Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Brèves
Publié dans L'Economiste le 18 - 10 - 2019

■ Le Maroc au Sommet Climate Chance à Accra
Le Sommet Climate Chance, qui se veut une plateforme d'échange entre les acteurs non étatiques luttant contre le changement climatique en Afrique, s'est ouvert hier mercredi à Accra, avec la participation du Maroc. Le Royaume est représenté par une délégation de la Société d'aménagement Zenata, filiale du groupe CDG Développement, dédiée à l'aménagement de la future ville satellitaire de Casablanca «Zenata», ainsi que d'autres représentants du secteur privé. Placé sous le thème «Intensifier l'action locale pour le climat en Afrique», ce forum rassemble 2.000 acteurs non étatiques luttant contre le changement climatique en Afrique, tous décidés de faire progresser l'action climatique dans le continent, renforcer les synergies entre eux et propulser leurs actions, paroles et priorités sur le devant de la scène internationale. Initié par de l'association "Climate Chance" qui soutient le rôle central des territoires dans l'action climatique et le lien indissociable entre l'agenda du climat et les objectifs de développement durable, ce sommet se veut une occasion de focaliser sur les bonnes pratiques des acteurs locaux africains et d'offrir une réelle chance aux acteurs non étatiques de se réunir et partager leurs expériences.
■ Atelier international «Migration, mobilité et développement»
C'est ce jeudi 17 octobre que se tient à Fès un atelier international sur la thématique "migration, mobilité et développement", à l'initiative de l'université Euromed (UEMF) et le Réseau euro-méditerranéen pour les études économiques (EMNES). Ce Workshop verra la participation de chercheurs, experts, diplomates, chefs d'entreprises et autres spécialistes de haut niveau du Maroc et de la région euro-méditerranéenne. Selon l'UEMF, l'objectif de cet atelier est d'apporter une nouvelle vision des réalités et des différents paramètres autour d'un sujet de plus en plus prioritaire dans l'agenda international. Au-delà de l'échange que cette rencontre permettra, le but est de "dégager des pistes de réflexion sur les possibilités de reconstruire autrement les rapports de co-développement entre les deux rives de la Méditerranée".
■ Les personnes âgées au cœur du nouveau modèle de développement
Le premier rapport annuel sur les personnes âgées pour l'année 2018, présenté mardi à Rabat, recommande de placer les questions en lien avec cette catégorie sociale au cœur du nouveau modèle de développement. Dévoilé lors d'une rencontre d'information présidée par la ministre de la Solidarité, du Développement social, de l'Egalité et de la Famille, Jamila El Moussali, le rapport insiste sur la nécessité de mettre en place des mesures et des procédures pour lutter contre toute forme de négligence ou de maltraitance des personnes âgées. Le document, élaboré par le comité de supervision de l'Observatoire national des personnes âgées, préconise aussi la création d'un fonds spécial de soutien financier à cette frange de la société à l'instar du Fonds de cohésion sociale ainsi que la mise en place d'une carte pour personnes âgées leur permettant de bénéficier de leurs droits, de simplifier les procédures en leur faveur et de leur accorder la priorité dans l'accès aux diverses prestations.
■ Moins de 700 donneurs d'organes en 20 ans à Casablanca
Le nombre de donneurs d'organes à Casablanca ne dépasse guère 700 personnes sur les vingt dernières années, a indiqué le Pr. Amal Bourquia, néphrologue et présidente de l'association REINS. Elle est également coordinatrice du collectif médical, humanitaire et environnemental de la région Casablanca-Settat. Et ce, à l'occasion de la Journée mondiale du don d'organes et de la greffe, célébrée le 17 octobre de chaque année. Le premier registre ouvert à Casablanca a comporté les noms de 476 personnes qui se sont portées volontaires pour donner leurs organes. Un deuxième registre, lancé en 2018, a été émargé par 200 nouveaux volontaires jusque-là. Les données relatives au don d'organes et de la greffe révèlent l'existence d'un sérieux gap à combler au Maroc, en dépit de la promulgation de la loi 16-98 régissant le don, le prélèvement et la transplantation d'organes, et du feu vert conditionné des oulémas. Dans ce domaine, le Maroc a été précurseur au niveau du Maghreb, puisque la première greffe de reins dans la région remonte à 1985 à Casablanca. Quatorze ans plus tard, la loi 98.16 est promulguée pour traiter des différents aspects de la problématique dans les cas d'une personne décédée ou vivante. Pour donner un organe, la loi exige la gratuité de l'acte, l'anonymat et le consentement. Aussi tout donneur doit-il de son vivant s'inscrire sur le registre auprès du président du tribunal de première instance de sa région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.