L'ex-PDG de Platinum Power rebondit mais...    Royal Air Maroc: Le détail du plan de départs "volontaires"    Investissement: 94 projets en cours de réalisation à Fès-Meknès    France: Le gouvernement d'Edouard Philippe démissionne    Bac 2020: L'examen démarre avec des mesures sanitaires strictes    Covid19: Le Maroc franchit la barre des 13.000 cas    Trafic de drogue: Un réseau maroco-espagnol démantelé    Industrie culturelle: Les premières mesures avant la stratégie    Achraf Hakimi débarque à l'Inter Milan    "Night Walk" : Premier long métrage marocain distribué à Hollywood    Les stars de la musique appellent à sauver la scène britannique    Tom Hanks : Je ne sais pas quand est ce que je vais pouvoir reprendre mon travail    Les allégations algéro-polisariennes mises à nu devant le CDH    Les prix font un bond de 2,9% dans la métallurgie en mai    L'ANP et l'AFD renforcent leur partenariat pour un développement durable et compétitif des ports    L'ouverture des frontières espagnoles aux Marocains conditionnée par la réciprocité    Rapatriement d'un nouveau groupe de Marocains bloqués en Egypte    Le Maroc appelle l'Unesco à plancher sur un multilatéralisme innovant, pragmatique et inclusif    Le Maroc demande officiellement à Amnesty International d'apporter la preuve de ses accusations    Exposé de Mohamed Benabdelkader sur le schéma directeur de la transformation digitale du système judiciaire    L'ovalie nationale est plus que jamais sur la touche    L'EN de futsal se hisse au 24è rang mondial    Mise à nu de la propagande de l'Algérie et du «Polisario» sur les droits de l'Homme au Sahara    Les médias palestiniens se félicitent de l'initiative du Premier secrétaire de l'USFP    Crise du Covid-19: le Maroc salué par la Commission européenne    Bourita: le Maroc ne peut accepter les allégations sans preuves claires    «En créer l'atmosphère nécessaire, d'unité et d'enthousiasme»    Le groupe BCP dévoile une nouvelle organisation pour soutenir sa dynamique    Coronavirus: 319 nouveaux vendredi 3 juillet à 18 heures, 9160 guérisons au total    Premier League: Manchester City corrige Liverpool!    Quand les footballeurs marocains font le bonheur des clubs égyptiens    Liga: le Real Madrid creuse l'écart, Messi veut claquer la porte!    Très touchée par La pandémie l'Espagne revient a La vie    «L'art pour l'espoir»: 27 regards à l'ère de la pandémie    Tanger: un gardien de nuit sème la terreur dans une station-service    L'Espagne maintiendra les frontières avec le Maroc et l'Algérie fermées par manque de réciprocité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Plus de 150 Marocains rapatriés d'Egypte    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    Démission du gouvernement français: ce que l'on sait    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bus à Casablanca: 2,4 milliards de DH pour le futur réseau
Publié dans L'Economiste le 16 - 05 - 2019

Près de 2,4 milliards de DH. C'est l'investissement nécessaire pour l'acquisition d'un parc de 700 bus qui seront en circulation à Casablanca d'ici 2021. A quelques mois de l'échéance du contrat de gestion déléguée de M'dina bus, l'Etablissement de coopération intercommunal (ECI) et la SDL Casa-Transports préparent le terrain pour le prochain délégataire des services de transport urbain par bus.
La ville souhaite ainsi acquérir son propre parc et le confier en exploitation au délégataire (comme pour le tramway). La ville supportera ainsi les investissements dans la flotte afin d'éviter les défaillances du délégataire (et ne pas commettre les mêmes erreurs du contrat avec M'dina bus).
Une convention liant plusieurs parties, dont L'Economiste détient une copie, énumère les obligations ainsi que l'apport financier de chaque partenaire pour l'acquisition du futur parc de bus. L'on apprend ainsi que la ville prévoit d'acheter 540 bus d'une longueur de 12 m et 160 de 18 m. Les frais d'acquisition tourneront autour de 1,9 milliard de DH (TTC).
Mais ce n'est pas tout. Il faudra aussi doter le futur réseau d'un système de billetterie qui nécessitera un investissement de 108 millions de DH. Quant à la réhabilitation des centres ou dépôt de bus (chargés du remisage et de la maintenance) ainsi que la mise en place d'une unité centrale de commandes, ils devront coûter 270 millions de DH environ.
Près de 72 millions de DH supplémentaires serviront à l'installation du système d'aide à l'exploitation et à l'information des voyageurs. Le reste, soit 30 millions de DH, est consacré aux études techniques et juridiques.
En vertu de la convention, le plus gros de l'investissement est supporté par l'Intérieur et les Finances via le Fonds d'accompagnement à la réforme du transport routier urbain et interurbain (FART). A lui seul, ce fonds financera plus de 1 milliard de DH.
La région Casa-Settat contribuera à hauteur de 245 millions de DH et la commune urbaine de Casablanca à 215 millions de DH. Le reste, soit plus de 956 millions de DH, sera financé via un crédit bancaire. Les premiers bus devront être livrés en plusieurs tranches (à partir du mois d'avril au mois d'octobre 2020). Mais 700 bus sont-ils suffisants pour répondre aux besoins énormes d'une ville comme Casablanca?
Déjà en 2004, l'estimation des besoins, à l'arrivée de M'dina bus, était de l'ordre de 1.200 bus. Aujourd'hui, l'extension de la ville (et les 18 communes qui composent l'ECI) fait que même une flotte de 700 véhicules ne peut couvrir la demande, sachant que le parc actuel de M'dina bus est bon pour la casse.
Les missions de Casa-Transports
EN vertu de la convention qui lie les différents intervenants, Casa-Transports devra superviser les études pour le lancement et l'exécution du projet et assurer le suivi des réalisations conformément aux normes en vigueur. La SDL devra également rédiger des rapports aux termes du projet et effectuer un audit via un bureau d'études externe. Casa-Transports mettra ensuite le parc de bus à la disposition de l'exploitant qui succédera à M'dina bus. Pour rappel, trois concurrents postulent pour ce marché, à savoir RATP, Alsa et Chennaoui. L'adjudicataire sera désigné dans les semaines à venir.
Aziza EL AFFAS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.