Barrage sur le Nil: Vers un compromis    Des stars mondiales du surf se défient à Taghazout    Fin de saison pour Mahmoud Benhalib après un tacle meurtrier    Météo: les prévisions de ce mardi    Meknès: Arrestation d'une SDF pour enlèvement d'un nourrisson    La deuxième phase de «Jeunes des 2 rives» lancée à Agadir    Ingénierie gouvernementale. Quel bilan des 100 premiers jours ?    Les femmes mises au ban du développement    Tanger Med dresse un bilan satisfaisant de ses activités    Les EEP bénéficient de plus de 28 MMDH de déblocages à fin novembre    La croissance du nombre de touristes internationaux a ralenti en 2019 à 4%    Bientôt une Cité des arts et de la culture pour Essaouira    A Meknès, des professionnels du tourisme pointent du doigt sur les maux du secteur    Redresser les rendements de leurs portefeuilles, un défi pour les institutionnels, dixit Khalid Cheddadi, PDG de la CIMR    Analyse: Villes sans bidonvilles, ce gouffre financier !    Le Forum stratégique maroco-égyptien se félicite de l'ouverture de consulats généraux africains à Laâyoune et Dakhla    Accord international pour relancer les efforts de paix en Libye    Des ex-guérilleros salvadoriens protègent la forêt qui leur avait donné refuge    L'accord avec Pékin n'offre qu'un répit au secteur technologique américain    Libye: Accord international pour relancer les efforts de paix    Pour 2020, le FMI prédit une « reprise poussive » de la croissance mondiale    Conférence de Berlin sur la Libye : Le Maroc exprime son étonnement    Le financement de l'économie nationale au coeur d'un colloque à la Chambre des représentants    Au menu du prochain Conseil de gouvernement    Insolite : Klinsmann épinglé    RSB-Raja, un choc qui a tenu toutes ses promesses    Les sales besognes de Larbi Naji    Coupe du Monde 2022: Zone Afrique, horaires du tirage et tout ce qu'il faut savoir    Le MCO continue sur sa lancée    Le gotha du football africain sera à Salé le 1e février    Latifa Akharbach s'entretient à Rabat avec l'ambassadeur d'Australie au Maroc    Presse : Le gouvernement pense à fusionner papier et digital    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Divers    Trois raisons qui expliquent une rapide prise de poids chez les hommes    Casablanca : Arrestation d'un «escroc en ligne»    Virus: Un troisième mort, l'épidémie s'étend en Chine et gagne la Corée du Sud    Boulemane: 1.300 bénéficiaires d'une caravane médicale    Agadir à l'heure des "Journées de Tiznit"    "Bad boys for life" en tête du box office nord-américain    Abdelouahab Doukkali enchante le public saoudien    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Maroc-Chine: Deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Zina Daoudia vivement critiquée pour son ode au Prince Salmane d'Arabie Saoudite    Essaouira : Bayt Dakira, le symbole !    Festival Cas'Arts : Des stars et des hommages pour la 3ème édition    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Des milliers de binationaux en plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Startups: L'OCP met le turbo
Publié dans L'Economiste le 21 - 05 - 2019

Le groupe OCP souhaite reproduire avec les startups à fort potentiel le même schéma qu'avec Jacobs Engineering et IBM, deux géants avec lesquels il a créé des joint-ventures (Ph. H.E.)
Le groupe OCP se donne les moyens de soutenir les startups. L'Université Mohammed VI Polytechnique a signé, jeudi 16 mai, un accord de partenariat avec le réseau mondial d'accélérateur des startups. C'était en marge du forum Viva Technology qui se tient les 16 et 17 mai à Paris, un événement d'envergure mondial dédié aux startups.
La convention entre l'Université Mohammed VI et MassChallenge a pour objectif de soutenir le programme Bridge to MassChallenge destiné à promouvoir les startups développées par l'Université Polytechnique et le groupe OCP. Cet arrimage permettra au groupe de profiter de l'expertise de MassChallenge en matière d'appui aux startups. En unissant leurs efforts, les deux partenaires pourront mieux stimuler la «vitalité économique et la création d'emplois en encourageant l'entrepreneuriat».
MassChallenge est un réseau mondial d'accélérateur des startups qu'il accompagne sans y prendre de participation. Il est basé aux Etats-Unis, au Mexique et en Suisse. A ce jour, les anciens du réseau ont levé plus de 4 milliards de dollars et généré 2,5 milliards de dollars de revenus avec à la clé 120.000 emplois. Le dispositif Innovation et Entrepreneuriat fédère les acteurs d'un écosystème qui œuvrent pour fournir aux startups l'accès à diverses ressources leur permettant de se développer.
De gauche à droite, Matt Lashmar, directeur général de MassChallenge Suisse, et Hicham El Habti, secrétaire général de l'Université Mohammed VI Polytechnique à l'issue de la signature de la convention de partenariat signée jeudi 16 mai à Paris (Ph. OCP.)
L'Université Polytechnique a établi de nouveaux standards dans le domaine de la formation. Elle a pour objectif de soutenir la recherche, l'innovation et l'entrepreneuriat. Le partenariat stratégique avec MassChallenge lui permettra de monter en régime puisqu'elle pourra mieux connecter le continent africain au réseau mondial de la recherche et de l'innovation.
Pour sa part, le réseau MassChallenge, dont l'appui aux startups est au cœur de la stratégie, soutient les entrepreneurs à fort potentiel en les mettant en contact avec des entreprises partenaires et des mentors de premier plan. Le réseau s'appuie sur un curriculum business dispensé par des experts et destiné aux startups.
Pour le groupe OCP, l'investissement dans les startups coule de source vu qu'il se projette déjà vers 2030. Après une première participation au forum mondial, Viva Technology qui s'est tenu l'année dernière à Paris, cette fois-ci, il a participé de manière active avec l'ensemble de son écosystème: outre l'OCP SA, l'Université Polytechnique, l'école 1337, Technology Services (joint-venture créée avec IBM),... «A travers cette participation, le groupe souhaite soutenir les startups et promouvoir l'innovation», explique Mohamed Laklalech, Chief Digital Officer à l'OCP.
L'omniprésence des nouvelles technologies et le rajeunissement de ses RH le poussent à adapter son organisation. Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux impliquent plus d'autonomie aux équipes. Beaucoup de métiers sont appelés à s'enrichir en termes de compétences ou à se transformer ou à disparaître en raison de la robotisation, de l'intelligence artificielle... D'où l'investissement massif dans lequel est engagé le groupe afin de bâtir les compétences futures. Une profonde mutation que l'OCP veut anticiper en s'y préparant dès maintenant. «Nous misons beaucoup sur le Digital for Impact. Par conséquent, si le digital n'impacte pas de manière significative les utilisateurs, il devient un simple gadget».
DNES à Paris, Hassan EL ARIF


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.