Retour au bercail des étudiants    Les incertitudes de la reprise    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mercredi 3 juin    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    Le roman de Saeida Rouass adapté à l'écran par un producteur hollywoodien    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Coronavirus : voici comment vous serez accueilli et traité dans les hôtels au Maroc    Espagne: Nouveau revers pour le polisario    Quand l'Algérie maquille ses velléités belliqueuses contre le Maroc    Eaux Minérales d'Oulmès: l'activité maintenue grâce à Bahia    Réflexions sur quel Maroc de l'après covid-19?    Trois millions de personnes affiliées à la CNSS    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    ONU: les ambassadeurs de Suisse et du Maroc à New York lancent le processus    Voici la date de reprise de la Serie A    Lions de l'Atlas: Feddal sur les traces de Naybet?    Madrid ne jouera plus à Bernabeu cette saison    Coronavirus : 44 nouveaux cas, 7.910 au total, mercredi 3 juin à 10h    Tourisme : les opérateurs se mobilisent pour la relance du secteur    Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Un communiqué riche en enseignements    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Hyperpuissance    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Managem renforce son engagement RSE
Publié dans L'Economiste le 19 - 07 - 2019

Managem et Injaz Al-Maghrib vont renforcer leur partenariat sur l'éducation entrepreneuriale. L'objectif est d'inculquer aux jeunes situés dans les communes autour des mines du groupe l'esprit entrepreneurial. Il s'agit aussi de renforcer les compétences managériales des coopératives environnantes (Les visages ont été modifiés - Ph. L'Economiste)
Sujet un peu négligé il y a encore peu, la responsabilité sociale et environnementale (RSE) s'est imposée dans l'entreprise au point où la Bourse de Casablanca a créé un indice calculant la performance des cours des entreprises socialement responsables.
Parmi celles-ci, figure le groupe minier Managem. Il vient de renforcer son partenariat avec Injaz Al-Maghrib sur l'éducation entrepreneuriale. L'objectif est d'inculquer aux jeunes situés dans les communes aux alentours des mines exploitées par le groupe l'esprit d'entreprendre. Il s'agit aussi de renforcer les compétences managériales des coopératives environnantes afin de les aider à grandir et leur permettre si possible de se constituer en réseau pour plus d'impact.
«Dans l'industrie minière, nous nous installons là où se trouvent des gisements et cela peut être des zones enclavées. L'intégration des communautés dès le début de nos opérations est primordiale si nous voulons avoir des projets viables et durables sur le long terme», note Imad Toumi, PDG de Managem.
Dans certaines localités, des entreprises comme Managem jouent quasiment le rôle de l'Etat en viabilisant les zones d'implantations. Cette présence dynamise aussi l'économie locale. Environ 75% des équipes intervenant sur les sites du groupe sont recrutées parmi les populations environnantes.
Ce partenariat entre Managem et Injaz Al-Maghrib est singulier puisqu'il permet de toucher des populations dans les zones reculées, ce qui est difficile pour l'association aujourd'hui. «Nous effectuons beaucoup de travail dans les grandes villes. Mais, nous avons aussi besoin d'être plus actifs dans les zones reculées. C'est cette alchimie que nous avons développée avec Managem», souligne Leila Mamou, PDG de Injaz Al-Maghrib.
L'association s'appuie sur les cadres de Managem pour déployer ces programmes dans les zones d'implantation du groupe minier. Depuis sa création en 2007, Injaz Al-Maghrib a formé plus de 130.000 jeunes. Elle a mobilisé plus de 90 partenaires (publics et privés) et 2.750 bénévoles pour ces différentes opérations.
La contribution au développement socio-économique des zones d'implantation de Managem fait partie des six engagements du groupe dans la nouvelle charte RSE adoptée en 2018. Il y aura aussi un focus sur la santé et la sécurité, la protection de l'environnement ou encore l'éthique dans les affaires.
Aujourd'hui, les performances RSE des entreprises sont très surveillées par les investisseurs et les agences de notation. «La performance en RSE est essentielle pour continuer à bénéficier de la confiance des investisseurs, surtout en ce moment où nous en cherchons pour nous accompagner sur de grands projets», indique le PDG de Managem.
F.Fa


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.