Le monde arabe en 2033 [Analyse]    Le CCSRS alerte sur l'aggravation au Maroc en 2020 avant une reprise graduelle en 2021    Coronavirus : 228 nouveaux cas, 14.607 au total, mardi 7 juillet à 18h    Hausse du SMIG : Voici ce que vous devez savoir    Tensions sino-américaines en mer de Chine    Les villes-hôtes candidates se mettent au travail    441.238 candidats à la session normale    Coronavirus au Maroc : 228 nouveaux cas à 18h    L'épidemie de Covid-19 s'accélère et le pic n'est pas atteint, avertit l'OMS    Covid-19 : Le Fonds spécial fonctionnera jusqu'à fin 2020    BDS – Défendre une cause c'est bien, respecter les avis des autres c'est mieux    SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan décroche le baccalauréat avec mention «très bien»    Milouda: Une leçon de vie écrite aux couleurs de l'espoir    La Fondation du Forum d'Assilah annonce son programme d'activités culturelles et artistiques d'été    Le président brésilien annonce sa contamination au Covid-19    Les mosquées ouvriront leurs portes    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Officiel: la date de réouverture des mosquées au Maroc    La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    11.900 heures sur les ondes et 7.400 sur les chaînes télévisées de la SNRT    Qui est Driss Isbayene, le nouvel ambassadeur du Maroc au Mali ?    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Meilleurcreditimmo.ma lance le premier programme de parrainage en ligne au Maroc    US Round Up du mardi 7 juillet – Keisha Lance Bottoms, Sebastián Athié, Novavax, New-York, OCDE    Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Plusieurs projets de développement adoptés    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    Forte vague de chaleur mardi et mercredi dans plusieurs provinces marocaines    Mauritanie : l'ex-président convoqué devant une commission d'enquête    Casablanca: il a tout perdu à cause de l'incendie de sa chambre (VIDEO)    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    CGEM/PPS : rencontre autour du développement économique et social    La loi de finances rectificative au menu du Conseil de gouvernement    Les États-Unis n'accorderont pas de visas aux étudiants étrangers si les cours sont en ligne    Fermeture des frontières: le nombre de MRE ayant rejoint leurs pays de résidence    Nador: une cellule terroriste démantelée par le BCIJ    La Chambre des représentants réagit au dernier rapport d'Amnesty    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    Ramid-Amnesty. Le grand dilemme du ministre des droits de l'Homme    Observations sur le dernier rapport annuel du Conseil national des droits de l'Homme    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    Plaidoyer pour une culture intégrée dans l'offre touristique au Maroc    La série "H" débarque sur Netflix    La CAF, la FIFA, l'OMS et la SGSA réunies pour discuter de lasécurité et dela sûreté en Afrique    Le cyclisme national reprend de plus belle après trois mois de suspension    France: la composition du nouveau gouvernement attendue ce lundi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ressources hydriques: L'Oriental serre la vis
Publié dans L'Economiste le 30 - 04 - 2019

Malgré la baisse en apports pluviométriques, le taux de remplissage des barrages est en mesure de couvrir les besoins de la région pour cet été et préparer la prochaine saison agricole
L'Agence du bassin hydraulique de la Moulouya (ABHM) vient de lancer un road show régional pour sensibiliser sur l'optimisation de la gestion des ressources en eau. Un périple qui la conduira dans les provinces de l'Oriental à la rencontre des agriculteurs principalement et des usagers de l'eau en général.
Des actions menées en collaboration avec l'Office régional de la mise en valeur agricole de la Moulouya (Ormvam), l'Agence belge de développement et les autorités locales. Le but est d'alerter sur la problématique de la surexploitation des ressources en eau tout en mettant en relief les dispositions relatives au contrôle du domaine public hydraulique.
Au programme également de ces journées, des exposés sur les dispositions de la loi 36-15 sur l'eau et le rôle de la police des eaux dans le contrôle du domaine public hydraulique, ainsi que la gestion des périmètres irrigués et des eaux souterraines.
Ces rencontres de sensibilisation font écho aux nouvelles orientations du département de l'eau mettant l'accent sur la nécessité d'assurer un meilleur approvisionnement dans les zones qui en ont besoin. C'est également pour assurer un meilleur accompagnement des unités agroindustrielles, industrielles, touristiques et périmètres irrigués.
La dynamique générée par l'ensemble de ces unités a doublé les besoins de la région en eau potable et d'irrigation et nécessite une nouvelle approche d'exploitation des ressources. Pour le moment, le taux de remplissage des barrages de la région n'est pas alarmant malgré une saison pluviométrique en dessous de la moyenne.
«Toutefois il est temps de sensibiliser l'ensemble des exploitants de cette ressource à la nécessité de l'économiser et de la protéger» précise Boubker El Houadi, directeur de l'Agence du bassin hydraulique de la Moulouya (ABHM).
À cause des changements climatiques l'apport en eau du bassin hydraulique de la Moulouya connaît une baisse de 6% par an. Un déficit qui pourrait avoir un impact négatif sur le développement socioéconomique si les démarches préventives ne sont pas actionnées.
Pour y parvenir, l'ABHM ne compte pas seulement sur la sensibilisation mais aussi sur la dissuasion. C'est la tâche à laquelle s'attelle sa brigade chargée de la protection de cette ressource et l'interdiction de tout empiètement sur le domaine public hydraulique, tel le creusage des puits et le prélèvement de l'eau des rivières sans autorisation.
Cette brigade opère en collaboration avec les brigades des ministères de la Santé, l'Agriculture, la gendarmerie royale et celle de l'environnement. L'objectif est de mettre sur les rails des brigades provinciales pour veiller à une meilleure exploitation de l'eau.
Ce que préconise la loi 36-15 relative à l'eau
C'est une loi qui fixe les règles d'une gestion intégrée, décentralisée et participative des ressources en eau. Le but est de garantir le droit des citoyennes et des citoyens et de faciliter l'accès à l'eau. L'utilisation rationnelle et durable avec une meilleure valorisation quantitative et qualitative de l'eau, des milieux aquatiques et du domaine public hydraulique, est aussi au centre de cette loi. S'y ajoutent les dispositions et les règles de prévention des risques liés à l'eau pour assurer la protection et la sécurité des personnes, des biens et de l'environnement.
Par ailleurs, cette règlementation met en place les outils de planification de l'eau ; y compris les eaux usées, les eaux de mer dessalées pour accroître le potentiel hydrique national en tenant compte des changements climatiques afin de s'y adapter.
De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.