Pour le renforcement mutuelles des capacités d'intervention    Sofiane Boufal à la croisée des chemins    El Yamiq opte pour Valladolid !    Badr Hari va faire son comeback en novembre!    Vaccins anti-Covid: entre 5 et 15 euros la dose, «un prix raisonnable»?    France: la Tour Eiffel évacuée après une alerte à la bombe    Henri Konan Bédié appelle à la «désobéissance civile»    La Chine et les Etats-Unis s'écharpent à l'ONU    Gabon: La deuxième ligne de production de la CIMAF    Application des règles de bonne gouvernance par les émetteurs    Jouahri pour l'accélération du mobile banking    Message du Roi Mohammed VI à MBS    Discours haineux : Les réseaux sociaux tentent de se faire une nouvelle virginité    Aziz Bouslamti, président du Groupement professionnel des prestataires de l'événementiel au Maroc : «Aujourd'hui, la situation est la même qu'il y a 6 mois»    Phosphates : l'OCP défendue par des entreprises aux Etats-Unis    La sécurité en Afrique en débat    Le politologue Bilal Talidi lance un appel aux parlementaires du PJD    Amekraz dans la ligne de mire de la jeunesse du PJD    Donnons à la politique son temps    Cinq individus déférés devant le juge d'instruction    Le complot planétaire. Nabila Mounib révèle tout    Coronavirus : le télétravail au Maroc a besoin d'une loi-cadre [Etude]    L'expérience marocaine dans l'utilisation du nucléaire mise en exergue devant l'AIEA    Déprime économique. Hakouna matata    C'est la rentrée. #DouzModeOrange    Santé : Le ministre de la Santé tend la main au « secteur libéral »    Des empreintes de dinosaures sauvées par des étudiants et leur professeur    Coronavirus au Maroc : la situation va-t-elle s'aggraver ?    La vidéo qui a causé l'arrestation de la Marocaine Mariam Hussein à Dubaï    Un regard intelligent sur un monde désorienté!    L'Institut français de Meknès expose les graffiti de Reda Boudina    Exposition : des corps sous la couleur à Alyss'art    La terre a tremblé mardi au Nord du Maroc    Arabie saoudite: suspendue depuis mars, la Omra va reprendre    Le suicide des jeunes aggravé par la pandémie    M6 interdite en Algérie    Botola Pro D1 : Le FUS de Rabat terrasse l'OCS    Raja: les transferts pour renflouer les caisses du club?    Luis Suarez soupçonné de triche, le parquet ouvre une enquête    Malgré les critiques, Fati Jamali lance une nouvelle chanson (VIDEO)    «The Moderator» : Un film sur la violence à l'égard des femmes    «Artcurial» présente le bilan de sa première année de présence au Maroc    Inédit : Des journalistes et universitaires arabes débattent avec des responsables et des journalistes israéliens    Cinéma. Nisrine Erraddi nominée à l'Académie de Sotigui    Cameroun : dix ans de réclusion pour des militaires ayant abattu deux femmes et leurs enfants    CORPS SECURITAIRE DE NOUVELLE GENERATION : LA METHODE HAMMOUCHI    Djokovic: « Nadal reste le favori pour Roland-Garros »    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réforme des retraites: Mobilisation massive en France
Publié dans L'Economiste le 06 - 12 - 2019

Cheminots, enseignants, étudiants, policiers, éboueurs, avocats aux côtés des syndicats, partis d'opposition et «gilets jaunes» appellent à la mobilisation ce jeudi. Un trafic très perturbé est prévu dans les transports contre la future réforme des retraites que l'exécutif est déterminé à mener à terme.
La SNCF prévoit 90% des TGV et 80% des TER annulés, quand la RATP annonce un trafic «extrêmement perturbé» avec 11 lignes de métro fermées. Ce sera plus accentué que le 13 septembre, lorsque le mouvement avait quasiment paralysé la capitale. Dans les airs, 20% des vols seront supprimés sur le territoire français. Air France a annulé 30% de ses vols domestiques, 15% des moyen-courriers. La compagnie aérienne britannique EasyJet a annoncé l'annulation d'une partie de son programme français de jeudi, soit 233 vols intérieurs et moyen-courriers.
Le mouvement pourrait durer plusieurs jours. Les syndicats de la SNCF et de la RATP ont appelé à une grève illimitée. Une intersyndicale (CGT, FO, la FSU, Solidaires, Unef, Fidl, MNL et UNL) est programmée vendredi pour envisager la suite. En l'absence notable de la CFDT, favorable à un système de retraite «universel, plus lisible et plus juste».
L'exécutif anticipe un mouvement long, dans un contexte social tendu où les mécontentements se multiplient (hôpital, urgences, police, enseignants, cheminots, gilets jaunes...). Il a enchaîné de ce fait les réunions, dont un séminaire gouvernemental dimanche à Matignon.
De son côté, le haut-commissaire aux Retraites, Jean-Paul Delevoye, continue de recevoir syndicats et patronat, avant de rendre ses conclusions à Edouard Philippe les 9 ou 10 décembre. En première ligne, le chef du gouvernement doit dévoiler le projet à la mi-décembre pour une présentation au Parlement début 2020. Il a laissé une porte ouverte à une entrée en vigueur après 2025, année prévue au départ. Et à des thèmes chers aux syndicats, comme les droits familiaux, la pénibilité ou les garanties attendues par les enseignants, dont près de sept sur dix seront en grève.
La fermeté reste toutefois de mise: «Je n'y renoncerai pas», a prévenu Emmanuel Macron, quand Edouard Philippe est «plus déterminé que jamais». Plusieurs sondages ont montré que si les Français sont favorables à une réforme des retraites, une majorité soutient également la mobilisation.
Le projet de loi définissant le système «universel» de retraite est une promesse électorale d'Emmanuel Macron en 2017, qui affirmait alors que le «problème des retraites n'(était) plus un problème financier». Mais depuis, les prévisions se sont dégradées. Du coup, l'exécutif réfléchit à des mesures d'économies avant même l'application de la réforme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.