La réforme du système d'information en débat    Inauguration à Kénitra de la première usine de Nexteer Automotive en Afrique    Melkisation des terres collectives – Aziz Akhannouch : «Une vraie révolution»    Un voisin, un destin    Concurrence. Le système doit s'améliorer    Immigration illégale et traite humaine : Arrestation de cinq individus à Imzouren    Tiznit : Une balle de sommation tirée pour neutraliser un récidiviste en état d'ébriété avancée    Ala veille du G20 à Osaka, Guterres appelle à une croissance mondiale équitable    El Othmani se décerne un satisfecit devant les Conseillers    ONU-Sahara : Gabon, Bahrein et Burundi réitèrent leur soutien au Maroc    Allah, Sidna …et le foot !    BMCE Bank of Africa réalise une triple augmentation de capital de 4 milliards Dh !    Conseil de Surveillance d'Al Omrane qui maintient le cap    13è édition de « Grandes écoles pour tous » organisée par la Fondation AWB    Mauritanie: L'opposition conteste la victoire d'El Ghazouani    Encore une cellule terroriste démantelée    Eco-Médias remporte la Supradyn Cup    Enseignement: Les élèves condamnés à subir leur héritage social    MRE: Benatiq décline le dispositif 2019    Musiques sacrées du monde: Bilan «très positif» pour la 25e édition    Mawazine: Une pluie de stars    Le Nigéria décroche le premier ticket pour les huitièmes de finale    Le Onze national poursuit sa préparation au grand complet    Atal, Monsieur "je donne tout"    Le Cameroun confirme et le Ghana rate son entrée    Bonne tenue de l'activité du secteur de la pêche    Session de formation sur la démocratie participative    Rencontre entre la direction du parti et des acteurs associatifs, de différents horizons    Bouillon de culture    Nucléaire, Golfe : L'Iran semble jouer l'apaisement    Docteur Chafik Chraïbi, président de l'Association marocaine de lutte contre l'avortement clandestin    Alzheimer La faute à la circulation sanguine ?    Baccalauréat 2019 : La meilleure note au niveau national enregistrée dans la région de Rabat-Salé-Kénitra    La communication publique stratégique : Une légitimation organisationnelle des réformes    Insolite : Pirates informatiques    Avec ses cours de robotique, l'Arménie rêve d'un "futur hautement technologique"    Deux jours de fête sous le thème "La chanson marocaine, une expression esthétique et une identité"    Pour un développement de la culture de cinéma    Taza. Première édition du festival national de la chanson marocaine    Les choses sérieuses commencent !    CAN 2019 : les derniers jours d'Al Ahmadi avec les Lions de l'Atlas    Elissa : «J'aimerais bien chanter en dialecte marocain»    Conférence à Bahreïn: Un plan économique pour les Palestiniens, qui le rejettent    Brésil: la Cour Suprême va réexaminer le dossier «Lula»    Nucléaire, Golfe : l'Iran semble jouer l'apaisement    Nissan prêt à revoir avec Renault la structure d'une alliance en danger    BMW transporteur officiel du Festival Mawazine    El Jadida : OCP organise dimanche la finale de son championnat de beach soccer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le GAM dévoile sa vision 2022
Publié dans L'Economiste le 24 - 05 - 2019

Plus d'ouverture dans les adhésions, recrutement des PME, des entreprises publiques, ancrage régional... Ce sont là autant de priorités de l'équipe Youssef Cheikhi (Ph. Gam)
La nouvelle équipe dirigeante du Groupement des annonceurs nourrit de grandes ambitions sur la période 2019-2022. La première sortie du nouveau bureau a eu lieu, le 21 mai à Casablanca, devant un parterre représentatif de l'écosystème des annonceurs, agences conseil en communication, professionnels du marketing, médias, digital...
Présidé par Youssef Cheikhi (directeur Communication de l'OFPPT), le bureau du GAM dévoile la Vision 2022. Une feuille de route qui s'inscrit à la fois en rupture et en continuité avec l'équipe sortante du groupement. L'orientation va vers l'ouverture et le recrutement de nouvelles adhésions aussi bien dans les régions qu'auprès du tissu des PME avec une grille de cotisation progressive selon la taille de l'entreprise.
L'idée est de ratisser large dans les adhésions et surtout rompre avec la perception, à tort ou à raison, du GAM en tant que club sélect et fermé, réservé exclusivement aux grands annonceurs privés. Il est aussi question de s'ouvrir davantage aux entreprises publiques.
Autre résolution majeure, la réactivation des commissions et la structuration du secteur. Le GAM compte aussi s'ouvrir davantage sur l'ensemble de l'écosystème, de manière à faire jouer des synergies entre les annonceurs, les médias, les agences de communication, les professionnels du marketing ou encore le digital.
La Vision 2022 du GAM s'articule autour de 6 axes stratégiques: la gouvernance, la communication et événementiel, la structuration du secteur, le développement des compétences ou encore le partenariat et membership.
Sur le registre de la gouvernance, la priorité sera donnée à la réactivation des commissions thématiques, notamment la Commission études et mesures d'audience, celle de la réglementation/régulation ou encore la formation. Le challenge est d'enclencher la même dynamique que celle de la commission digitale, qui est la plus opérationnelle et régulière.
L'équipe de Youssef Cheikhi compte également créer et dynamiser des clubs du GAM. Il s'agit d'espaces de networking entre annonceurs et différents acteurs de l'écosystème. Parmi les clubs, figurent ceux de l'Innovation, Médias, FMCG ou encore EEP (entreprises publiques).
Le contexte actuel de régionalisation avancée fait que le GAM s'est résolu à renforcer sa représentativité à l'échelle territoriale. Désormais, la régionalisation des instances est un élément crucial de la stratégie. Ce qui passera par l'identification des acteurs et l'organisation d'événements dans l'ensemble des régions du Maroc.
Sur l'axe de la communication, le GAM compte mettre en place une stratégie Brand Content. Le groupement des annonceurs prévoit d'évoluer vers une plateforme digitale, produire des livres blancs, ou encore finaliser le projet très avancé de l'African Digital TV... Il est aussi question de maintenir un lien permanent avec les membres de l'écosystème via des forums, des newsletters, flash infos... Dans le même esprit, le GAM compte diversifier les actions événementielles sur les 3 prochaines années.
Une chose est sûre, la structuration du secteur est un axe fondamental. Le GAM compte s'y prendre à travers la mise en place d'un organe de mesure d'audience digitale. Il s'engage aussi à contribuer à la création d'une instance d'auto-régulation de la publicité. Là aussi, il est prévu de faire jouer des synergies sur la data avec les instances qui produisent les mesures d'audience.
Le défi du secteur réside aussi dans la montée en compétences. «Le développement des compétences est la pierre angulaire de notre stratégie», soutient Cheikhi, président. L'approche repose sur le développement de l'offre de formation du GAM (projet GAM Academy, plateforme e-learning ouverte à l'ensemble des membres ou encore le learning trip).
Dans le même sillage, les annonceurs comptent se rapprocher du monde académique, notamment dans la définition des besoins en compétences. «Nous avons notre mot à dire par rapport aux spécificités de notre domaine d'activité», précise le président du GAM. Par ailleurs, il est prévu de créer des espaces et plateformes de peer learning ou encore de partage de bonnes pratiques entre membres pour rehausser le niveau de compétences.
Le 5e axe de la vision privilégie les partenariats de manière à assurer plus de visibilité et une meilleure représentativité auprès des instances de mesure d'audience. Le GAM s'est également résolu à renforcer ses liens avec les acteurs institutionnels (notamment le ministère de la Communication, la HACA, l'ANRT, l'Agence du digital...). Pareil avec les organisations professionnelles, notamment la CGEM, FMEJ, WFA...
Who's who...
Créé en 1984, le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) se positionne aujourd'hui en tant qu'unique représentant des annonceurs du Maroc. C'est un organe qui évolue dans un secteur vital de l'économie, celui des investissements publicitaires, principale source de revenus des médias. Début avril dernier, le GAM a élu son nouveau bureau exécutif pour un mandat de trois ans. La présidence est assurée par Youssef Cheikhi, directeur Communication de l'OFPPT, auparavant à la tête de la com de l'Anapec. Trois vice-présidents siègent au bureau: Soumia Chraibi (dir com de Centrale Danone), Amine Sadik (Brand Operations Leader chez Procter & Gamble) et Azzedine Lazrak (directeur de Comsup). Le secrétariat général revient à Sanaa Bousmai (L'Oréal). Enfin, Younes Okba (manager médias chez Inwi) est le trésorier général.
Amin RBOUB


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.