Wafa Assurance : L'activité Non-Vie retrouve de belles couleurs !    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Des journées pour sensibiliser aux risques de la mucoviscidose    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Label'Vie: Hausse de 20% du résultat net au S1-2019    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    BMCE Bank of Africa Lance le 1er rapport annuel digital au Maroc    Le HCP et la Banque mondiale se rapprochent davantage    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Le Raid sur la zone 51 : Une plaisanterie qui ira loin ?    Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités    100 ans de l'aéropostale : Une exposition met en avant le rôle du Maroc dans l'histoire de l'aviation    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Allemagne: Poursuite du bras de fer sur un plan climatique    Banque Centrale Populaire. La performance au rendez-vous    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    Premières Assises nationales du Développement humain    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Rabat: L'UE lance un projet de migration légale circulaire entre le Maroc et l'Espagne    Sensibiliser pour ne plus faire les frais de l'addiction aux antidouleurs    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    Insolite : Rivière teinte en vert fluo    Championnats du monde de boxe : Mohamed Hamoute éliminé en 8èmes de finale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Casablanca: Où sont les autorités et la Cour des comptes?
Publié dans L'Economiste le 16 - 08 - 2019

Après la publication sur nos colonnes mardi 6 août 2019 d'un article intitulé: «Corniche de Casablanca: Tout ça… pour ça!», les réactions pleuvaient sur le site web du journal, toutes plus virulentes les unes que les autres (nous n'avons pu les publier toutes, faute de place). «C'est le constat général de tous les chantiers de Casablanca: un goût d'inachevé règne partout, la finition fait défaut. Les responsables n'habitent pas la même ville que nous? Ils ne voient pas ce que nous voyons? Des trous partout, des restes de chantier, tout ça pour ça comme vous dites si bien!». Cette réaction d'une lectrice résume parfaitement le ressenti des Casablancais alors que leur ville s'est transformée en chantier à ciel ouvert, sans pour autant que leur quotidien soit amélioré. Où est le wali de la région, où est la Cour des comptes, c'est l'argent du contribuable qui a été dépensé sur ces «chantiers», s'insurge un internaute. «Comme tout ce qui se fait au Maroc, rien ne se termine ni dans les délais ni avec la finition attendue, les élus sont dans leur guerre électorale et n'ont rien à f… des citoyens», renchérit un autre lecteur.
A.E.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.