Bourita reçu par le président mauritanien (PHOTO)    Le ministre palestinien des Affaires étrangères salue l'appui constant du Monarque à la question palestinienne    Affaire Leila S : Me Zahrach va porter plainte contre les avocats de l'accusation pour injures publiques    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Une nouvelle condamnation dans l'affaire « Hamza mon Bb »    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Omar Balafrej : «Non, je ne suis pas athée»    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    Le tennis de table casablancais à l'honneur    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    Salfaous Band dévoile «Gher Nta»    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Le Sahara, future pierre angulaire de la coopération Sud-Sud    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    Le paiement en ligne reste modeste malgré sa progression    Le président français annonce des mesures contre le «séparatisme islamiste», et la fin des imams détachés    Coronavirus: Des passagers du paquebot débarquent au Japon, plus de 2.000 morts en Chine    Haro sur Bloomberg: Le milliardaire attendu au tournant pour son premier débat démocrate    Jeff Bezos crée un fonds « pour la Terre » doté de 10 milliards de dollars    ENYAQ: le prochain SUV 100% électrique de Skoda    Véhicules électriques: Volkswagen et E.ON développent la charge ultrarapide    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Foot : La Bundesliga dépasse les 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires    La Commission européenne salue les efforts du Maroc en matière de réformes fiscales    Le Chili porte un coup dur aux séparatistes    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Le Japon considéré comme le premier employeur privé étranger au Maroc    Divers Economie    L'appel de l'USFP aux partis de la majorité et de l'opposition à un débat sur la réforme du système électoral    Les gouvernements se doivent d'accorder aux gens les droits dont ils ont besoin    Des étudiants à l'origine d'une campagne de sensibilisation dédiée à la santé mentale en milieu universitaire    Divers    Battu par Man United, Chelsea sous haute pression    Guardiola et Sterling resteront à City même sans Coupe d'Europe    La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    Quelles voies d'émergence pour le Maroc ?    Signature d'une convention actant une forte baisse des primes d'assurance pour les bénéficiaires du programme "Intelaka"    Abdallah Baida, un explorateur des mots    Patrick Sébastien tacle Nagui et France 2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Drogues: Les «marchés» européens toujours dynamiques
Publié dans L'Economiste le 11 - 06 - 2019

Plus d'un million de saisies de drogues illicites signalées en 2017. C'est ce qui ressort du dernier rapport de l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), qui relève de l'UE, présenté le 6 juin. Sur ce total plus des trois quarts concernent le cannabis (42 % pour l'herbe de cannabis et 42 % la résine de cannabis), suivi par la cocaïne (10%), l'héroïne (4%), les amphétamines (5%) et l'ecstasy (3%).
Les trois pays européens à déclarer le plus grand nombre de saisies sont l'Espagne, le Royaume-Uni et la France qui représentent ensemble plus des 2/3 de toutes les saisies de l'UE. L'herbe de cannabis est principalement produite au sein des frontières de l'UE tandis que la résine de cannabis est surtout acheminée clandestinement du Maroc mais également de la Libye, qui devient même une plaque tournante pour ce trafic.
Depuis l'année 2009, le nombre de saisies d'herbe de cannabis en Europe dépasse celui des saisies de résine de cannabis, même si la quantité de résine saisie compte pour plus du double de la quantité d'herbe saisie (466 tonnes contre 209). Les auteurs du rapport de l'OEDT attribuent cela au fait que le trafic de résine de cannabis porte sur des volumes plus importants au niveau des frontières nationales, ce qui en faciliterait l'interception.
Comme le Maroc n'est séparé de l'Espagne que par une quinzaine de km, notre voisin du nord occupe donc le haut du podium pour ce qui est des quantités de résine de cannabis saisies: pas moins de 72 % de la quantité totale saisie en Europe en 2017.
Le cannabis reste aussi la drogue illicite la plus consommée dans l'UE avec quelque 17,5 millions de jeunes Européens (15-34 ans) qui en auraient consommé en 2018. Les niveaux de consommation de cannabis varient d'un Etat membre à l'autre passant d'environ 4 % des adultes à Malte à 45 % en France.
Le cannabis est aujourd'hui devenu la substance la plus souvent citée par les nouveaux venus dans les services spécialisés de traitement de la toxicomanie comme leur principale raison de contact.
Cocaïne et conteneurs
Les données de l'OEDT concernant la cocaïne indiquent que le nombre (plus de 104000 saisies en 2017 contre 96000 en 2016) et les volumes saisis (140,4 tonnes, soit le double de la quantité saisie en 2016 qui était de 70,9 t) n'ont jamais été aussi importants. Pour les auteurs du rapport, la croissance du trafic via les grands ports européens (Rotterdam et Anvers notamment) représente «un défi majeur pour les autorités répressives européennes».
La cocaïne est principalement transportée clandestinement de divers pays d'Amérique du sud et d'Amérique centrale vers l'UE par divers moyens (vol passagers, fret aérien, avions privés, yachts et autres petits voiliers) en transitant notamment par l'Afrique centrale et l'Afrique du Nord. Cependant de plus en plus de gros volumes de cocaïne semblent transiter en contrebande à travers le fret maritime en particulier les conteneurs via les grands ports mondiaux que sont Rotterdam et Anvers.
La Belgique (45 tonnes) et l'Espagne (41 tonnes) ont compté pour 61 % de la quantité totale de cocaïne saisie dans l'UE en 2017. En outre, la pureté de la marchandise saisie au niveau du commerce de détail augmente régulièrement depuis l'année 2010.
Les données de l'OEDT notent également que de petits groupes de trafiquants ont investi progressivement le marché de la drogue illicite en utilisant de plus en plus les nouvelles technologies de l'information (ventes sur le Darknet, cryptage et cryptomonnaies notamment). Avec 2,6 millions de jeunes adultes (15-34 ans) qui en ont consommé en 2017, la cocaïne est la drogue stimulante la plus consommée en Europe.
Aujourd'hui près de 73000 patients suivent un traitement spécialisé pour des problèmes liés à la cocaïne. Plus préoccupant: 11000 d'entre eux ont commencé un traitement pour des complications liées au crack, une forme particulièrement dommageable de consommation de cocaïne.
Numérisation
«Le rapport européen sur les drogues de 2019 montre que la drogue demeure une menace en constante évolution et à multiples facettes pour nos sociétés, qui affecte la vie de millions de citoyens dans le monde entier», a indiqué Dimitris Avramopoulos, le commissaire européen à la migration et aux affaires intérieures lors de la présentation du rapport de l'OEDT. «Nous avons besoin d'une approche mieux coordonnée qui s'attaque à la fois à l'offre et à la demande. Nos efforts portent leurs fruits avec nos nouvelles règles d'interdiction des substances psychoactives et notre coopération renforcée avec nos partenaires internationaux. Mais nous devons également examiner le rôle de la numérisation sur le marché de la drogue. Nous n'avons pas de temps à perdre. Nous devons nous coordonner aux niveaux national, européen et international».
De notre correspondant permanent à Bruxelles, Aziz Ben Marzouq


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.