Les villes doivent impérativement maintenir des systèmes alimentaires durables, affirme la FAO    Allemagne : des milliers de manifestants réclament à de prendre en charge les réfugiés    Le Raja de Casablanca retrouve la tête du classement de Botola Pro D1    Coronavirus : le Maroc dépasse la barre des 100.000 contaminations    Le Maroc remarquablement élu au Comité des Droits de l'Homme de l'ONU    Liberté économique : le Maroc 78ème mondial    La BVC dans le rouge du 14 au 18 septembre    Algérie: Un milliard de dollars de pertes financières    Mamounia, Royal Mansour, Fours Seasons...ils vont rouvrir leurs portes à Marrakech    Le docteur et académicien Mohamed Talal tire sa révérence    Abu Wael al-Rifi : Le contraste saisissant entre les grands patriotes et les petits maitres des entourloupettes    Mercato: Gareth Bale de retour à Tottenham!    Bundesliga: Le Bayern détruit Schalke!    Liverpool officialise l'arrivée de Thiago Alcantara    Lanceur d'alerte : Révélations en série d'un officier des services secrets du Polisario    Coronavirus: en France, la Haute Autorité de santé tranche sur la fiabilité des tests salivaires    Tanger: la douane découvre une usine clandestine    Marrakech adoptera l'enseignement en alternance    Mohamed Rouicha : sauveur de mémoire    Un parcours culturel très riche et très séduisant    Des artistes marocains appellent à la réouverture des théâtres et des salles de cinéma!    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    En Grèce, 9 000 demandeurs d'asile ont déjà rejoint le nouveau camp de Lesbos    Climat des investissements au Maroc : le Département d'Etat US distribue bons et mauvais points [document]    Formation: mesures exceptionnelles en faveur des entreprises marocaines    "Africa Innovation Week 2020": l'EMSI rafle la mise    Contrats spéciaux de formation: des mesures annoncées en faveur des entreprises marocaines    Entretien avec Othman Ktiri, l'entrepreneur marocain qui a réussi en Espagne    Mexico : création d'un groupe d'amitié avec le Maroc pour promouvoir la coopération bilatérale    «Enquête exclusive» : les dérives du régime algérien mises en lumière    Arabie saoudite: cinq personnes blessées par un projectile tiré par les Houthis    Une photo de Leila Hadioui avec Saad Lamjarred surprend ses fans    Nadal tombe à Rome (VIDEO)    Météo : le temps se rafraîchit ce dimanche au Maroc (températures)    Tanger : après l'affaire Adnane, nouvelle arrestation pour « attentat à la pudeur »    Mika « Loves Beirut » et d'autres stars mondiales aussi    L'image de la semaine    «Zanka contact», un ovni dans le 7e art national    Culture en vrac    Botola Pro: l'OCK tombe à domicile face à Berkane (VIDEO)    Real Madrid: Gareth Bale prêté à Tottenham    La presse britannique évoque les « sculptures » de Mehdia    Cellule terroriste démantelée le 10 septembre: Ce que révèle l'expertise de la police scientifique    Le secrétariat général des Finances de nouveau vacant    El Fizazi n'exclut pas un retour de Benkirane à la politique    Turquie : Ankara condamne un journal grec qui avait invité Erdogan à « aller se faire foutre »    Etat-Unis : Les applications chinoises TikTok et WeChat interdites    Le forum de la jeunesse du cinéma hassani démarre ce soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!
Publié dans L'Economiste le 06 - 12 - 2019


■ Tant que les élites sauveront leur progéniture…
Comment en est-on arrivé là ? C'est très simple! Les élites d'aujourd'hui sauvent leurs propres enfants et se moquent des enfants des autres… Et ce sont ces mêmes individus qui s'étonnent de la montée de la violence chez les jeunes issus des quartiers défavorisés!
S.A.
■ Un drame avant tout culturel
Le Maroc ne vit pas un drame «quantitatif» mais culturel! Nous construisons à la pelle des ponts et des autoroutes en un temps record, mais jamais personne ne s'intéresse à la qualité… Champions des projets réalisés à la dernière minute, nos comportements révèlent nos tares! Et ces tares sont les mêmes, tous secteurs confondus. Ce qu'il faut pour changer la donne, c'est une révolution cultuelle et culturelle. En analysant bien la situation, le cadre est déjà propice à l'évolution. Il n'y a qu'à citer notre religion synonyme de droiture et de rigueur! Ainsi, le problème ne réside pas dans les moyens financiers ou le fatalisme, mais dans la volonté politique et populaire. Il faut intégralement revoir le mode de pensée, de fonctionnement et d'action des chefs d'état, des membres du gouvernement, des décideurs ainsi que des citoyens!
J.M.
Les automobilistes marocains toujours aussi mauvais élèves!
Vinci Autoroutes vient d'intégrer le Maroc dans son baromètre de conduite responsable. Et la première étude, réalisée par Ipsos, dresse un état des lieux des comportements des Marocains au volant. Le premier constat est que les Marocains au volant ont un excès de confiance en soi. 97% des sondés pensent qu'ils sont de très bons conducteurs. Une observation que ne partagent absolument pas nos lecteurs… (cf. notre édition du 27 /11 /2019)
■ Un problème d'incivisme avant tout
Les infractions relèvent directement de l'irresponsabilité et de l'incivisme des conducteurs. Ce dernier se constate quotidiennement par le non respect des priorités et des passages piétons, par les dépassements par la droite ou encore l'emprunt de la mauvaise voie de circulation. Sans oublier l'usage abusif du klaxon, au vu et au su des autorités passives. Des comportements qui devraient faire partie des infractions à ne pas commettre et donner lieu à des amendes salées…
P.M.
■ Inconscience
J'ai voyagé dans de nombreux pays et je peux vous affirmer que le marocain est le pire de tous les conducteurs! Il ne respecte ni le code de la route, ni la conduite! Pire encore, ce dernier est totalement inconscient des risques pris! Quant aux pourcentages officiels, l'on peut largement y ajouter une marge de 25% représentant tous ceux qui n'osent pas reconnaître leurs erreurs!
H.H.
■ Revenir à la source du problème!
Le citoyen marocain est un piètre conducteur! Un constat évident… Le problème revient à savoir comment sortir d'une telle impasse? Qu'est-ce qu'il y a de différent chez nos automobilistes?
A.M.
Fès: Des solutions pour booster le tourisme
■ Faire disparaître les détritus
Pour booster et relancer le tourisme dans la ville de Fès, il faut faire disparaître ses nombreux déchets, faire fonctionner comme il se doit les transports en commun et créer davantage de zones piétonnes! Autres solutions préconisées et non des moindres, valoriser ses monuments et mettre sur pied un site internet moderne. Ce n'est qu'en agissant de la sorte que les touristes reviendront! Et non en restant assis les bras croisés en attendant qu'une solution voie le jour à partir de la capitale marocaine!
O.H.
■ Quid de la sécurité?
A l'étranger, mes connaissances n'attendent qu'une chose à changer pour visiter le pays: la question de l'insécurité. En effet, si nos responsables assurent la sécurité des citoyens marocains et si ces derniers revoient entièrement leur comportement vis-à-vis de leurs pairs, le tourisme sera positivement impacté. C'est donc l'affaire de tous. Le comportement de chaque citoyen est ainsi garant du développement du secteur touristique!
Z.M.
Et d'autres réactions
■ Derby: Que font les militaires?
Nos responsables n'ont pas assuré. En effet, une rencontre de cette ampleur aurait dû être appréhendée une semaine avant son déroulement, et certainement pas la veille! Nous avons plusieurs milliers de soldats qui chôment dans les casernes. Il serait grand temps de les mettre à contribution pour éviter le calvaire devenu habituel du Derby.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.