Bank Al-Maghrib et la Banque centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Brexit: Guérilla attendue au Parlement britannique sur l'accord    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migrants    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Martil: Avortement d'une tentative de trafic de près de 600 kg de chira    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Technopole Foum El Oued : Une cité du savoir et de l'innovation au service des jeunes    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Les fantaisies d'un président!    Conférence internationale sur la justice: Le texte intégral de la lettre royale    Journées musicales de Carthage. Un festival courageux !    Azrou promeut la culture coréenne    Label'Vie. "Une valeur de croissance au profil résilient"    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    Nabil Benabdallah: «Il faut redonner un sens à l'action politique»    PLF 2020: Les chiffres à retenir    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Akhannouch appelle à favoriser l'emploi des jeunes    Une belle leçon des joueurs botolistes    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Attijariwafa bank décroche le titre «Top Performer RSE» de l'année    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    L'ONMT veut développer le tourisme golfique au Maroc    Le Maroc, un marché émergent alternatif pour les entreprises espagnoles face au Brexit    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Belle distinction de Yasser Daho    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    CAN 2020 : Les joueurs locaux corrigent l'Algérie    Quand Donald Trump s'en prend à Bruce Springsteen et Beyoncé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accident de manège à Tanger: L'entretien défaillant mis en cause
Publié dans L'Economiste le 24 - 07 - 2019

Twister, le manège qui s'est disloqué dimanche dernier. Ses «petites» dimensions ont per­mis d'éviter un véritable drame (Ph. Adam)
L'Incident était inévitable. La chute de l'un des manèges de la foire de Tanger, dimanche soir, lève le voile sur un domaine flou où la réglementation est quasi inexistante. A l'heure où nous met­tions sous presse, le bilan de l'accident était de 20 blessés légers, dont 2 graves étaient encore hospitalisés.
L'incident est dû à la panne d'un des manèges de la foire connu sous le nom de «Twister» et qui s'élève à près d'une dizaine de mètres du sol. Un des bras de l'appareil s'est déréglé et la chute de l'appareil blessant une demi-douzaine de jeunes. Un accident qui a fait naître un véritable mouvement de panique provoquant d'autres blessés légers parmi le public.
Selon des témoins, la vétusté du ma­nège et son manque d'entretien auraient été à l'origine de l'incident. La foire était, d'ailleurs, temporairement fermée au cours de l'après-midi pour réparation, et l'acci­dent s'est produit peu après la remise en service du manège. Outre la vétusté du ma­tériel, l'exiguïté des lieux abritant la foire et sa proximité de la mer ne permettaient pas d'observer les règles les plus élémentaires de sécurité, à savoir la distance exigée entre les manèges et le public.
Un manque fla­grant de responsabilité et un mépris total de la sécurité des usagers et du public, autant de la part des autorités qui ont déli­vré l'autorisation que de l'exploitant. Cet incident soulève la question du suivi et des autorisations régissant ce type d'attractions et les contrôles exigés. La foire avait été permise par la Mairie en 2011 sur la base d'une occupation temporaire du sol et selon les premières indiscrétions, les rares inspec­tions auxquelles elle a eu droit se limitaient à la vérification de la propreté uniquement. Contactée par L'Economiste, la Mairie n'a pas répondu aux appels.
Une enquête a été lancée par des auto­rités compétentes afin de déterminer les circonstances exactes de l'accident et de cerner les responsabilités de chaque partie, en particulier celles de l'exploitant.
A rappeler qu'en 2011 un incident similaire s'était produit dans une foire ambulante à Safi provoquant une quaran­taine de blessés dont certains très graves. L'accident est survenu à cause d'une panne mécanique qui a brutalement détaché une cabine à quatre sièges, de la roue du parc d'attraction, alors que celle-ci était en train de tourner et transportait de nombreuses personnes.
De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.