Reportage de M6: les autorités algériennes contre-attaquent    Taqa Morocco: Le RNPG recule    Casablanca: la Fédération Marocaine du Commerce en Réseau voit le jour    Bureau d'ordre digital: Ça commence à prendre    SMI portée par la hausse du cours de l'argent    AIEA: Le Maroc préside la 64e conférence    Vidéo – Le Maroc fera entendre sa voix à la 1ère Assemblée générale des Nations Unies se tenant à distance    Botola: le Hassania d'Agadir tombe à Oued Zem (VIDEO)    Coronavirus: nouveau record de guérison au Maroc    Covid/Données personnelles: Fuites sans suite...    inwi money lance la réception du transfert international    Le déroulement de la rentrée scolaire au menu du Conseil de gouvernement    Mohammadia: des mesures restrictives pour affronter la prolifération du Covid-19    Fès : saisie de plus de 5 000 bouteilles de boissons alcoolisées    Casablanca: un individu interpellé pour trafic de psychotropes    Tanger: le lycée Regnault fermé pour 14 jours    Premier League: Liverpool mate Chelsea    Les professionnels du tourisme décidés à passer à l'offensive pour la reprise du secteur à Marrakech    L'hôpital des FAR prodigue des soins permanents aux brûlés de l'explosion de Beyrouth    Les poudres et liquides saisis lors de l'opération antiterroriste du 10 septembre servent à la fabrication des explosifs    Karima Benyaich : S.M le Roi a inscrit l'approche genre au centre des priorités de la consolidation de l'Etat de droit    Jawad Yamiq proche du Getafe    Le Real Madrid manque sa rentrée    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    La CGEM publie un guide sur la "Cybersécurité en entreprise"    Le Covid-19 a un impact "dévastateur " sur les populations les plus vulnérables    Michael Lonsdale, le comédien pèlerin, est décédé    Officiel: El Haddadi éligible pour représenter le Maroc    Une consécration de l'engagement du Royaume pour une pratique sportive saine    Italie: débuts flamboyants pour la Juve de Pirlo    Football : Nayef Aguerd débute bien la saison en France    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Suivez le LIVE de l'émission « Al Moukawil » de MFM Radio    Débat autour d'un viol. Au Maroc, on ne fouette pas, on ne coupe pas la main    L'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire au cœur d'un scandale sexuel    « FinCEN Files » : de grandes banques soupçonnées de faciliter la circulation d'argent sale    Bolivie: La présidente par intérim se retire de la course à la présidence    Préfecture de Marrakech : généralisation de l'enseignement en alternance à partir de ce lundi    Un rapport accablant du ministère public    Le Maroc s'est distingué par son engagement en faveur d'une solution pacifique libyo-libyenne, affirme un institut d'études slovène    Secteur de l'automobile : la courbe des exportations se redresse progressivement    Distribution : les Marocains fidèles au marché et à l'épicier pour l'alimentaire    Des centaines de sans-papiers entament un périple de 700 Km    Le roman des énigmes    «M'ZORA CARAVANE»: plus de 30 artistes internationaux à l'honneur    «Le Fez Art Lab», un nouvel espace culturel à Fès    Quatre productions marocaines en lice au Festival du film arabe de Malmö    Allemagne : des milliers de manifestants réclament à de prendre en charge les réfugiés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tanger: Un nouveau départ pour le Rif
Publié dans L'Economiste le 28 - 10 - 2019

Nouveau visage pour le Rif qui devient le Marina Bay, l'un des hôtels les plus charismatiques de la corniche de Tanger (Ph. Adam)
Changement pour le Marina Bay de Tanger. Celui qui s'appelait le Rif, avait ouvert après une période de rénovation en juin dernier, après sa reprise par la chaîne Atlas Hospitality. Il constitue avec le Minzah et la Villa de France l'un des hôtels les plus anciens et huppés de la métropole.
«D'hôtel de séjour, le Marina Bay est devenu un véritable hôtel d'affaires», indique Samir Kharroubi, son directeur qui ajoute que l'établissement offrira désormais des services sur mesure en éliminant progressivement les services à la chaîne.
L'hôtel a également procédé à la rénovation de la totalité des chambres (121) et suites (11) dont il dispose avec une décoration par thème pour chaque étage. Il innove aussi en proposant deux étages thématiques baptisés «legend room» dotés d'un service exceptionnel. Elles occupent le 5e et 6e étage avec une vue imprenable sur la baie et la Marina de Tanger. L'une des principales nouveautés est la salle de réunions, l'un des points faibles de l'ancien Rif qui a été entièrement rénovée avec un équipement modernisé pour en faire le point de référence en la matière.
L'hôtel a aussi conservé ses références. C'est le cas de ses plafonds en bois sculpté et qui font sa notoriété dans le monde de l'hôtellerie. Il a aussi conservé la forme originelle de sa piscine. Rénové pour répondre aux attentes des clients d'affaires, il se permet de rester adapté aux clients de séjour.
Sa localisation géographique lui permet en effet de satisfaire pleinement les deux avec une proximité immédiate du centre-ville et du port de Tanger, à moins de 5 minutes de la gare ferroviaire et à juste quelques pas de la corniche de Tanger, centre touristique de la ville. L'établissement a été fondé par Victor Hess dans les années 1930.
Hess était un collectionneur suisse féru d'art et de peinture, qui fit du Rif un des premiers hôtels de prestige construits à Tanger. Sa signature est toujours présente dans l'architecture caractéristique de la bâtisse et typique des années 30, il reste un des rares hôtels à offrir la vue mer et la vue médina. L'hôtel fut d'abord décoré et rénové dans un style oriental dans les années 70 avec l'adjonction d'une petite aile supplémentaire augmentant sa capacité.
Parmi les personnalités qui y ont séjourné figurent Winston Churchill, Paul Bowles, Ingrid Bergman, Mick Jagger ou le mannequin Twiggy qui y ont passé quelques nuits. La liste ne s'arrête pas là, Aristote Onassis, Roger Hanin ou encore Sir Roger Moore ont eux aussi séjourné dans cet établissement de légende.
De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.