Mohamed Benalilou décoré à Istanbul par l'Organisation de la coopération islamique    Le roi nomme Chakib Benmoussa président de de la Commission spéciale sur le modèle de développement    ADM : circulation suspendue entre Larache et Moulay Bousselham    Nouzha Bouchareb : Le Maroc s'engage à contribuer au plan ONU-Habitat    Elections britanniques: Premier face-à-face entre Johnson et Corbyn    Eliminatoires CAN-2021 : Les Lions de l'Atlas dominent le Burundi (0-3)    Lutte contre le SIDA, la région MENA doit encore fournir des efforts    Immobilier. Accor et le groupe Yasmine se rapprochent    Marché des capitaux. L'AMMC muscle ses contrôles    Insolite. Deux américains parviennent à transformer l'air...en vodka !    Coupe du Trône de futsal : Le Fath de Settat s'offre le titre aux dépens de la Ville Haute de Kénitra    Luis Enrique reprend les commandes de la sélection espagnole    Pour Washington, la colonisation israélienne ne viole pas le droit international    Arrestation à Marrakech d'un individu pour trafic de drogues dures    Lâayoune Charkia: un policier dégaine son arme pour neutraliser un individu dangereux    Bolivie: Les dessous du complot anti-Morales…    Vidéo. Un camion chargé de migrants fonce dans un poste-frontière de Bab-Sebta    Zineb El Rhazoui, la marocaine qui "divise" en France    Aminux lance sa radio ?    Mustapha Iznasni, un Grand de la Presse nationale s'est éteint    Le Maroc se prépare au grand froid    Marrakech : Artcurial met en vente un chef d'œuvre d'Etienne Dinet    Jerome Powell rappelle à Donald Trump l'indépendance de la Fed    Destitution: Trump « envisage » de témoigner, les auditions s'accélèrent    Ouverture du 24e FICAR: Wafaa Amer et Daoud Aoulad Syed honorés    Modèle de développement. L'Istiqlal et le RNI croisent le fer    Transport de marchandises. Les conditions d'accès préoccupent les partenaires sociaux    Edito : Anticiper    Un centre de dialyse et un autre de santé urbain inaugurés à Hay Hassani    Météo : Le ministère du transport appelle à la vigilance    Marrakech : des uniformes pour les conducteurs des calèches touristiques    Projets verts «Rhamna E-Mob» : 30 motos électriques remises aux autorités locales    Du nouveau dans l'affaire du "semsar" ayant promis d'intervenir pour alléger la peine d'une détenue    Moustapha Cissé Lô : Le Maroc intégrera bientôt la CEDEAO    Driss Lachguar : L'USFP a toujours servi les intérêts de la nation    Hommage à Bruxelles à la première génération des Marocains de Belgique    Les jeunes leaders de la Méditerranée à l'honneur à Essaouira    Le cheval Rajeh remporte le GP de S.M le Roi Mohammed VI du pur-sang arabe    1000 taekwondistes présents au tournoi international d'Oujda    Le flux des migrations n'est pas près de s'estomper    Le Onze national sommé de secouer le cocotier à Bujumbura    Le plan Maroc vert, un modèle à suivre    "Le Mans 66" en tête du box-office    L'art plastique marocain s'invite à Tunis    L'artiste plasticien Salem Chouatta ou l'art de rendre visible l'invisible    Forum euro-méditerranéen d'Essaouira: Maryam AIT MOULAY remporte «Prix pour Jeunes Leaders»    Venise sous les eaux : Nouvelle marée haute dangereuse attendue ce dimanche    L'œuvre de Hamid Douieb sous la loupe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les deux lièvres de l'industrie japonaise au Maroc
Publié dans L'Economiste le 03 - 09 - 2019

C'est avec une grosse délégation de responsables gouvernementaux et de chefs d'entreprise (dont plusieurs banquiers) que le Maroc a participé à la 7e conférence internationale sur le développement de l'Afrique de Tokyo qui s'est achevé vendredi 30 août à Yokohama.
La forte présence des entreprises et des organisations internationales est une spécificité de cette conférence. Vu de Tokyo, c'est par l'investissement privé que se joue le développement des économies africaines. Sur le continent, le Maroc est la deuxième destination des investisseurs japonais, derrière l'Afrique du Sud.
A Osaka, Shizuoka, Kyoto comme à Tokyo, le Royaume bénéfice d'un important capital image de stabilité. Tous les dirigeants des entreprises nipponnes que L'Economiste a rencontrés là-bas l'ont répété. Mais cet atout ne se traduit pas assez dans la balance commerciale. Les exportations du Maroc vers le Japon concernent principalement les produits de la mer (59%).
Dans l'autre sens, les importations marocaines depuis le Japon concernent les machines et appareils mécaniques (30%), les appareils électriques (16,5%) et les véhicules (22%). Les échanges extérieurs maroco-japonais représentent 5% du volume entre le Maroc et l'Asie.
Au total, 66 sociétés japonaises sont actuellement opérationnelles au Maroc. Cela va de la PME (tout est relatif, les critères de qualification n'étant pas les mêmes) à la grande multinationale. Deux des porte-drapeaux de l'industrie nipponne ont massivement misé sur le Maroc: le groupe Yazaki qui y détient trois usines et en ouvrira une quatrième en janvier prochain et Sumitomo Electric, une des stars mondiales de l'industrie des câbles sous-marins, du matériel industriel, de composants électroniques et de l'équipement destiné à l'énergie et l'environnement.
Selon un sondage réalisé par Jetro (l'agence japonaise de promotion de l'investissement et de l'export), une entreprise japonaise sur deux implantée au Maroc prévoyait une amélioration du résultat d'exploitation contre une prévision de 34,8% en 2018. La proportion des entreprises envisageant d'étendre leur activité était particulièrement importante: au moins 2/3 soit 65,2% et 7 sur 10 s'attendaient à une hausse du chiffre d'affaires sur le marché local.
De notre envoyé spécial à Tokyo et Osaka Abashi SHAMAMBA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.