Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Covid-19: le patron de l'OMS met en garde le Maroc    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Vaccin anti-Covid-19: accord entre l'UE et une société américaine    Pour protéger votre peau contre le soleil, Forever recommande ses trois produits phares    Salafin: Visa pour l'augmentation du capital social    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Beyrouth: Plus de la moitié des hôpitaux "hors service"    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Dr. Tayeb Hamdi : La situation actuelle est préoccupante au regard de la hausse des indicateurs    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONEE replonge dans le rouge
Publié dans L'Economiste le 25 - 10 - 2019

L'ONEE va terminer l'année en cours avec un chiffre d'affaires de 37,7 milliards de DH, en hausse de 2%, mais son résultat net va se dégrader
L'Office national de l'eau et de l'électricité (ONEE) retombe dans le rouge. L'énergéticien national terminera l'année 2019 sur un résultat déficitaire de 1,15 milliard de DH après un bénéfice de 1,9 milliard en 2018. Son résultat d'exploitation est certes positif, mais il devrait terminer l'année 2019 sur un recul de 58,6%.
Cette entreprise, qui a tenu son conseil d'administration en juillet après une vacance de trois années, devrait revoir son modèle économique. Au ministère des Finances, l'on parle de la «nécessaire accélération de la conclusion du nouveau contrat-programme 2019-2023 afin d'asseoir les bases d'un modèle économique soutenable de l'Office». Cela passera par le recentrage de l'ONEE sur le cœur de métier.
L'Office devrait par conséquent se désengager de certaines activités, voire en externaliser d'autres. Des actions visant la restructuration du secteur sont également prévues. Il s'agit en particulier de la séparation opérationnelle entre la production, le transport et la distribution.
Le ministère des Finances insiste aussi sur «l'accélération du processus de prorogation des contrats PPA (contrats de fourniture et d'achat d'électricité ) et la cession des actifs et participations non nécessaires à l'exploitation».
L'ONEE a achevé l'année 2018 sur un taux de réalisation des investissements de 77%. Ce taux sera porté à 87% en 2019. Son plan d'équipement serait exécuté en lissant les projets en fonction des capacités réelles de l'Office.
A fin 2018, la puissance installée s'est élevée à 10.938 MW contre 8.261,7 MW en 2017. Cela est attribué à la mise en service des parcs solaires Noor II et Noor III pour des capacités respectives de 210 MW et 150 MW. S'y ajoutent la mise en service des parcs solaires photovoltaïques Noor IV Ouarzazate, Laâyoune, Boujdour et le parc éolien Afftissat ainsi que la centrale thermique de Safi.
Le programme d'équipement 2019-2023 prévoit 26,1 milliards de DH d'investissement. Plusieurs projets d'une capacité additionnelle de 4.262 MW dont 4.240 MW est à base d'énergie renouvelable sont prévus. En projet, la réalisation de la centrale thermique diesel de Dakhla (22 MW), la station de transfert d'énergie par pompage Abdelmoumen (350 MW), une capacité de 220 MW en petites usines hydrauliques et une capacité éolienne de 1.656 MW.
Dans le solaire, une capacité de 2.015 MW est prévue. L'Office devrait également recourir à d'autres leviers de financement comme la titrisation des actifs et des créances ou encore le leasing. Sa feuille de route prévoit aussi «les révisions tarifaires et l'apurement des créances». Sauf que les décisions de changement tarifaire actées dans l'ancien contrat-programme n'ont pas été toutes concrétisées, en particulier pour l'eau.
Khadija MASMOUDI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.