires nationales, qui prennent part au Groupe des régulateurs européens pour les services de médias audiovisuels (ERGA), le 16 avril 2019. Objectif: discuter de la fonctionnalité de leurs référentiels sur les publicités à caractère politique. A l'approche des élections européennes, la Commission européenne suit de près le contrôle des placements de publicité, celle à caractère politique et engagée outre l'intégrité des services. Bruxelles procédera à une évaluation globale des 12 premiers mois d'application du code d'ici à la fin de 2019. Si les résultats se révélaient insuffisants, d'autres mesures seront proposées y compris de nature réglementaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.