Bac 2019. 150 personnes interpellées pour fraude    AWB lance un emprunt obligataire d'un milliard de dirhams    Maroc Telecom, 1ère privatisation du programme de la LdF 2019    Un suspect arrêté dans l'affaire de l'agression d'une allemande    Crise au PAM : la réunion de la commission préparatoire maintenue à Agadir    BAC 2019. Les résultats seront affichés le 26 juin    Larache: Coup d'envoi du 9e festival international d'équitation « Mata »    Inauguration officielle du Smap Paris 2019    CAN 2019 : Royal Air Maroc mobilise 54 vols supplémentaires depuis et vers l'Egypte    Relance du secteur immobilier : Fassi Fihri sollicite les MRE    Arabie Saoudite: Le conflit s'intensifie    Dialogue social: à combien s'élève le coût de l'accord ?    Bac: Nouveaux cas de triche!    Enseignement public payant: Le niet des parents    Visa se mobilise pour la CAN    Marrakech: Le festival des arts populaires fête un demi-siècle    Un salon pour encourager les jeunes à lire    Dialogue social : Le coût global de l'accord s'élève à plus de 14 milliards de dirhams    SAEDM et REALITES scellent un partenariat    Copa America : Le Brésil en reconquête sans Neymar    Les sanctions de la Commission de discipline et de fair-play    Meeting International Mohammed VI : Beau plateau attendu aux épreuves de sprint    Le Mpay Forum, un observatoire de veille en Mobile payment, Mobile banking et Fintech    Un roadshow national pour promouvoir l'accès des TPME au financement et à la commande publique    Activités du parti    Attaques contre deux pétroliers en mer d'Oman    Pour améliorer le goût de vos aliments, mangez assis !    Insolite : Le tatouage du patron de Twitter    Jessica Préalpato, la pâtissière qui bouscule le dessert    Rapatriement des familles de l'EI Que font leurs pays d'origine ?    News    Younes Moujahid à la tête de la FIJ    Zagora à l'honneur du "Moroccan day" aux Etats-Unis    "Rolling Thunder Revue", quand Scorsese s'amuse à raconter Dylan    Nouvelle édition du Moussem culturel international d'Assilah    CAN 2019. Ce qui attend les Lions de l'Atlas    La Fondation nationale des musées s'allie au ministère de la culture    Célébrations de la Fête du Trône. Les consignes du ministère de la Maison royale, du protocole et de la chancellerie    Moujahid, premier journaliste arabe et africain à la tête de la FIJ    Ouyahia écroué, Sellal entendu par un juge d'instruction    Le Suriname salue le rôle de «leader africain» de SM le Roi Mohammed VI    Taper sur Trump? C'est possible à un salon tech en Chine    NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre    Caractère officiel de l'amazigh : Le conseil provincial de Tiznit premier à passer à l'acte    Entre pirates, collision ou missiles, les tankers évoluent en eaux troubles    Compromis européen sur un budget de la zone euro    La protection des données revêt une importance capitale pour Bank Al-Maghrib    Journée mondiale des donneurs de sang    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oujda: Le festival des sciences cartonne
Publié dans L'Economiste le 03 - 05 - 2019

La manifestation entend contribuer à insuffler une culture scientifique et technique, tout en encourageant les jeunes à innover (Ph. AK)
Le rideau est tombé dimanche dernier sur la 8e édition du festival des sciences de l'Oriental, qui a connu un franc succès auprès des élèves ciblés. Plus de 4.000 écoliers et collégiens d'Oujda ont participé à la réalisation de démonstrations scientifiques avec des moyens rudimentaires.
Destinée à la jeunesse estudiantine et aux enfants de l'Oriental, cette édition a proposé une panoplie d'activités, sous forme d'ateliers ciblant les mathématiques, la physique, la robotique, l'astronomie, médecine, économie, génie civil, génie industriel et génie informatique.
Et pour donner plus de convivialité à ces enseignements pratiques, deux espaces grandeur nature ont servi de plateformes à des expériences reproductibles: Le parc Lalla Aïcha et le chapiteau du Centre d'études et de recherche humaines et sociales. Des ateliers de vulgarisation scientifique pour convaincre les plus hésitants à développer des réflexes de créativité scientifique.
La finalité de ce festival est d'instaurer une culture scientifique dès le bas âge et démontrer que les élèves des écoles périphériques ont soif de découvertes et qu'ils n'ont rien à envier aux élèves des quartiers huppés.
«Il ne suffit pas d'avoir des bonnes notes dans les matières scientifiques pour être un scientifique. Il faut développer des réflexes scientifiques en toute liberté. Spécialement chez les élèves qui n'ont pas les moyens de se procurer les nouveaux outils d'accompagnement scolaire», précise Jamal Yousfi, responsable de la communication à la maison des sciences. C'est ce que propose le festival des sciences qui milite pour casser les préjugés qui classent les enfants des quartiers périphériques d'élèves sans penchants scientifiques.
«Plus on s'éloigne de la centralité des villes moins on trouve d'élèves scientifiques, car les matières scientifiques sont diabolisées auprès de ces écoliers. De fait, ils sont victimes d'une très mauvaise orientation», explique de son côté Jawad Ben Eddi, président de la fondation Omar Ibn Abdelaziz, organisatrice du festival des sciences.
Toutes les explications et démonstrations sont faites à partir d'objets qui sont à la disposition de tous, pour encourager les élèves des quartiers périphériques à avoir confiance en leurs capacités.
Le nouveau concept pour la 8e édition du festival des sciences consiste en l'organisation de visites par bloc, qui correspondent à des domaines de recherche scientifique: la médecine, l'astronomie l'économie et le jeu. Approche qui facilite l'assimilation et motive les écoliers à tenter leurs propres expériences. C'est également une préparation pour la 9e édition qui sera organisée au début de l'année scolaire et non à sa fin, comme ce fut le cas pour les huit précédentes éditions.
De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.