Casablanca: tentative de kidnapping dans un bus à Hay Hassani    Météo: jusqu'à 45 degrés ce vendredi au Maroc    Finances publiques: Principaux points du BMSFP de la TGR    Explosion à Beyrouth: Pont aérien humanitaire de l'UE    France: Une autre mosquée incendiée à Lyon    Nomination des membres du conseil de l'ANRE    Casa-Settat: Le Conseil de la région examine le PDR    Botola Pro D1: Report de trois matches de la 22è journée    Covid-19 : Des joueurs Wydadis contaminés    Distribution des aides marocaines aux victimes de l'explosion du port de Beyrouth    Casablanca se barricade peu à peu !    Rentrée scolaire au Maroc : les écoles privées au bout du rouleau ?    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Covid – Casablanca – Préfecture d'Anfa – Des mesures de restrictions instaurées dès aujourd'hui    Cinéma : L'actrice égyptienne Shwikar n'est plus    Tindouf: l'affaire du détournement de l'aide humanitaire continue de faire réagir    Transfert: Arsenal réalise un joli coup    Vaccin anti-Covid-19: l'UE conclut un accord pour l'achat de 300 millions de doses    Tout savoir sur l'exemption des personnes touchées par la pandémie des impôts et redevances dus à la commune    Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Fkih Ben Salah: une tentative de trafic de 720 chardonnerets avortée    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les deux lièvres de l'industrie japonaise au Maroc
Publié dans L'Economiste le 03 - 09 - 2019

C'est avec une grosse délégation de responsables gouvernementaux et de chefs d'entreprise (dont plusieurs banquiers) que le Maroc a participé à la 7e conférence internationale sur le développement de l'Afrique de Tokyo qui s'est achevé vendredi 30 août à Yokohama.
La forte présence des entreprises et des organisations internationales est une spécificité de cette conférence. Vu de Tokyo, c'est par l'investissement privé que se joue le développement des économies africaines. Sur le continent, le Maroc est la deuxième destination des investisseurs japonais, derrière l'Afrique du Sud.
A Osaka, Shizuoka, Kyoto comme à Tokyo, le Royaume bénéfice d'un important capital image de stabilité. Tous les dirigeants des entreprises nipponnes que L'Economiste a rencontrés là-bas l'ont répété. Mais cet atout ne se traduit pas assez dans la balance commerciale. Les exportations du Maroc vers le Japon concernent principalement les produits de la mer (59%).
Dans l'autre sens, les importations marocaines depuis le Japon concernent les machines et appareils mécaniques (30%), les appareils électriques (16,5%) et les véhicules (22%). Les échanges extérieurs maroco-japonais représentent 5% du volume entre le Maroc et l'Asie.
Au total, 66 sociétés japonaises sont actuellement opérationnelles au Maroc. Cela va de la PME (tout est relatif, les critères de qualification n'étant pas les mêmes) à la grande multinationale. Deux des porte-drapeaux de l'industrie nipponne ont massivement misé sur le Maroc: le groupe Yazaki qui y détient trois usines et en ouvrira une quatrième en janvier prochain et Sumitomo Electric, une des stars mondiales de l'industrie des câbles sous-marins, du matériel industriel, de composants électroniques et de l'équipement destiné à l'énergie et l'environnement.
Selon un sondage réalisé par Jetro (l'agence japonaise de promotion de l'investissement et de l'export), une entreprise japonaise sur deux implantée au Maroc prévoyait une amélioration du résultat d'exploitation contre une prévision de 34,8% en 2018. La proportion des entreprises envisageant d'étendre leur activité était particulièrement importante: au moins 2/3 soit 65,2% et 7 sur 10 s'attendaient à une hausse du chiffre d'affaires sur le marché local.
De notre envoyé spécial à Tokyo et Osaka Abashi SHAMAMBA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.