« Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Le parlement de l'enfant : Une expérience prometteuse    Le Registre national électronique des sûretés mobilières prévu pour le printemps 2020    La sélection nationale des joueurs locaux s'impose face à la Guinée    Casablanca accueille la 3ème édition de China Trade Week    Angleterre: Avec Mourinho, ça va déménager à Tottenham!    Les avocats manifestent contre l'article 9 du PLF    Ford se lance dans l'électrique, avec sa marque emblématique Mustang    «Le Mans 66» vrombit en tête du box-office nord-américain    Range Rover Evoque. Sur les traces du Velar    La Hassania d'Agadir se sépare de Gamondi    Ferrari Roma. Honorée par son chef d'Etat    Tkayes School dédie sa 6ème édition à la région de Casablanca    La sécurité au coeur de la stratégie de Vivo Energy Maroc    Une journée autour l'innovation dans l'industrie automobile    Le HCP dresse l'état des entreprises au Maroc    Vidéo. Un séisme frappe le Mexique    Japon: Shinzo Abe bat le record de longévité d'un Premier ministre    Funérailles de Mustapha Iznasni à Rabat    Le peuple marocain célèbre l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Hasnaa    Dépollution et environnement    15.000 postes sont à pourvoir : Près de 160.000 candidats au concours des enseignants-cadres des Académies    Coupe du Trône: Le TAS de Casablanca entre dans l'histoire    Rajae Lahlou: La quête de soi        Jean Numa Caux à l'espace Rivages à Rabat    Mehdi El Jazari dans «Hayna»    L'Iran dit avoir « repoussé l'ennemi », après de violentes manifestations    Législation. Les conseillers approuvent la loi 57-18 sur les sacs en plastique    SIDA. L'expérience marocaine évaluée    Sport-étude. TIBU s'allie avec des Américains    Forum des jeunes leaders. Une plateforme d'expression    Le PPS dans l'opposition    Presse francophone. Le Maroc présent aux assises de l'UPF    Destitution de Trump: Les républicains attaquent un témoin lors d'auditions marathon    Violences sur les réseaux : Seule une femme victime sur dix porte plainte    Migration. Les sans-papiers marocains au cœur du conflit catalan    L'intégration socioprofessionnelle des migrants au Maroc mise en lumière à Genève    Hay Mohammadi en fête    Taourirte bientôt dotée d'un nouveau tribunal de première instance    Participation marocaine au Forum de Dakar sur la paix et la sécurité    Les fonds envoyés à l'étranger par les résidents de l'UE en hausse à 35,6 milliards d'euros en 2018    La Biennale de Rabat et l'exposition "Trésors de l'Islam en Afrique" dépassent la barre de 100.000 visiteurs    Alae Megri érige un pont artistique entre le Maroc et l'Amérique latine    Les artistes marocains dominent les nominations aux "Africa Music Awards"    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Médecine: Le spectre d'une année blanche plane toujours
Publié dans L'Economiste le 07 - 05 - 2019

La solution réside dans le renforcement et l'amélioration des qualités de service pour opérer dans des conditions favorables, scandent les futurs médecins (Ph. AK)
En grève depuis plus d'un mois, les étudiants des facultés de médecine (générale, dentaire, pharmacie) campent sur leurs positions et comptent boycotter les examens de fin d'année.
Ils viennent de le confirmer lors du sit-in national qu'ils ont tenu à Tanger, vendredi dernier, et le spectre d'une année blanche se profile à l'horizon. Les étudiants des sept facultés de médecine du Royaume ne sont pas convaincus par les récentes propositions des départements de tutelle: ministères de l'Enseignement supérieur et de la Médecine.
Les futurs médecins protestent contre ce qu'ils qualifient de décisions unilatérales. Ils regrettent également l'exclusion de leur représentant des réunions ministérielles consacrées à leurs revendications. «Il est inconcevable de prendre des décisions qui concernent l'avenir des étudiants en médecine sans que les premiers concernés ne soient conviés pour détailler leur cahier revendicatif», souligne Ilyas El Khatib, membre de la Coordination nationale des étudiants en médecine au Maroc (CNEM).
Pour marquer leur détermination à boycotter les examens du 2e semestre de l'actuelle année universitaire, les étudiants de la faculté de médecine ont organisé, à l'occasion du 1er mai, des sit-in de protestation dans des places publiques, à travers plusieurs villes. C'est le cas pour ceux d'Oujda qui ont organisé un sit-in en plein boulevard Mohammed V, une marche au sein de leur faculté et au CHU Mohammed VI d'Oujda.
Une opportunité pour rappeler leur cahier revendicatif: révision de l'ordre des concours de résidanat, d'internat et d'intégration ainsi qu'un déploiement réfléchi des ressources humaines, l'élargissement des terrains de stage, revalorisation des indemnités des étudiants, révision de la circulaire ministérielle organisant le travail des étudiants de la 7e année dans les centres de santé, les urgences et les centres hospitaliers, une augmentation des postes budgétaires pour le concours d'internat et de résidanat et l'exclusion des étudiants du privé de ces concours.
«La nouvelle réforme des études médicales n'est pas encore finalisée pour les étudiants du troisième cycle alors qu'on est à quelques mois de son application», déplorent des étudiants en 7e année de médecine à la faculté d'Oujda.
D'autres précisent, de leur côté, que l'actuelle circulaire organisationnelle est considérée comme un service civil obligatoire pour les étudiants de 7e année car elle a pour finalité de combler le manque en ressources humaines. Or, la priorité pour un étudiant en faculté de médecine est de bénéficier d'une formation de qualité et non de servir de palliatif aux attentes sociales.
Ali KHARROUBI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.